Luzenac

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Luzenac

Message par Nyko75 le Sam 30 Mar - 10:30

30e journée.

Luzenac l'a fait!


Après 3 défaites consécutives, Luzenac a réussi un sensationnel exploit en s'imposant hier soir sur la pelouse de Carquefou. Qui n'avait été battu qu'une seule fois sur son terrain… début août lors de la première journée. Les Ariégeois ont parfaitement su mener leur barque. Une nouvelle fois en 3-5-2, le club de Christophe Pelissier a su faire front… et marquer, ce qu'il n'avait réussi à faire qu'à une seule reprise lors des 3 derniers matches. Après la pause, les Luzenaciens ont su se montrer solidaires pour décrocher un succès qui relance le LAP vers le maintien (résultats d'hier favorables). Le match en retard de mardi face à Boulogne (18h30 à Foix) vaudra très-très cher.

La Dépêche
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par Nyko75 le Lun 1 Avr - 9:36

Luzenac jouera une « finale » demain face à Boulogne


La victoire qu'il fallait. Celle qui peut, peut-être, tout changer. Gagner à Carquefou (une seule défaite à domicile cette saison) paraissait impossible. Les Luzenaciens l'ont fait. Avec maîtrise, avec talent. Dès que les Ariégeois marquent plus de deux buts (8 fois cette année), ils n'ont jamais perdu (5 victoires, 3 nuls). Les trois défaites consécutives face Épinal, Fréjus et Amiens (dont deux à domicile) ont plombé le LAP. Le succès à Carquefou (le 3e à l'extérieur) l'a fait renaître. Luzenac n'a encore rien gagné (on parle ici, bien sûr, du maintien) même s'il a failli tout perdre. La lutte pour éviter l'une des cinq descentes (Quevilly est condamné mais joue complètement le jeu ; la victoire du LAP à Quevilly prend toute sa valeur ce matin) va être incroyablement dense. Cinq points séparent Luzenac (15e et premier relégable) d'Epinal (19e). Mieux, en décrochant ces trois points en or massif à Carquefou, les Ariégeois se sont rapprochés à trois petits points de Boulogne. Le Red Star (qui a un match en plus de joué) n'est qu'à cinq longueurs. C'est donc le bon moment de jeter un œil sur le calendrier. D'ici au 24 mai, le LAP jouera encore neuf fois (5 réceptions, 4 déplacements). Il affrontera quatre de ses concurrents directs (Boulogne, le Red Star et le Paris FC à Foix ; Cherbourg à l'extérieur… la dernière journée). Si on part du principe que Luzenac devra laisser obligatoirement derrière lui le Paris FC, Cherbourg, Épinal et Uzès, il faut que les hommes du président Ducros « aillent chercher » Boulogne ou le Red Star (pourquoi pas un autre ?). Or, Boulogne, lui aussi, jouera certaines équipes à la lutte pour le maintien (réceptions de Cherbourg, déplacements à Épinal en match en retard et au Paris FC).

Ne pas tout gâcher

De son côté, le Red Star a un calendrier très compliqué. Les deux réceptions de Boulogne et du Red Star seront donc deux finales pour les Luzenaciens. Et attention au goal-average particulier (c'est lui qui fait la différence en cas d'égalité en fin de saison). Ce sera, sans doute, une donnée essentielle au moment du décompte final.
En gagnant à Carquefou le match qu'il fallait, Luzenac a, peut-être, changé son destin. Encore faut-il ne pas tout gâcher. Sur sa pelouse (!) de Foix où il n'a gagné qu'une fois, le LAP va devoir se faire violence. Jusqu'à vendredi, il était quasiment tributaire des résultats des autres. Ce n'est presque plus le cas. Demain (18 h 30 à Foix), Boulogne sera sans doute un des matches les plus importants de l'histoire de Luzenac.

LIONEL LASSERRE

La Dépêche
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par Nyko75 le Mar 2 Avr - 19:43

Luzenac s'offre Boulogne et met la pression


Pour le compte de la 20ème journée de National, il y avait un match en retard à ne pas perdre du côté de Foix ce mardi soir. Et à ce petit jeu, c'est Luzenac qui s'est montré plus fort que Boulogne (1-0).

Alors qu'ils montraient de bonnes choses depuis plusieurs minutes, les Boulonnais ont concédé un penalty suite à une main de Diarra. Penalty transformé par Bagayoko (45e). Impuissant au retour des vestiaires, le récent relégué de Ligue 2, après six matches sans défaite, va finalement rentrer bredouille de l'Ariège et laisse son adversaire du soir revenir à sa hauteur. Le sprint final pour le maintien est clairement lancé!

http://www.foot-national.com/foot-luzenac-s-offre-boulogne-et-met-la-pression-44161.html
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par jeanjean le Mer 3 Avr - 7:17

Le LAP remporte son combat de gladiateurs

Hergault aux quatre coins du terrain, Dona Ndoh qui s'arrache, Bagayoko au bout de ses forces… Tous les Luzenaciens (il faut tous les citer) se sont sortis les tripes dans une fin de match étouffante. L'ouverture du score, juste avant la mi-temps, de Bagayoko sur penalty (son second en deux tentatives avec le LAP) aura donc suffi au bonheur des Ariégeois. La Dépêche titrait avant Carquefou : «Deux victoires sinon rien.» C'est magnifiquement fait. Le LAP remporte pour la deuxième fois seulement deux victoires de suite. Celles-ci sont capitales. Le LAP rattrape Boulogne au classement (qui aura un match en plus à jouer) et remet la pression sur ses adversaires. Au courage, avec un cœur énorme, le LAP a fait plaisir à son public qui n'a cessé de pousser son équipe dans les dernières minutes. Une belle soirée, vraiment.

L'USBCO évolue avec quatre joueurs qui n'étaient pas là le week-end dernier au Red Star (2-2). Christophe Pelissier, privé de Diakota et M'Bongo blessés, poursuit sa mise en place en 3-5-2. Les débats débutent avec un vent violent en faveur des Ariégeois. Le premier centre de Koura est difficillement capté par la défense boulonnaise. La remise de la tête de Bagayoko n'est pas assez dans l'axe de la course de Koura et Gurtner se saisit du ballon (7e). Le vent gène considérablement les deux équipes. Mauricio tente sa chance de loin, Westberg se couche bien (10e). Koura prend le ballon à un défenseur boulonnais mais un faux rebond l'empêche d'armer sa frappe (13e). Les deux blocs restent bien en place. Bagayoko trouve Danfa en retrait mais le milieu de terrain ariégepois dévisse sa frappe (17e). Sur un contre, Mauricio prend de vitesse Karaboualy et lance Kanté. Le tir du visiteur est dévié du bout des gants par Westberg (18e). On sent le duo Bagayoko-Koura peser sur la défense. Mais attention à l'USBCO qui, peu à peu, reprend confiance. Westberg est vigilant et sort dans les pieds de Mauricio avec à-propos (28e). Le LAP a du mal à reprendre le contrôle du ballon. Pourtant, on sent les Ariégeois sereins malgré l'enjeu de la rencontre. Loriot vient chauffer les gants de Westberg (35e). Mignotte fait jouer son physique face à Chadili et empêche l'attaquant visiteurs de se présenter seul face au gardien du LAP (38e). La pression est boulonnaise. L'arbitre ne voit pas une main (involontaire, c'est vrai) d'Akaza en pleine surface. La maîtrise est complètement pour les visiteurs. Les Ariégeois s'accrochent. Sur le dernier corner de la mi-temps, Diarra touche le ballon de la main. Le penalty est transformé à contre-pied par Bagayoko (1-0, 45e). C'est bien payé pour le LAP mais tellement important.
Un Jérôme Hergault exceptionnel

Au retour des vestiaires, l

e vent n'a pas faibli et est désormais favorable aux Boulonnais. Le combat s'annonce acharné. Chadili s'effondre dans les 16 m mais l'arbitre ne se fait pas abuser. Boulogne joue plus haut, aux Ariégeois de bien gérer les contre-attaques. L'USBCO prend des risques. Le LAP est acculé dans ses 30 m. Subit. La tension augmente sur la pelouse du Courbet. Souyeux (entré à la place de Ech-Chergui) s'essaye d'une volée de 25 m, largement hors cadre (70e). Drôle d'ambiance. Le LAP ne sort presque plus et parie sur les contres. Boulogne maîtrise mais se montre brouillon dans ses attaques sinon sur de longs ballons aériens. Chemlal, de la tête, est à la réception d'un coup franc mais rate sa tête (77e). C'est Fort Chabrol. Bagayoko est cuit. Hergault demande l'appui du public. La frappe de Téhoué est puissante mais passe au-dessus (85e). Le coup franc plein axe de Ducatel est renvoyé par le mur (90e). Hergault est sanctionné d'un coup franc imaginaire. C'est irrespirable. La défense se dégage, l'arbitre siffle. Le banc de touche ariégeois explose. Luzenac vient de bonifier sa victoire à Carquefou. Le LAP l'a fait. Avec un cœur énorme. Le succès à Carquefou n'était pas une étoile filante. Tant mieux.

Ch. Pelissier: «Sur la bonne voie»

Christophe Pelissier (entraîneur du LAP) : «C'est la victoire du courage et de la solidarité. On a été ballotés dans le jeu par une très bonne équipe et on a répondu par nos valeurs. EComme par hasard, quand on a le bon comportement, la chance tourne en notre faveur. On marque certes un peu contre le cours du jeu mais en deuxième mi-temps on a été costauds et ils n'ont pas d'occasions. Cela fait maintenant deux matches qu'on ne prend pas de buts, ça montre qu'on est sur la bonne voie. Tous ceux qui pensaient que ce groupe ne vivait pas bien, était partagé, sont, je pense, rassurés».

Christophe Rodriguez (directeur sportif du LAP) : «Dans la position où nous étions la semaine dernière, toutes les victoires sont importantes. A Carquefou on a fait un très bon match. (Hier) soir, on confirme même si on savait que Boulogne est une très bonne équipe et qu'on aurait du mal. Il fallait surtout ne pas perdre. Malgré une domination de Boulogne, on a été solides et on a tenu. Maintenant, on va essayer d'aller chercher le Red Star. Mais rien n'est fait, on a encore un gros match samedi, il va falloir bien récupérer.»

Jérôme Ducros (président du LAP) : «Avec cette victoire, on reste dans nos objectifs. Il nous faut six victoires, on a fait un tiers du chemin. Il faut continuer à enchaîner, et ce dès samedi. Il reste huit matches, il va falloir en gagner quatre. Je tire aussi mon chapeau à Fabien Barthez car on voit que son travail pour donner confiance, accompagner le groupe paye. Aujourd'hui j'ai un groupe de guerriers, prêts à aller au combat.»

Assane Karaboualy (milieu-défenseur du LAP) : «On avait l'objectif de ne pas perdre de points ce soir mais on voulait vraiment gagner contre un concurrent direct, c'est fait. On est très contents. On enchaîne deux victoires consécutives sans prendre de buts, on est dans le vrai. Mais ce n'est pas fini, on doit encore continuer, avec les mêmes valeurs. Parce que, de toute façon, le maintien ne se gagnera que comme ça, en ne lâchant rien.»

ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3973
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par Nyko75 le Sam 6 Avr - 20:25

Trois à la suite pour Luzenac face à Bourg Péronnas


Et de trois pour Luzenac ! Les ariégeois sont bien décidés à se battre pour obtenir leur maintien. Et celui-ci semble en bonne voie désormais après cette troisième victoire consécutive. Le LAP s'est imposé deux buts à zéro face au FCBP. Un but de Mignotte a libéré les luzenaciens à la 18ème minute. Au retour des vestiaires, Koura met Luzenac à l'abri (48ème). Bourg Péronnas ne reviendra pas et Luzenac sort de la zone rouge pour la première fois depuis plusieurs semaines. 

Foot-national
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par Nyko75 le Dim 7 Avr - 7:22

Luzenac n'est plus relégable.


Troisième succès de rang pour les Ariégeois. 2-0 face à Bourg-Péronnas hier soir sur leur pelouse du Courbet. Et avec la manière.

Trois matches. Trois victoires, zéro but encaissé, neuf points! Le LAP, ce matin, n'est plus relégable. Hier soir, le public qui avait bravé le froid n'a pas été déçu. Il a vu le meilleur match des «rouge et bleu» à Foix. C'est simple, la meilleure défense du championnat a passé une soirée cauchemardesque. 2-0, c'est presque le tarif minimum. Un grand LAP avec du jeu et du courage. Carquefou-Boulogne en 90 minutes, vite résumé. Un LAP qui n'a pourtant pas le droit de s'endormir sur ses lauriers. Avec ce qu'il a montré hier soir, le maintien est en bonne voie.

La neige s'est, heureusement, arrêtée juste avant début du match mais c'est par une température proche du zéro degré que les vingt-deux acteurs lancent les débats. Christophe Pelissier aligne la même équipe que mardi soir en match en retard face à Boulogne. Dès la 5e minute, Koura se présente seul devant El Kharroubi mais le gardien bressan réussit un premier exploit avant de se jeter dans les pieds de Bagayoko qui avait bien suivi. Quelles prouesses du gardien visiteur! L'entame du LAP est de feu. La reprise de volée d'Ech-Chergui rase la lucarne d'El Kharroubi (9e). Un cafouillage dans la surface de Bourg n'est pas loin de profiter à Mignotte. Les Ariégeois sont épatants. Sur une pelouse rendue plus souple par les fortes pluies, Ech-Chergui oriente le jeu ariégeois vers un duo d'attaque où Koura donne le tournis aux défenseurs visiteurs. La domination ariégeoise va trouver une juste récompense sur une tête somptueuse de Mignotte sur un corner d'Ech-Chergui (1-0, 18e). De très loin l'une des meilleures entame de match des «rouge et bleu.» Strappé à la cuisse gauche, Bagayoko est obligé de laisser sa place à Dona Ndoh (27e). C'est l'hécatombe sur la pelouse du Courbet puisque Bourg-Péronnas a déja effectué deux changements. Un corner bressan est mal dégagé par la défense du LAP et Manzorro tire juste à côté des buts de Westberg (31e).

Un Ech-Chergui royal

L'orage passé, Bourg reprend peu à peu le contrôle du ballon. Barbet profite d'un raté d'Akaza mais sa frappe est bien captée «dans la niche» par Westberg (39e). Danfa récupère un ballon au milieu, Dona Ndoh décale Koura mais l'attaquant ariégeois est contré au moment de sa frappe (40e). La fin de période est plutôt à l'avantage des visiteurs. Le coup franc de Manzorro est capté par Westberg. Au repos, le LAP mérite son avantage après quarante-cinq premières minutes superbes.

Et la reprise ne pouvait pas mieux débuter pour le LAP. Une fantastique récupération de Hergault est immédiatement exploitée par Ech-Chergui qui trouve Koura dans la profondeur. Dans un angle impossible, le joueur prêté par Le Mans glisse le ballon entre le gardien et son poteau pour le but du break (2-0, 48e). Absolument superbe. Koura, intenable hier soir, donne le tournis au capitaine bressan Goyon. Des visiteurs malheureux, obligés d'effectuer leurs trois changements sur blessure dès la 52e minute. Avec deux buts d'avance, le LAP recule ses deux lignes défensives mais n'hésite pas à se projeter devant dès que les possibilités se présentent. Les Ariégeois sont les premiers sur le ballon. Des morts de faim. A deux contre un, Dona Ndoh, bien servi par Koura, manque de promptitude (67e). Un Dona au diapason de ses copains. Koura (remplaçé par Soukouna) mérite bien l'ovation du public, debout. Un futur très bon. En place, les Luzenaciens parient désormais sur les contres. Plus de risque à prendre. Barbet dévisse sa sa frappe (75e). Sur un contre, c'est même Makalou qui se retrouve aux avant-postes. Sa frappe enroulée inquiète El Kharroubi (78e). Il y a toujours une tête, un pied pour écarter le danger de la surface de Westberg. Le LAP tient le coup.

Trois matches. Trois victoires, zéro but encaissé, neuf points! 12e, le LAP sort de la zone rouge. A lui de tout faire pour ne plus y remettre un crampon.

La Dépêche
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par Nyko75 le Ven 12 Avr - 8:53

Luzenac veut passer la 3e


32eJ. Colmar SC - Luzenac Ariège-Pyrénées, à 20 heures (en direct sur les sites Internet de la FFF, Foot National et France 3 Midi-Pyrénées).

Les deux fois ou Luzenac a eu les honneurs de la télé, Luzenac a gagné ! Si les Ariégeois réussissent, ce soir à Colmar, la passe de trois, ils feraient un (grand) pas supplémentaire vers le maintien. Cela ferait en fait… la passe de 4 après les succès de rang obtenus face à Carquefou, Boulogne et Bourg-Péronnas. Voilà 3 matches que le LAP ne prend plus de buts. L'objectif sera au moins 1 point. Sans Mignotte (suspendu) ni Bagayoko (de nouveau blessé) et Soukouna (choix). M'Bongo, Desenclos et Diakota de retour.

La Dépêche
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par jeanjean le Sam 13 Avr - 7:31

LAP: la lumière est revenue

Amorphes avant une panne de projecteur qui a engendré une interruption de match longue de quarante minutes, hier soir à Colmar, les Luzenaciens se sont transcendés dans la dernière demi-heure pour égaliser via M'Bongo. Ils entretiennent ainsi leur belle série d'invincibilité.

La rencontre débute sur un rythme assez faible, les deux équipes se neutralisant au milieu de terrain. L'entraîneur luzenacien Christophe Pelissier, qui a opté pour son désormais traditionnel 3-5-2, voit ses joueurs commettre un nombre incalculable de fautes. Un pressing intransigeant permet aux Colmariens d'obtenir la première véritable opportunité de la partie, sur un coup franc excentré côté droit, aux 25 m, tiré par Liabeuf. Libre de tout marquage au premier poteau, Meyer, le défenseur local, ne redresse pas assez le ballon, qui échoue dans le petit filet (17e). Les visiteurs enclenchent un semblant de réaction par l'intermédiaire de Danfa, qui réussit à mettre Fedrigo, le portier alsacien, à contribution via une jolie frappe en pivot aux 16 m (29e).

Quarante-cinq minutes d'interruption

Mais les Colmariens gardent globalement la maîtrise d'une première période assez pauvre en occasions. Sur un appel tranchant de Louisy-Daniel, la défense ariégeoise finit par céder, Desenclos concéde un penalty pour une charge dans le dos de l'attaquant des «vert». Liabeuf le transforme, du gauche, alors que le gardien luzenacien était parti du bon côté (1-0, 41e)…

La deuxième période repart sur les mêmes (faibles) bases que la première. Techniquement, Akaza et ses coéquipiers haussent le ton. Les Colmariens subissent les assauts désordonnés d'un adversaire bien décidé à égaliser. Mais après une contre-attaque locale, ponctuée par une tête de Moukhlil qui échoue au-dessus de la cage (59e), l'arbitre doit interrompre la rencontre en raison d'une panne de projecteur dans le stade. Une petite partie de la pelouse n'est plus suffisamment éclairée et il n'est pas possible, réglementairement, de poursuivre la confrontation dans ces conditions. Quarante minutes plus tard, la lumière est revenue et les Ariégeois ont retrouvé… du jus. À la réception d'une ouverture millimétrée de Hergault, Dona Ndoh adresse un premier avertissement aux Colmariens, en ajustant une frappe croisée qui frôle le poteau (64e). L'occasion suivante sera la bonne, pour les visiteurs : sur un centre venu de la gauche, Grimm ne parvient pas à dégager le cuir, dont hérite M'Bongo. L'attaquant ariégeois ne se fait pas prier pour égaliser du droit, à bout portant (1-1, 73e). Les SRC se procureront, malgré tout, une dernière opportunité de reprendre l'avantage mais Marques ne profite pas, en profondeur, de l'offrande de Moukhlil, et expédie le cuir au-dessus de la cage (81e).

Parce qu'il a su ne jamais abdiquer, le Luzenac Ariège Pyrénées a enregistré, hier en Alsace, son quatrième match sans défaite. Le maintien est plus que jamais dans les cordes de la bande à Makalou.

ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3973
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par Nyko75 le Lun 15 Avr - 19:33

Luzenac - Red Star : vous avez dit décisif ?


Le LAP remonte à la 13e place après son nul à Colmar (1-1).

En ramenant un très bon point de son déplacement à Colmar, le Luzenac Ariège Pyrénées poursuit sa série d'invincibilité et la porte désormais à quatre matches après ses trois victoires face à Carquefou, Boulogne et Bourg Péronnas. Bien en place dans le désormais traditionnel 3-5-2, les Ariégeois sont surpris juste avant la pause sur un penalty sévère. Et, signe de la confiance retrouvée, le LAP, au lieu de pester contre le coup du sort, reprend son destin en main. Le jeu porté vers l'avant, fait de prises de risques et d'initiatives, va payer sur un but plein de sang-froid de Tristan M'Bongo. Absent depuis trois matches, l'attaquant ariégeois porte son compteur à 9 unités cette saison. Un but qui permet aux Ariégeois de grignoter une petite place au classement (13e). À six matches du dénouement, chaque point «gratté» vaut de l'or.

Huit équipes pour six places

Vu les matches en retard que Rouen et Colmar ont à disputer, il est probable que les six places de relégables se joueront entre huit équipes. Ce matin, ce sont les Ariégeois qui mènent la meute. Avec 38 points, la bande à Pelissier possède un point d'avance sur le Red Star, deux sur Boulogne-sur-Mer, trois sur le Paris FC, cinq sur Uzès-Pont du Gard, neuf sur Cherbourg, dix sur Épinal et seize sur Quevilly (qui vient d'enchaîner trois victoires). Même la lanterne rouge n'a pas perdu tout espoir de maintien ! Le suspense est entier. En gagnant à Épinal cette semaine, Boulogne pourrait repasser le LAP. D'ici à la dernière journée, dix oppositions directes mettront aux prises les huit dernières équipes actuelles du National. Quatre fois concerné, le Red Star est celle qui a le plus à perdre (ou à gagner, c'est au choix) devant Luzenac et le Paris FC (3 fois chacune). Le LAP y est. Depuis leur succès face à Boulogne en match en retard, les «rouge et bleu» ont repris leur destin en main. Leurs deux prochaines réceptions seront face… au Red Star (vendredi prochain à 20 heures) et le Paris FC. Difficile de faire plus direct comme défi. En s'imposant les deux fois, les hommes du président Ducros feraient un pas sans doute décisif pour le maintien. Depuis quatre matches, le LAP s'est donné le droit de jouer ces finales, chez lui. Comme seraient, au tennis, des balles de match sur son service. Luzenac-Red Star, vous avez dit décisif ?

Lionel Lasserre

La Dépêche
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par jeanjean le Jeu 18 Avr - 7:24

Ducros: «Un match de Coupe d'Europe»

Même s'il restera encore quelques matches derrière, le Luzenac Ariège Pyrénées ferait un grand pas vers le maintien s'il battait, vendredi soir, au stade du Courbet, le Red Star. Le président Jérôme Ducros en appelle au soutien populaire de tous les Ariégeois «pour le match de le plus important de l'histoire du club.»

Avec six descentes en National, le championnat National 2012-2013 s'annonçait comme un combat. Le Luzenac Ariège Pyrénées (qui a succédé à l'US Luzenac) savait qu'il faisait partie des équipes presque promises à l'échafaud. Comme toujours. Le LAP a vacillé mais n'est pas tombé. À six matches de la fin, le club ariégeois jouera trois fois à domicile. Ses quatre derniers matches sans défaite (trois victoires, un nul) lui permettent d'avoir son destin en main. En recevant le Red Star puis le Paris FC, il jouera deux finales. La première, c'est vendredi face au Red Star. Le président Ducros en appelle à la mobilisation de tous.
5e année de suite en National, seul le Paris FC a déjà fait mieux

Pourquoi cet appel aux supporters ?

«Avant le Paris FC, ce match est peut-être le match le plus important de l'histoire de Luzenac. Ce que réussit ce club depuis quatre ans en National est exceptionnel. Il faut le répéter. C'est le seul championnat en Europe qui n'est pas rémunéré. C'est extrêmement dur d'y survivre. Surtout pour un club comme le nôtre, parmi les plus petits budgets. Nous, on veut résister jusqu'au bout. Être et rester ce village d'irréductibles… ariégeois ! Pour y arriver, on va avoir besoin du soutien de tous. Vous savez, si on se maintient une cinquième année de suite en National, il n'y aura que le Paris FC qui aura fait mieux (7) que nous. Et je ne parle même pas d'un club du Grand Sud. Pour nous, pour moi, c'est une vraie fierté. On doit y arriver, tous ensemble. Si je le pouvais, j'offrirai tous les billets. Mais ce n'est pas possible. Je le dis, avec tous les frais (sécurité…), le LAP ne gagne rien sur les matches joués à domicile.»

L'arrivée du LAP à Foix a-t-il été une réussite ?

«Je réponds oui sans hésiter. On y a trouvé des passionnés de sport. Des supporters fiers de leur équipe. Les joueurs le répètent, ils ont besoin du soutien populaire. Contre Bourg Péronnas, ils l'ont ressenti. Ils leur en sont reconnaissants. Le LAP a su amener de la passion et du spectacle. Et ça doit continuer.»

Le match face au Red Star peut, également, faire basculer le LAP dans une autre dimension.

«Tout simplement, je pense, qu'avec le Paris FC, c'est un peu notre match de Coupe d'Europe. Un grand rendez-vous. C'est un match qui peut nous permettre de franchir un cap, c'est vrai. Si on gagne ce match, si on franchit cette vague, on fera un grand pas vers le maintien, j'en suis sûr. Cela peut ouvrir de très belles perspectives pour le sport ariégeois. Mais il faut encore assurer quelques points et quelques victoires. J'en appelle donc à tous les supporters, de football et de sport, de la région et du département, à être là vendredi soir au Courbet.»

Luzenac Ariège Pyrénées-Red Star (vendredi 19 avril à 20 heures, stade municipal du Courbet à Foix).

ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3973
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par Nyko75 le Ven 19 Avr - 18:16

Luzenac Ariège Pyrénées: croire en son étoile


National (33ejournée). 13e, les Ariégeois accueillent le Red Star, 14e, ce soir au Courbet (20 heures).

Le sprint est lancé. Pour certaines équipes, cela fait déjà un moment. Luzenac et le Red Star font partie de cette catégorie. Ce soir, sur la pelouse du Courbet, le vainqueur, s'il y a vainqueur, gagnera gros. Très gros. Si elles ne sont pas encore totalement décisives (il peut se passer beaucoup de choses dans les cinq prochains matches), les quatre-vingt dix minutes de ce soir vont compter. En cas de succès, le LAP repousserait le Red Star à quatre points. On peut même dire cinq si les Ariégeois renversent le score du match aller (1-0 pour le Red Star). Un nul ne serait pas non plus une mauvaise opération pour le LAP même si il pourrait se faire passer par Boulogne (qui reçoit Bastia). Côté dynamique, elle est clairement du côté des Ariégeois. Le LAP reste sur quatre matches sans défaite (trois victoires, un nul) alors que le Red Star n'a gagné qu'un seul de ses neuf derniers matches et reste sur trois défaites et trois nuls. Les courbes des deux clubs se sont croisées. L'une est ascendante, l'autre est descendante.

Le Red Star, plus mauvaise équipe du National à l'extérieur

Mais que vaudront-elles tout à l'heure au moment du coup d'envoi? Un match à pression, à tension, est toujours difficile à pronostiquer. La preuve, face à Boulogne, le LAP avait eu toutes les peines du monde à se lâcher. C'est l'une des nombreuses clés de la «finale» de ce soir au Courbet.

Le Red Star, relégable depuis mardi soir et le match nul entre Epinal et Boulogne (1-1), n'arrive pas en Ariège dans les meilleures dispositions. Et pour cause. Les Parisiens présentent le plus mauvais bilan à l'extérieur des équipes de National (seulement 7 points engrangés loin de leurs bases; 0 victoire, 7 nuls, 9 défaites). Pire, le Red Star n'a inscrit que 8 buts en déplacement pour 30 encaissés. Un pouvoir offensif qui est l'un des gros soucis des visiteurs du soir. Avec 26 buts inscrits (3 seulement lors des six derniers matches dont 2 face à Boulogne), seul Bourg Péronnas (22) et Uzès-Pont du Gard (24) ont fait moins bien. 11e meilleure équipe à domicile (24 points; 6 victoires, 6 nuls, 4 défaites), Luzenac a repris des couleurs sur sa pelouse du Courbet en enchaînat deux victoires décisives. Mieux, le Luzenac Ariège Pyrénées a trouvé une qualité de jeu qui lui laisse grandes ouvertes les portes de l'espoir. Il ne doit surtout plus regarder dans le rétroviseur. Cela vaut pour le classement et, surtout, pour ses ambitions de jeu. Ce n'est pas un hasard si le LAP a marqué au moins une fois lors de ses quatre derniers matches.

Pour ce «match de Coupe d'Europe» (l'expression est du président Ducros), Christophe Pelissier pourra compter sur un effectif soudé, conscient de l'événement. Des incertitudes planent encore sur la participation de Koura (blessé) et Bagayoko (il a repris l'entraînement mardi). C'est donc un groupe de 19 joueurs (avec les retours de Mignotte, suspendu à Colmar, et Soukouna, très bon avec le LAP II à Montauban) qui a été convoqué.

Une soirée à ne pas manquer. Pour les spectateurs et pour le LAP.

La Dépêche
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par jeanjean le Sam 20 Avr - 6:03

Luzenac: un nul sans saveur

Le LAP se contente d'un point. Et il faut dire qu'il ne méritait pas vraiment mieux. Face à des Parisiens pas franchement transcendants non plus, les Luzenaciens n'ont jamais su trouver la bonne carburation dans un jeu collectif qui a manqué de liant pendant quatre-vingt dix minutes. Les meilleures opportunités ont même été pour les Parisiens qui ont touché du bois à deux reprises. Mais le nul n'est pas une si mauvaise chose pour le LAP qui conserve son invincibilité et qui reste hors de la zone de relégation. Li.L.

luzenac 0-red star 0

1100 spectateurs. Arbitre: Johan Hamel.

LUZENAC: Westberg; Akaza, Mignotte, Makalou (cap.); Karaboualy, Diakota (puis Danfa, 67), Dieuze, Hergault, Ech Chergui (puis Souyeux, 83); Soukouna (puis M'Bongo, 78), Bagayoko. Entr.: Christophe Pelissier.

Avertissements: Akaza (66), Danfa (72e).

RED STAR: Bouet; Gibaud, Allegro (cap.), Cerielo, Mam. Kébé; Dieye, Oudrhiri (puis Queudrue, 90), Tulasne, A. Lafon,Despois (puis Sarr, 77); Mandrichi (puis Sabin, 72). Entr.: Vincent Doukantie.

Avertissements: Kébé (69), Lafon (70), Dieye (79), Tulasne (90).

Expulsion: Kébé (88).


ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3973
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par Nyko75 le Dim 21 Avr - 8:03

Luzenac garde (quand même) encore la main


C'est un drôle de sentiment qui prédomine au lendemain de ce LAP-Red Star. 0-0, un bon ou un mauvais point ? Les deux mon capitaine. Dans les vestiaires, les sentiments avaient du mal à se fixer. Les regrets, pourtant, prédominaient. Comme ceux de Sébastien Mignotte. «Ce n'est pas un match qui restera dans les annales, c'est vrai. On rate le coche de mettre nos adversaires à cinq points. Mais c'est comme ça, on va continuer à s'accrocher.» La frustration était également bien présente. Après des prestations de qualité ces dernières semaines, les Luzenaciens n'ont jamais réussi à trouver ce relâchement qui aurait pu faire la différence. Au fil des minutes, il est vite devenu clair que le premier qui allait marquer avait de grandes chances de gagner. «On avait le cul entre deux chaises » avoue Sébastien Mignotte. Prendre le risque de glaner deux points supplémentaires ou prendre celui d'en perdre un… et d'en donner deux précieux à un concurrent direct pour le maintien ? Sacré dilemme. Quasiment insoluble. La défaite était interdite.

Le Red Star, derrière le LAP au coup d'envoi, a assuré, lui aussi, le match nul. «C'est bizarre, ils ont joué le nul, poursuit «Mimi». Je n'ai pas compris leur attitude.» À cinq matches de la fin, il est clair que la lutte pour le maintien va être incroyable. «On va être quatre à la lutte pour deux places». Sébastien Mignotte a cerné le problème. Luzenac (39 points), Red Star (38), Boulogne (40 depuis sa victoire 4-1 hier soir face au SC Bastia) et Paris FC (36), voilà, sans doute, le quatuor à surveiller. Ça va se jouer à rien. Ce matin, au goal-average particulier (on prend en compte les deux matches entre les deux équipes), Luzenac est derrière Boulogne (de 6 buts !), derrière le Red Star (défaite à Paris, nul en Ariège) et devant le Paris FC (nul à Paris, 11 buts d'avance) avant la réception du 3 mai. Pourtant, le LAP peut s'appuyer sur de vraies certitudes. Un seul but encaissé en cinq matches (et c'était sur penalty, à Colmar), voilà de quoi donner de l'espoir. Depuis quelques matches, le LAP concède très peu d'occasions dans le jeu. Cette statistique doit lui donner de l'avant. De l'ambition. De quoi pester contre ces soucis qui touchent le secteur offensif (blessures de Bagayoko, Koura et M'Bongo). En pleine bourre, l'absence de Koura a pesé vendredi soir. Mais le LAP (comme les autres d'ailleurs) n'a pas le temps de se lamenter sur ceci ou cela. Il reste invaincu depuis cinq matches (trois victoires, deux nuls) et reste hors de la zone de relégation. C'est toujours lui qui a la main. Il ne faut pas l'oublier.

Lionel Lasserre

La Dépêche
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par jeanjean le Lun 22 Avr - 8:43

Luzenac : il va falloir jouer pour gagner

Ariégeois et Parisiens le savaient, la défaite était interdite. Vendredi soir, à Foix, l'opposition a accouché d'un match sans but et sans saveur. Le LAP pouvait nourrir des regrets. En s'imposant, il aurait pris quatre points d'avance sur le Red Star, en aurait gardé un sur Boulogne (qui passe le LAP d'un point à la faveur de son succès face au CA Bastia) et porté l'écart avec le Paris FC à cinq. Le tout à cinq matches de la fin. Ce partage des points remet la pression sur les hommes de Christophe Pelissier. Ce matin, il apparaît clairement que quatre équipes devraient se battre pour deux tickets de maintien. Dans l'ordre actuel, Boulogne (40 points), Luzenac (39), Red Star (38), Paris FC (36). Si on étudie les calendriers respectifs des équipes, on se rend compte que le Red Star, le Paris FC et Boulogne joueront trois fois sur leur pelouse.

1 seul but encaissé en cinq matches

Le LAP, lui, n'y évoluera plus qu'à deux reprises. Et si c'était un avantage ? Sur sa pelouse bosselée du Courbet, les Ariégeois n'arrivent que rarement à mettre en place leur jeu avec Ech-Chergui à la manœuvre. Contre Boulogne (malgré le succès 1-0) et contre le Red Star, les Luzenaciens ont été tétanisés par la peur de mal faire, la peur de l'erreur fatale. Face au Red Star, le LAP a déjoué. «Autant j'ai été satisfait de notre première mi-temps dans le jeu, autant on a été moins bon en seconde période où on a trop balancé» expliquait Christophe Pelissier à la fin du match. Avec la confiance, face à Bourg-Péronnas et à Carquefou, le LAP a réussi de grandes prestations. Le club ariégeois a encore son destin entre ses pieds. Face au Red Star, la pression était énorme. Elle ne va pas diminuer dans les prochaines semaines. Le LAP peut s'appuyer sur une vraie dynamique. Il n'a pas perdu depuis cinq matches, a pris 11 points sur 15. Mieux, les Ariégeois n'ont concédé qu'un seul but, et c'était sur penalty à Colmar. Des bases solides pour aborder cette fin de saison qui promet d'être étouffante. Dans moins de quinze jours, Luzenac recevra le Paris FC pour THE big match. Vendredi soir, il se rendra à Rouen, pas encore sauvé et qui devra jouer… sept matches en moins d'un mois (trois matches en retard). Même là-bas, un nul pourrait ne pas être suffisant. Les Ariégeois le savent. Désormais, il va falloir jouer pour gagner. Ils en ont cent fois les moyens. C'est à eux d'aller chercher les victoires et leur maintien.

ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3973
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par Nyko75 le Ven 26 Avr - 6:41

Luzenac pour refaire le coup de Carquefou


National. 34e journée. à Rouen, 20 heures.

La citadelle de Carquefou était imprenable. Celle de Diochon l'est tout autant. Et pourquoi le LAP ne réussirait-il pas l'exploit d'aller gagner à Rouen, là où seul Colmar (le 7 septembre) s'est imposé, comme il l'a fait en banlieue nantaise (0-2) ? Les Diables Rouges portent bien leur nom à domicile. Les hommes de Didier Ollé-Nicolle n'y ont encaissé que… 5 buts. La tâche de l'équipe de Christophe Pelissier est immense. Pourtant, les Ariégeois n'ont pas vraiment le choix. Même un nul pourrait ne pas être suffisant.

Si le maintien se joue autour des 47-48 points, il faut que le LAP gagne 3 fois (ou 2 victoires et 2 nuls) sur les… 5 derniers matches.

Le droit à l'erreur est infime. Mais c'est la réalité d'une fin de saison bouillante entre 4 é-quipes (Boulogne, Luzenac, Red Star, Paris FC) pour 2 places en CFA (les autres paraissent trop loin). Le LAP est sur une dynamique de 5 matches sans défaite et 1 seul but encaissé. Ce sera sans Bagayoko (encore blessé) et Desenclos (suspendu) mais avec Koura. À 5 marches de la fin, Luzenac va jouer sa survie à chaque fois. Il n'a plus le droit de perdre. Surtout celui de gagner.

Li. L.

ladepeche.fr
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par Nyko75 le Sam 27 Avr - 7:40

Le naufrage du LAP


National (33e journée). Les Ariégeois s'inclinent 4-0 hier soir à Rouen.

Après avoir fait illusion pendant une mi-temps, Luzenac a totalement sombré à Rouen hier soir (0-4). C'est inattendu pour une équipe qui n'avait pris qu'un but lors de ses cinq derniers matches. Et ça replonge le LAP dans la zone dangereuse, à seulement quatre matches du terme de la saison de National… Christophe Pélissier avait innové en titularisant Rémi Souyeux à la pointe de l'attaque alors qu'Idriss Ech-Chergui était plutôt attendu à la mène derrière les deux flèches Koura et M'Bongo. Ça donnait un système en 5-2-3 qui se transformait en 3-4-3 à la perte du ballon. On ne peut pas dire que cette organisation a fait un triomphe car l'ancien colmarien a touché un minimum de ballons et le LAP n'a pas souvent mis hors de position la défense rouennaise. Le gardien Mermillod a bien dû s'employer dès la 3e minute mais c'était sur un coup franc lointain de Danfa (3e). Il faut reconnaître que Rouen n'a pas été irrésistible non plus, se voyant souvent obligé de sauter le milieu adverse avec un bonheur très relatif. Mais le FCR, lui, a mieux négocié ses coups de pied arrêtés. Un coup franc de Vignaud, d'abord, a été repris au-dessus de la mêlée, au point de penalty, par Burel (1-0, 30e). Quentin Westberg n'a pu qu'effleurer un ballon qui a filé au ras du poteau.

De nouveau relégable

Et puis, un corner du même Vignaud est venu assommer les Pyrénéens dès l'entame de la seconde période. Pourtant sur la trajectoire, Westberg s'est semble-t-il «tamponné» avec Franck Akaza, laissant Fontaine marquer sans aucune opposition (2-0, 49e). Akaza a tenté de se racheter aussitôt mais sa reprise en pivot, sur corner elle aussi, a été trop enlevée (57e). Le passage en 4-4-2 à l'heure de jeu a semblé redonner quelques couleurs au LAP. Souyeux voyait enfin la couleur du ballon grâce, notamment, à l'entrée de Ech-Chergui qui l'a trouvé d'un centre parfait. La tête piquée a été écartée avec autorité par Mermillod (68e). Poudre aux yeux, finalement, ou revers de la médaille, comme on veut : Luzenac a pris l'eau de toutes parts défensivement, s'exposant à la vitesse supersonique de Vincent. L'ailier gauche normand a pu filer devant Westberg et offrir un cadeau à Dugimont, 4 m devant la ligne (3-0, 72e). L'ancien Stéphanois a ensuite de nouveau semé tout le monde pour cette fois se débrouiller tout seul. Enfin, presque : le malheureux Akaza a dévié son tir hors de portée de Westberg (4-0, 79e). À l'image de son défenseur central, les Luzenaciens devront oublier au plus vite : relégables, ils joueront une bonne partie de leur avenir la semaine prochaine contre le Paris FC, qui les côtoie dans la charrette.

Rouen 4- Luzenac 0

(M-T:1-0). Spectateurs: 2664. Arbitrage de M. Emmanuel Esneu assisté de MM. Bertrand Corcuff et Yazar Ergun.

Pour Rouen: Burel (30e), Fontaine (49e), Dugimont (72e), Vincent (79e).

FC ROUEN. Mermillod - Soubervie (puis Louiron, 88e), M'Boup, Fontaine, Vignaud (cap.) - Keita (puis Persico , 69e), Burel, Asbabou, Vincent (puis Yandza, 88e) - Jahier, Dugimont. Entraîneur : Didier Ollé-Nicolle.

Avertissement: Soubervie (61e).

LUZENAC ARIEGE PYRENEES. Westberg - Akaza, Makalou (cap.), Mignotte - Karaboualy (puis Dona Ndoh, 61e), Dieuze, Danfa, Hergault - Koura, Souyeux (puis Soukouna, (77e), M'Bongo (puis Ech-Chergui, 61e).

Entraîneur : Christophe Pélissier.

Avertissement: Akaza (33e).

Dans les vestiaires

Christophe Pélissier (entraîneur de Luzenac) : «On pensait s'appuyer sur notre solidité défensive, elle a volé en éclats. Pourtant, en première mi-temps, on a fait jeu égal avec Rouen. Mais on a été apathiques sur coups de pied arrêtés, et ce n'est pas la première fois. En prendre deux sur ces phases de jeu, ça fait beaucoup. Certains ont lâché et je ne suis pas d'accord. Quand on joue le maintien, c'est une défaite qui fait mal à la tête.»

Correspondance d'Arnaud Rabany

La Dépêche
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par Nyko75 le Lun 29 Avr - 6:59

Luzenac n'a plus le droit de perdre


National. 34e journée. De nouveau relégable après sa lourde défaite en terre normande à Rouen (0-4).
T rois victoires de suite (Carquefou, Boulogne, Bourg-Péronnas) avaient fait renaître l'espoir. Deux nuls face à Colmar puis devant le Red Star avaient de nouveau insinué le doute dans les esprits. C'est pourtant avec ambition que les Luzenaciens se déplaçaient vendredi soir à Rouen. L'espoir aura duré moins d'une demi-heure. Le temps pour les Diables Rouges (quasi imprenables à Diochon avec une seule défaite cette saison) de marquer ce but qui a fait vaciller l'équilibre ariégeois. Il va s'effondrer en seconde période. 4-0, la gifle est sévère. Terrible. C'est seulement la deuxième fois que le LAP encaisse autant de buts cette saison. Après 5 matches sans défaite et un seul but encaissé sur la même période, le LAP est tombé de haut en Seine-Maritime. Le LAP a clairement craqué. La preuve, ces buts de nouveau encaissés sur phases statiques. Christophe Pelissier n'a pas apprécié. «On pensait s'appuyer sur notre solidité défensive, elle a volé en éclats. Pourtant, en première mi-temps, on a fait jeu égal avec Rouen.

Battre absolument le Paris FC vendredi

«Mais on a été apathiques sur coups de pied arrêtés, et ce n'est pas la première fois. En prendre 2 sur ces phases de jeu, ça fait beaucoup. Certains ont lâché et je ne suis pas d'accord. Quand on joue le maintien, c'est une défaite qui fait mal à la tête.»

Désormais, à 4 matches de la fin, le Luzenac Ariège-Pyrénées n'a plus son destin en main. Le Red Star (2 points devant le LAP) a pris la tête du «championnat des relégables» devant Boulogne (1 point). Et heureusement que Boulogne a perdu à Orléans et que le Paris FC s'est incliné chez lui face à Metz. Cherbourg, Uzès/Pont-du-Gard et Épinal paraissent un peu loin. Le LAP, redevenu relégable depuis vendredi soir, doit quasiment gagner 3 de ses 4 derniers matches pour avoir une chance de devancer le Red Star et Boulogne sur la ligne d'arrivée. D'où l'obligation impérieuse de s'imposer, vendredi soir à Foix, face au Paris FC. Tout autre résultat que les 3 points condamneraient sans doute (rien n'est jamais impossible en football) le LAP au CFA. Il lui faudra en effet se déplacer ensuite au CA Bastia où il est compliqué de s'imposer.

Le week-end prochain, le Red Star se déplace… à Créteil et Boulogne accueillera Cherbourg pour, là aussi, un match décisif dans la course au maintien. Si le LAP bat Créteil, il pourrait repasser devant «l'Étoile Rouge.» À condition de se remettre à gagner. Oui, le LAP n'a plus le droit de perdre.

La Dépêche
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par gilout le Ven 3 Mai - 20:03

Foot-National
Luzenac - Paris FC 4-0
Le PFC quasi en CFA ce soir
avatar
gilout

Messages : 739
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 49
Localisation : sebazac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par jeanjean le Sam 4 Mai - 11:15

Le LAP reste dans la course

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas. 0-4 à Rouen, 4-0 hier soir. Le LAP souffle le show et l'effroi. Hier soir, dans un match décisif, les Ariégeois ont tranquillement écarté une formation parisienne complètement dépassée. Dommage, cette égalisation du Red Star dans les derniers instants à Créteil (voir par ailleurs).

La surprise du chef est la titularisation de Rollet, excellent depuis plusieurs matches en équipe réserve, sur le côté gauche de la défense ariégeoise. Christophe Pelissier repasse en 4-4-2. Sur un ballon mal apprécié par la défense parisienne, Koura ne prend pas sa chance et laisse passer la première opportunité du LAP (5e). Les Luzenaciens tentent d'emballer le match, sans trop de réussite. C'est tendu, le moindre accrochage rend les joueurs nerveux. Sur un énième coup franc, le ballon traîne dans les pieds de Diakota, le milieu de terrain se relève plus vite que les défenseurs parisiens et frappe de toutes ses forces. Sopalski voit passer un missile (1-0, 13e). La délivrance. Rollet se fait déborder par Moizini mais Westberg est sur la trajectoire du centre dangereux du parisien (25e). Koura se retrouve en face à face avec un défenseur parisien mais enroule trop sa frappe qui passe à gauche du but de Sopalski (26e). Niflore est à la réception d'un centre Goatzou mais Westberg n'est pas en danger (28e). Drôle de match. Le rythme n'est pas infernal mais on sent que le LAP doit faire la différence face à une défense du PFC à l'agonie. Lancé en profondeur par Dieuze, Koura voit sa frappe détournée par les deux poings de Sopalski (31e).

Dona Ndoh dans tous les bons coups

Paris laisse des espaces dans son dos et Koura, encore lui, croise trop sa frappe (34e). Au milieu, dès que le LAP peut enchaîner deux-trois passes, il s'ouvre des brèches. Et ce qui devait arriver… Sur un ballon qui traîne, Dona Ndoh se retrouve seul face à Sopalski. Au lieu de tirer, il trouve, en retrait, Koura qui double la mise (2-0, 36e). Quel altruisme de Dona Ndoh ! Et ça continue. Un long ballon dans la surface, Dona Ndoh gène Sopalski, Ech-Chergui récupère et catapulte le ballon au fond des filets (3-0, 41e).

Au retour des vestiaires, le LAP reprend d'emblée la maîtrise des débats. Mais attention au Paris FC. Une frappe de Gouatzou oblige Westberg à dégager au-dessus de sa transversale (55e). Sopalski est ensuite à deux centimètres de prendre un but vidéo gag. Sur une passe anodine, il rate son contrôle dans la surface. Le ballon roule vers le but et n'est dégagé qu'au dernier moment (57e). Paris FC, dos au mur, ne se révolte pas. Presque résigné de son sort. Le LAP reste en place, peut être même un peu trop. Avec trois buts d'avance, c'est quand même normal. La rencontre perd énormément d'intensité. Le LAP en profite pour proposer de belles séquences. Le match s'étire sans danger pour les «rouge et bleu.» Une tête parisienne sur corner met en difficulté la défense ariégeoise mais Dona Ndoh, à son poteau, dégage le camp ariégeois (75e). Sur la gauche, Koura prend de vitesse son défenseur mais enlève sa frappe (77e). Dona Ndoh y va ensuite d'un nouvel exploit. Il amuse toute la défense parisienne, frappe en déséquilibre et oblige Sopalski à repousser le cuir… dans les pieds de Koura (4-0, 79e).

Oui, les semaines ne se ressemblent pas. Le LAP a gagné le match qu'il fallait gagner.
Christophe Rodriguez : «On fera les comptes à la fin»

Christophe Pelissier (entraîneur du LAP) : «On ne doit pas s'occuper des autres, seulement de nous. (Hier) soir je suis très satisfait de la prestation de mes joueurs. Malgré l'enjeu énorme, ils ont su se libérer et, au final, c'est une victoire qui fait du bien. On sait que si on arrive à gagner les trois matches qui restent, on sera en National la saison prochaine. On gagne contre un concurrent direct et c'est idéal avant d'aller à Bastia qui joue la montée.» Christophe Rodriguez (directeur sportif du LAP) : «C'est un très bon résultat. Il faut continuer. Notre premier ennemi dans ce sprint final, ce sera nous-même. Donc, ne regardons pas ni le Red Star, ni Boulogne. On doit rester concentrés sur ce qu'on doit faire et prendre des points dans les trois matches qui restent. (Hier) soir, il fallait gagner, c'est fait. Je suis très fier de mes joueurs. On doit maintenant se concentrer sur Bastia et on fera les comptes à la fin». Jérôme Ducros (président du LAP) : «Le résultat du Red Star va rajouter du piment à cette fin de saison passionnante. On regarde ni derrière, ni devant. On sait qu'on doit atteindre 46-47 points pour assurer le maintien. On va donc aligner les matches qui restent, en espérant gagner le plus de points possible pour se sauver sportivement. Je suis content de mes joueurs. C'est un championnat passionnant et on a maintenant deux finales qui nous attendent contre Bastia et Orléans. On va regarder le compteur général, et aussi regarder la quinzième place qui, administrativement, peut nous sauver aussi.»

Ande Donah N'Doh (attaquant du LAP ; deux passes décisives) : «C'était un match très important pour nous et on a su répondre présents. Le collectif a été très performant, tout le monde était concerné. Maintenant, il reste encore trois matches, et même si c'est serré derrière, il va falloir rester combatifs jusqu'au bout et pas trop regarder les autres. On doit rester concentrés sur nos matches et se baser sur ce qu'on a produit face au Paris FC. Le match a Bastia ne sera pas facile mais on va y aller pour faire l'exploit.»


(M-T: 3-0). 800 spectateurs. Arbitrage de M. Jérôme Brisard assisté de MM. Gwenael Pasqualotti et Ceprayil Yuksel.

Pour Luzenac Ariège Pyrénées: Diakota (19e), Koura (36e, 79e), Ech-Chergui (41e).

LUZENAC ARIEGE PYRENEES. Westberg; Rollet (puis Karaboualy, 75e), Mignotte, Makalou (cap.), Kolczynski; Hergault, Dieuze, Diakota, Ech-Chergui; Dona Ndoh (puis M'Bongo, 82e), Koura (puis Soukouna, 80e). Entraîneur: Christophe Pelissier.

Avertissement: Dieuze (13e).

PARIS FC. Sopalski; Germany, Veldeman, Charvet, Ogier; Diawara (cap.); Traoré B. (puis Toko Ekambi, 53e), Roufosse (puis Traoré A., 75e); Moizini, Niflore (puis Boudard, 62e), Goatzou. Entraîneur: Gaston Diame.

Avertissement: Goatzou (47e).

le chiffre

Le chiffre : 4

succès>Par 4 buts d'écart pour Luzenac en National. Ce n'est que la 4e fois que Luzenac s'impose en National avec 4 buts d'écart. En 2009-2010, Luzenac avait battu Cuiseaux Louhans (5-0; 17/04/2010) puis Hyères (4-0; 11/05/2010). La dernière fois, c'était lors de la saison 2010-2011 face à Alfortville (4-0; 28/09/2010).

ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3973
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par jeanjean le Dim 5 Mai - 12:00

Luzenac: rien n'est fait pour le maintien


Le Luzenac Ariège Pyrénées n'a pas raté son rendez-vous. Le Paris FC, hors du coup malgré son obligation de gagner, a volé en éclats sur la pelouse du Courbet. Giflés à Rouen, les hommes de Christophe Pelissier savaient qu'ils n'avaient plus le choix. 4-0, ça n'arrive pas tous les jours en National. La preuve, Luzenac n'avait plus gagné avec un tel écart depuis son succès du 28 septembre 2010 face à Alfortville. Il y a une éternité. Cette année, le LAP n'avait inscrit quatre buts qu'une seule fois (le 29 septembre face à Fréjus) et trois buts à deux reprises (face à Cherbourg la 1re journée ; face à Rouen pour le premier match au Courbet). Ceci pour planter le décor. La victoire du LAP n'est pas une «petite» victoire même si le Paris FC a paru très faible (après 8 matches sans défaite, il vient de perdre deux fois de suite dont une face à Metz). Dans les tribunes, Jacques Santini (manager du PFC depuis janvier) faisait grise mine. La pression était énorme et les «rouge et bleu» n'y ont pas succombé. Rien à voir avec le match du Red Star. Luzenac est allé chercher les trois points. Par le jeu. Bien sûr, tout le groupe est à englober dans la qualité de la prestation. Pourtant, comment ne pas mettre en exergue celle d'Ande Dona Ndoh. L'un des hommes clé de la montée du LAP en National a connu une saison compliquée. Vendredi soir, il a été épatant. 82e minute : Christophe Pelissier demande un changement, Dona Ndoh s'avance. Dans les tribunes, Bagayoko (blessé) est le premier à se lever pour l'applaudir. Le public prend la suite. Mérité. Même s'il n'a pas marqué, Dona Ndoh est impliqué sur trois des quatre buts ariégeois. Les trois derniers. Son chef-d'œuvre, une passe laser en retrait pour Koura pour le 2-0. L'attaquant prêté par Le Mans (encore une fois incroyable, en attaque et en défense) n'était pas dupe de son doublé. Avant de lever les bras, il est d'abord allé féliciter le passeur décisif. Mais Koura et Dona Ndoh n'ont pas joué tout seuls. Privé de Danfa et Akaza (suspendus), Christophe Pelissier avait choisi de relancer Rollet et Kolczynski, titulaires dans un 4-4-2. Pari gagnant. Les deux se sont fondus naturellement dans le collectif. Comme si de rien n'était. Le LAP reste dans la course. Il soigne, aussi, son goal-average (qui repasse à -4). Une donnée importante car il jouera en cas d'égalité finale aux points avec Boulogne-sur-Mer.

«On fera les comptes à la fin» a lâché Christophe Rodriguez. Face au Paris FC, le LAP pouvait lâcher presque définitivement du lest. Il a gagné mais n'a fait qu'une chose : garder ses chances intactes. C'est déjà beaucoup.

Cinq équipes en trois points !

À trois journées de la fin, bien malin celui qui peut pronostiquer ce qui va advenir. De Vannes (11e) au LAP (15e, premier relégable), cinq équipes se tiennent en trois petits points. Hier soir, Boulogne a battu Cherbourg (2-0, expulsion de Dao), Uzès a battu Colmar (1-0) et Bourg-Péronnas, qui menait 2-0, a été battu 3-2 à Epinal. Le Paris FC, Cherbourg, Épinal et Quevilly devraient évoluer en CFA. À qui les deux autres tickets ? Les trois prochains week-ends s'annoncent incroyablement passionnants !


ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3973
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par jeanjean le Lun 6 Mai - 12:00

Luzenac garde ses chances intactes

Les Luzenaciens savaient qu'ils n'avaient pas le droit à l'erreur. Face au Paris FC (3 points derrière les Ariégeois au coup d'envoi), c'était la victoire et rien d'autre.

Les hommes de Christophe Pelissier n'ont pas craqué et ont laminé une équipe parisienne totalement débordée. 4-0, l'ampleur du score démontre qui avait «le plus envie de gagner.» À trois matches de la fin, le LAP reste premier relégable mais tout est à faire. Entre le 12e (Bourg Péronnas) et le 16e (Uzès-Pont du Gard), cinq équipes se retrouvent en cinq petits points. Cinq équipes pour deux places de relégables. Le suspense est total.

Du côté du LAP, on assure ne pas regarder ce qui se passe chez les autres. «Notre premier ennemi dans ce sprint final, ce sera nous-même, lâche Christophe Rodriguez, le directeur sportif du LAP. Ne regardons ni le Red Star, ni Boulogne. On doit rester concentrés sur ce qu'on doit faire et prendre des points dans les trois matches qui restent. On fera les comptes à la fin.»
Un calendrier difficile

Le coach, Christophe Pelissier, est sur la même longueur d'ondes. «On sait que si on arrive à gagner les trois matches qui restent, on sera en National la saison prochaine.» C'est une certitude. C'est bien la seule.

Sur le papier, les Ariégeois ne possèdent pas spécialement le meilleur calendrier. Le LAP se déplace le week-end prochain au CA Bastia et recevra, dans la foulée, Orléans, deux équipes en course pour la troisième place synonyme d'accession. Les calculs sont retournés dans tous les sens. Le week-end prochain pourrait éclairer sérieusement la situation… ou la compliquer ! Boulogne (13e , 43 points) recevra Le Poiré-sur-Vie (3e , battu sur sa pelouse par Amiens ce week-end), obligé de gagner pour garder son avantage vers la Ligue 2.

Et que dire de l'opposition entre le Red Star (14e , 42 points) et Uzès-Pont du Gard (16e ,39 points). Quel que soit le résultat de ce match, il sera favorable au LAP qui ferait, au pire, une bonne affaire dans la conquête de la… 15e place. Une première place de relégable qui pourrait être salvatrice après le passage de certains clubs devant la DNCG.

Le LAP a frappé un joli coup en s'imposant avec la manière face au Paris FC. Un exploit en terre corse serait le bienvenu. Et comme tout le monde jouera en même temps, le LAP n'aura qu'à se concentrer sur lui-même. «C'est un championnat passionnant , et on a maintenant deux finales qui nous attendent contre Bastia et Orléans» termine le président Jérôme Ducros. C'est exactement ça.

ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3973
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par jeanjean le Sam 11 Mai - 8:11

Le LAP (presque) condamné à l'exploit

Christophe Rodriguez le disait la semaine dernière : «Ne regardons pas les autres équipes. On doit rester concentrés sur ce qu'on doit faire.» Le directeur sportif du LAP jettera pourtant sans doute quelques coups d'œil sur l'évolution des autres rencontres ce soir (coup d'envoi pour tout le monde à 20 heures). Trois en particulier : Boulogne-Le Poiré-sur-Vie, Bourg Péronnas-Fréjus et Red Star-Uzes. À trois matches de la fin, tout le monde se regarde dans le blanc des yeux. Ce soir, aux alentours de 22 heures, le LAP peut se retrouver 12e ou 16e ! Un pied en National ou un pied en CFA (selon les autres résultats) ? Christophe Rodriguez a raison. Pour l'instant, le LAP a la maîtrise de son destin. Un succès sur les trois derniers matches peut lui assurer la 15e place. Christophe Pelissier et tout le staff veulent mieux. «Si on gagne les trois matches qui restent, on sera en National.» Le défi est lancé. Le calendrier est compliqué ? Et alors ! Dans toutes les divisions, on a vu, ces dernières semaines, qu'un match n'est jamais gagné… ou perdu d'avance (Clermont qui va gagner à Nantes en Ligue 2) ! Un exploit ouvrirait les portes du maintien aux Ariégeois. Pourtant, la pelouse synthétique du stade Erbajol n'est peut-être pas le meilleur endroit à fréquenter en ce moment. Le CA Bastia, promu, est toujours en course pour l'accession. Sa défaite à Rouen en semaine (3-2 ; voir par ailleurs) le laisse à trois points du Poiré-sur-Vie (en déplacement à Boulogne tout à l'heure !) Les Corses iront ensuite à Quevilly puis recevront Créteil.

38 des 48 buts bastiais inscrits à domicile!

Le CAB a un énorme coup à jouer pour la troisième place. Aux Ariégeois de leur barrer la route de l'accession. Il faudra réussir un exploit. Le CA Bastia est incroyable sur son «herbe.» Les Corses y ont décroché 41 de leurs 52 points (13 victoires, 2 nuls et 2 défaites face à Colmar et le Paris FC sur le même score de 2-1). Et fait sans doute unique, le CAB a toujours marqué chez lui ! Attention, il y a inscrit 38 de ses 48 buts (4e meilleure attaque du National). La défense ariégeoise sait à quoi s'attendre. Le défi est immense… mais pas impossible. Les Corses ont remporté 9 de leurs 13 victoires à domicile par un seul but d'écart. Aux partenaires de Makalou de faire douter leurs adversaires le plus longtemps possible. Ils l'ont fait à Carquefou, pourquoi ne le réussiraient-ils pas à Bastia ? Les supporters ariégeois en rêvent. La Corse, Luzenac connaît. Le club ariégeois y a joué deux fois. En 2010-2011, il s'incline à Furiani, face au SC Bastia, sur un penalty transformé dans les toutes dernières secondes (0-1 le 17/12/2010). L'an dernier, mené 1-0, il réussit à ramener le nul de son déplacement au GFCO Ajaccio (1-1 le 03/03/2012 ; but de Mignotte). Une défaite, un nul… N'allons pas trop vite en besogne. Pourtant, les hommes du coach Pelissier le savent. Leur maintien direct passera probablement par, au moins, un exploit. Accueillir Orléans la semaine prochaine (qui jouera peut-être ce soir-là une place en Ligue 2) avec l'obligation de gagner serait très dangereuse. La composition du groupe emmené par Christophe Pelissier (voir par ailleurs) laisse toutes les options ouvertes. Le 4-4-2 du Paris FC pourrait de nouveau laissr la place au 3-5-2 qui n'avait pas si mal réussit aux «rouge et bleu». Les présences d'Akaza et Danfa (très bon mardi dernier pendant une heure avec la DHR) plaident en ce sens. Les deux devraient retrouver une place de titulaire. Le LAP n'a franchement pas le choix. S'il ne veut pas être tributaire des autres, il sait qu'il va devoir prendre son destin en main. Le LAP se déplace en Corse pour un résultat, il n'a pas le choix.

Retours de Danfa et Akaza, Bagayoko toujours absent

Suspendus la semaine dernière pour la réception du Paris FC, Akaza et Danfa font leur retour dans le groupe ariégeois qui s'est envolé de Toulouse hier après-midi à 13 h 30 (nuit à Marseille hier soir ; décollage pour la Corse ce matin à 9 heures et retour demain vers 20 heures à Toulouse). Disparaissent du groupe du week-end dernier, Desenclos et Karaboualy. Mamadou Bagayoko ne fait toujours pas partie du groupe ariégeois.


ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3973
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par jeanjean le Dim 12 Mai - 7:16

National.Luzenac résiste bien mais lâche prise

Hier soir à Erbajolo (pelouse synthétique), l'occasion était donnée aux hommes de Stéphane Rossi de prendre une option pour l'accession en Ligue 2 qui leur tend les bras. Cela passait inévitablement par une victoire face à Luzenac, concerné par la relégation. Un peu le match des extrêmes, annoncé âpre et engagé. L'entame des locaux allait être à la hauteur de leurs ambitions. Les joueurs de Stéphane Rossi pratiquant un pressing haut, manquaient pourtant de réalisme dans le dernier geste. Jusqu'à la douche froide de la 20e minute provoquée par l'ouverture du score des visiteurs par Koura dont la frappe sèche à la réception d'un long centre trompait Sébastien Lombard (0-1). La réplique bastiaise ne se faisait pas attendre et, sur la remise en jeu qui suivait, les locaux égalisaient par l'intermédiaire du remuant N'Diaye, servi plein axe par Romain Pastorelli (1-1 ; 21e). Une étape importante venait d'être franchie… Les Cabistes allaient trouver les ressources nécessaires pour accentuer leur avance juste avant la pause par Romain Pastorelli, intraitable dans son face à face avec le gardien Quentin Westberg (2-1, 45e). Et l'avant-centre bastiais de confirmer sa place de leader au classement des buteurs !

Rollet et Mignotte expulsés

La seconde période allait être plus difficile à gérer pour les locaux face à un adversaire bien en place et animé du désir de résultat. Dans le camp bastiais, la fatigue des trois matchs en l'espace de huit jours commençait à faire son effet… Les Cabistes ne lâchaient pourtant rien face à Koura et M'Bongo qui multipliaient les tentatives offensives. Lombard faisait le travail. Un LAP courageux malgré son infériorité numérique depuis l'expulsion logique de Rollet (50e ; dernier défenseur). Le CAB subissait sans plier. Alors que l'on entrait dans les cinq dernières minutes de la partie, le duo N'Diaye-Pastorelli faisait mouche : le premier servant le deuxième pour tuer le match et offrir aux cabistes une victoire, porteuse de bien d'espoirs. Le LAP boira le calice jusqu'à la lie avec l'expulsion de Mignotte dans les arrêts de jeu. Il faudra battre Orléans vendredi prochain.

Fiche

CA Bastia 3-Luzenac ariege pyrenees 1

(M-T: 1-1). Arbitrage de M. Ben El Hadj Salem Hakim assisté de MM Meziane Madani et Santigli Karl.

Pour le CA Bastia: N'Diaye (21e); Pastorelli (45e, 83e).

Pour Luzenac Ariège Pyrénées: Koura (20e).

CA BASTIA. Lombard, Monfray, Lamberti (cap.), Marty, Oswald, Le Mat, Grimaldi, Traore, Blonbou, Fourtier, Pastorelli, N'Diaye, Truchet, Salis, Poletti, Samuel. Entraîneur: Stéphane Rossi.

Changements: Lamberti puis Blonbou (70e); Pastorellipuis Le Mat et N'Diaye ppuis Traore (87e).

LUZENAC ARIEGE PYRENEES. Westberg; Rollet, Mignotte, Makalou (cap.), Kolczynski; Hergault, Dieuze (puis Danfa, 19e), Diakota, Ech-Chergui; Koura, Dona N'Doh. Entraîneur: Christophe Pelissier.

Expulsions: Rollet (50e), Mignotte (90e).

ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3973
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par jeanjean le Ven 17 Mai - 6:59

Luzenac : ce soir ou jamais


national. 37e j.

Luzenac Ariège Pyrénées-US Orléans, ce soir à 20 heures, stade du Courbet à Foix.-Sans échappatoire. Ce soir, les Luzenaciens sont dans l'obligation de gagner. Un nul pourrait quand même encore leur permettre de rester en course pour le maintien. C'est simple, le LAP n'a plus son destin en main. Mais s'il gagne ses deux derniers matches, il devrait valider un nouveau bail en National. Ce soir, l'opposition face à Orléans sera compliquée. Les joueurs du Loiret ont encore une chance de gratter la troisième place synonyme d'accession. Mais il leur faut gagner à Foix. Un match nul n'arrangerait ni l'un ni l'autre. Pour ce match couperet (le LAP pourrait être relégué dès ce soir), Christophe Pelissier devra se passer de Rollet, Mignotte (suspendus) et Bagayoko.

La Dépêche du Midi

jeanjean

Messages : 3973
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par jeanjean le Sam 18 Mai - 6:32

Le LAP sort de la zone de relégation

Ils l'ont fait. Les Luzenaciens sont sortis sous les applaudissements debout d'un public du Courbet enchanté. Une communion est peut-être née hier soir. Plus de 1000 spectateurs (même bien plus selon certaines sources), le record au Courbet a sans doute été battu. Le LAP, malgré les aléas (blessure de Dieuze avant le match), malgré l'immense pression, s'en est sorti. Rien n'est fait mais Luzenac a repris son destin en main. Et c'est déjà beaucoup.

Pour ce match de la quasi dernière chance, Christophe Pelissier fait confiance à Kolczinski en défense centrale aux côtés de Makalou. La première opportunité est pour l'Orléanais Insou mais sa volée s'envole dans les nuages (3e). Sur un long ballon, la sortie kamikaze de Renaud oblige l'arbitre à siffler le penalty. Dona N'Doh est évacué sur une civière. Ech-Chergui ne tremble pas et transforme la sentence (1-0, 8e). Dona N'Doh s'est relevé et a repris sa place au sein de l'attaque «rouge et bleue». Orléans s'enhardit. Le LAP a du mal à revoir le ballon et fait le pari des contres. Mais l'USO maintient sa pression. Le coup franc de Danfa, un peu loin, n'inquiète pas vraiment Renaud (26e). C'est assez tendu. Le LAP joue assez bas et a du mal à se projeter efficacement vers l'avant. Luzenac a beaucoup de mal à faire trois passes de suite. Le trio Koura-Ech-Chergui-Hergault est dangereux dès qu'il arrive à se trouver. Koura s'essaye de 20 m, dans la niche de Renaud (39e). Drôle d'impression entre des Ariégeois un peu trop cantonnés dans leur camp et des Orléanais empruntés aux 30 m du camp luzenacien. Sur un contre, Koura se présente seul face à Renaud mais le gardien visiteur réussit l'exploit en détournant en corner (43e). La balle du break. La fin de mi-temps est un peu plus folle. Au repos, le LAP a fait l'essentiel.
Incroyable embrouille Dona N'Doh-Ech-Chergui !

Avant la reprise, Olivier Frapolli rameute ses troupes au milieu du terrain. Les visiteurs sont obligés de renverser la vapeur s'ils veulent rêver à la Ligue 2. Orléans joue un tout petit peu plus haut. Au LAP de profiter des espaces qui pourraient s'ouvrir. Dona N'Doh se démène comme un beau diable même s'il ne fait pas toujours les bons choix dans ses remises au sol. En jouant un tout petit peu plus haut, les Luzenaciens équilibrent les débats. Orléans est moins dominateur. Mais attention aux contres. Une montée rageuse de Hergault oblige un défenseur d'Orléans à concéder un nouveau penalty. Arrive l'imbroglio qui aurait pu coûter très cher aux Luzenaciens. Dona N'Doh et Ech-Chergui se disputent le ballon. Incroyable à ce niveau de jeu, surtout pour un penalty si important. Ech-Chergui tire le penalty… arrêté par Renaud (65e). Peut-être le penalty du maintien ! Terrible. Mais le LAP n'a pas le droit de s'appesantir. Tout le monde repart au combat. Insou fait un festival devant la surface et obtient un coup franc plein axe, à 18 m en face des buts de Westberg. Le coup franc d'Insou rase le poteau droit de Westberg (75e). Le LAP va en profiter très vite. À peine entré en jeu, Soukouna fait perdre son short à Brillault et enchaîne une frappe croisée magnifique (2-0, 81e). Petit filet de Renaud. Le stade du Courbet exulte. Cela ne va durer que deux minutes. N'Goyos, lui aussi à peine entré en jeu, trompe Westberg de la tête (2-1, 83e). C'est irrespirable. Le coup franc en force d'Ech-Chergui s'envole (89e). Dans les arrêts de jeu, Belvito envoie sa frappe au-dessus (90e+3), Renaud n'a pas le temps de monter sur un dernier coup franc lointain. Quatre minutes, c'est long, très long. C'est fini. Le LAP remonte à la 12e place. Le maintien n'est pas acquis. Mais Luzenac a son destin en main et a mis la pression sur ses concurrents directs.

ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3973
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luzenac

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum