PSG (2015-2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PSG (2015-2016)

Message par jeanjean le Mar 18 Aoû - 9:41

Après deux journées Very Happy



Le PSG au petit trot


Leader de la L1, le PSG d'un très bon Thiago Motta a battu le petit promu du GFC Ajaccio sans forcer (2-0). Matuidi et Silva ont marqué pour le champion de France, au contraire d'un Cavani en difficulté.



Le match : 2-0




Impressionnant sur le terrain de Lille malgré une infériorité numérique (1-0), le PSG a confirmé en marchant contre le tout petit promu du GFC Ajaccio (2-0). Cet enchaînement de deux victoires en ouverture de la L1, une première depuis dix ans pour le club, permet aux Parisiens de prendre la tête du championnat et de poursuivre leur montée en puissance. Face au surprenant 4-4-2 ultra-défensif mis en place par l’ancien Parisien Thierry Laurey, le PSG a évidemment tenu le ballon mais n’a effectué que sept tirs cadrés quand on attendait une ribambelle d'occasions. Bien suffisant pour permettre à Blaise Matuidi de devancer Ducourtioux avant d’expédier une lourde frappe sous la barre (11e), et à Thiago Silva de scorer sur corner (21e). Les Corses, qui ont réalisé deux frappes cadrées, soit une de plus que la semaine dernière à Troyes (0-0), ont rempli leur objectif. Ils n’ont pas pris une raclée. Un petit exploit quand on sait que leur budget annuel est moins élevé que le salaire de Zlatan Ibrahimovic.


Le joueur : Motta superstar




Malgré ses envies de départ pour l’Atlético Madrid, Thiago Motta fait visiblement tout pour être retenu par le PSG. Énorme lors de son entrée en jeu à Lille, l’Italien a retrouvé son poste de titulaire face aux Corses. Acclamé lors de la présentation des équipes, il a sûrement entendu tout l’amour que le Parc lui porte lorsqu’il s’apprêtait à tirer un corner à la 21e. Un corner décisif puisqu’il a permis à Thiago Silva de marquer le deuxième but. Avec 103 ballons touchés, il a été comme d’habitude le régulateur du jeu parisien. Sa sortie, lors de son remplacement par Ezequiel Lavezzi, a logiquement été accompagnée par un tonnerre d’applaudissements. De quoi lui faire définitivement passer l’envie de partir? En tout cas, la direction et Laurent Blanc ne veulent absolument pas le perdre et on comprend pourquoi.


Le chiffre : 18




Titulaire en pointe en l’absence d’un Ibrahimovic blessé, Edinson Cavani a très peu pesé alors que son équipe a eu une maîtrise totale. L’attaquant uruguayen n’a d’ailleurs touché que 19 ballons en 90 minutes de jeu : seul Augustin a fait pire (18). Longtemps hors du coup, il s’est montré à l’heure de jeu mais il a manqué sa reprise au terme d’une action collective magnifique du champion de France. Dans le jeu aérien, son point fort normalement, il n’a pas été en réussite puisqu’il n’a pas cadré (63e, 69e) avant de voir sa tête molle de la 85e être stoppée facilement par Maury. Et il n’a gagné qu’un seul duel durant toute la rencontre...

l'équipe

jeanjean

Messages : 3985
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum