Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Page 31 sur 32 Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Mar 9 Avr - 15:18

Première recrue pour le SRA

Stéphane Giraudeau
Pilier
1 m 80 102 kg 31 ans
ex Albi (jusqu'en 2005) et Lavaur

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Mar 9 Avr - 15:19

Vendredi 26 avril est organisé un match amical contre les Espoirs du Stade toulousains

Coup d'envoi 19h

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Mar 9 Avr - 15:27

«Il nous reste le match de l'URSSAF»

Rugby. Rodez. Le président Norbert Fabre en interview


On vous sent fatigué. La saison a été longue ?

Oui, très longue, épuisante, stressante avec tant d'inquiétudes et d'incertitudes à maîtriser. Nous, les dirigeants, y avons mis toute notre énergie, notre force. Le plus important a été toute cette détermination humaine avec des joueurs exemplaires qui sur le terrain qui ont fait ce qu'il fallait pour se maintenir, bien encadrés par les responsables techniques.

Lorsque vous reprenez le club, que vous constatez le trou financier qui se présente devant vous, comment avez-vous réagi ?

On a longtemps eu peur d'avoir à mettre la clé sous la porte. Cela a été un combat de tous les jours.

Et, vous y êtes arrivés ?

Il reste un match à gagner avec le litige qui nous oppose à l'URSAFF. Le Tribunal des Affaires Sociales (TAS) nous donnera le 19 avril son verdict sur ce litige qui porte sur un redressement de 375 000€.

Pouvez-vous nous expliquer votre défense ?

L'URSSAF considère que le club avait établi un lien de subordination avec des joueurs. Ce lien de subordination aurait alors impliqué le versement de charges sociales. C'est la raison de ces 375 000€. Pour établir ce lien de subordination, l'URSSAF estime qu'en choisissant de faire jouer ou de ne pas jouer un joueur le club créait ce lien de subordination. Tout le montage intellectuel de l'URSSAF est basé sur cette analyse. Notre défense est de dire que nous sommes un club sportif et que le fait de faire jouer un joueur on non n'introduit pas un lien de subordination. On est juste dans le cadre d'une démarche sportive et non contractuelle.

Vous avez confiance dans votre système de défense ?

Le club de Blagnac a eu le même combat à mener. Il a appliqué le système de défense que nous utilisons et Blagnac a gagné en appel. On compte beaucoup sur cette jurisprudence.

Les matchs de championnat sont finies.

Les joueurs vont-ils disputer quelques rencontres ?

Le 26 avril nous recevrons le Stade Toulousain dans le cadre d'un match amical. Ce dernier lancera officiellement l'accord de partenariat que nous allons signer avec le club haut-garonnais. Par contre, du fait des matchs du Top 14, le Stade Toulousain ne viendra qu'avec quelques joueurs de l'équipe première.

Vous avez approché Franck Vaquerin pour recevoir cet été une journée du challenge Vaquerin ?

Effectivement. Nous devons nous voir prochainement pour en parler. Cela pourrait se faire. Je suis convaincu que les clubs devront dans un futur proche évoluer dans leurs démarches financières. Les recettes se feront différemment notamment dans leur approche avec les partenaires. La céation d'évènements réguliers est une source de rentrées financières qu'il ne faudra surtout pas négliger.

ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par Nyko75 le Mar 9 Avr - 18:44

«Nous avons de bons dirigeants»


Football et Rugby. Christian Teyssèdre. Le maire de Rodez heureux d'une saine évolution.


La mairie de Rodez a aidé financièrement le rugby et le football cette année. Pourquoi ?

Le sport contribue au rayonnement de la ville. Un club de rugby en Fédérale 1 produit du jeu de qualité, remplit le stade. Une équipe de football performante tout autant. Derrière cela, il y a une animation sociale, des jeunes qui veulent pratiquer un sport. Cet ensemble produit un lien social qui cimente l'équilibre de notre ville. Ensuite, lorsque Zinedine Zidane se présente pour aider le club, on ne peut que s'en féliciter. Lors de sa conférence de presse de samedi, les médias étaient tous là régionaux ou nationaux pour entendre Zinedine Zidane. Il y avait même la BBC. C'est de la communication en plus pour la ville de Rodez.

Comment allez-vous aider les clubs ruthénois de football et de rugby ?


En construisant la tribune qui manque au stade Paul-Lignon pour être en accord avec les ambitions de ces clubs. L'appel d'offre auprès des architectes se fera à la fin de cette année. La tribune sera prise en charge par la ville avec une probable aide de la région. J'ai un bon espoir sur ce projet. Cette tribune ne sera pas lourde techniquement en terme de construction. Il ne s'agira pas de travaux aussi importants que ceux entrepris sur l'ancien foirail. Cette tribune viendra terminer, avec son arche, l'ensemble des travaux que nous avons réalisés sur le plateau de Paul-Lignon. Ensuite, pour répondre à votre question, nous serons toujours derrière ces clubs car ils sont importants pour la ville.

Vous appréciez leurs dirigeants ?

Oui, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle la ville les suit. Nous sommes en confiance avec MM Jean-François Teffo, Jean Fabre et Norbert Fabre. Ces trois personnes ont la tête sur les épaules défendant de vraies valeurs humaines et sportives. Avec eux, il n'y aura pas de déclarations fracassantes non suivies d'effets ou des dépenses incohérentes.

Vous avez été très actif lors de la mise en place du plan de sauvetage du rugby ?


J'ai agi avec le cœur du Ruthénois que je suis au delà de toutes considérations politiques. Il était inconcevable pour un enfant de Rodez de voir ce club ancestral disparaître. Je ne pouvais pas l'accepter. L'aider était impératif. Ensuite, la crédibilité des présidents Fabre a ajouté à cette envie. Il s'agit de deux personnes responsables qui ont été en mesure de mettre tout en œuvre pour maintenir le Stade Rodez rugby en vie. La saison vient de se terminer par cette double victoire d'un maintien sportif et d'un budget enfin équilibré. Il reste encore à passer le 19 avril la décision de justice concernant le litige avec l'URSSAF. J'ai bon espoir que les choses puissent s'arranger.

Le club de rugby veut mettre en place un grand projet de formation avec les clubs aveyronnais et le Stade Toulousain ?

C'est une idée excellente. Le rapprochement avec les autres clubs aveyronnais me satisfait. Le Stade Rodez rugby a compris le besoin de fédérer nos forces départementales dans l'intérêt de nos jeunes. Pour aider le club dans son projet de centre de formation, nous allons accueillir dans les salles libres de la salle des Fêtes ce centre de formation. Le club a besoin de locaux, nous allons passer une convention avec eux pour le soutenir.

On vous sent optmiste sur l'avenir des clubs de football et de rugby ruthénois ?

Oui, car des hommes de valeur sont arrivés à leur tête. Ils ont de vrais projets et se donnent les moyens de les atteindre. Ils ont une ambition sportive mais aussi humaine. J'aime cette double approche car elle va rejaillir sur la ville en lui offrant une image de dynamisme incontestable. C'est le retour qu'une ville peut et doit espérer de ses clubs.

Propos recueillis par Stéphane Hurel

La Dépêche
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par Nyko75 le Mar 9 Avr - 18:59

jeanjean a écrit:Vendredi 26 avril est organisé un match amical contre les Espoirs du Stade toulousains

Coup d'envoi 19h

Il y a un autre match avant celui ci...

Rendez-vous le 19 avril


Il restera encore un match à jouer pour le Stade Rodez rugby le 19 avril prochain.

Ce dernier ne se passera pas sur un stade en herbe mais devant un tribunal. Là, sera rendu le délibéré opposant le club à l'URSSAF.

Le litige porte sur une somme de 375 000 €. L'URSSAF veut faire établir que le club ruthénois, par le passé, avait établi des liens de subordination avec des joueurs et entraîneurs et que ces liens auraient dû impliquer le versement de charges sociales.

L'URSSAF considère que le club n'a pas versé ces charges salariales et que de ce fait 375 000 € (pénalités confondues) sont dus.

à l'inverse, le club se défend en présentant un dossier dans lequel le Stade tend à prouver qu'il n'y avait pas de contrats de travail et donc pas l'existence de ce fameux lien de subordination qui établit un contrat de travail.

La réponse du tribunal est décisive pour le club.

En effet, cette somme de 375 000 € est un boulet dans la gestion comptable du Stade. Une provision de 150 000 € a d'ailleurs été faite pour devancer une possible condamnation de verser les 375 000 €.

Dans le budget serré du club, ne pas être condamné aurait pour conséquence d'ouvrir plus grandes les portes du recrutement, de mieux éttoffer l'effectif, de mieux établir le budget de la saison à venir. C'est tout l'enjeu de ce match à venir qui traîne depuis de longs mois dans la vie du club. Pour se défendre, le Stade a pu s'appuyer sur les conseils d'un grand cabinet d'avocats parisiens. Ces derniers ont cherché à démonter la logique de l'URSSAF. Réponse le 19 avril.

La Dépêche du Midi
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Mer 10 Avr - 6:37

S'il y a un autre match avant celui ci Nyko, il s'agit de quel match?

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par raf12450 le Mer 10 Avr - 8:04

Vendredi 26 avril est organisé un match amical contre les Espoirs du Stade toulousains
oui on joueà 19h00

raf12450

Messages : 73
Date d'inscription : 04/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanot le Mer 10 Avr - 11:19

jeanjean a écrit:S'il y a un autre match avant celui ci Nyko, il s'agit de quel match?

Le match de l'Urssaf ...

jeanot

Messages : 3
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Mer 10 Avr - 13:37

J'avais compris son humour... On le savait déjà en tout cas que le SRA aller se présenter à l'URSSAF le 19 avril

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Mer 10 Avr - 16:49

Pour ce que ça intéresse le club de supporter du SRA organise une soupe au fromage à partir de 19h puis un concours de belote vendredi à 21h

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par Nyko75 le Ven 12 Avr - 8:50

«Je retiens l'abnégation et la solidarité des joueurs»


L'entraîneur ruthénois Patrick Furet dresse le bilan de la saison écoulée.


Quelle leçon tirer de cette saison incroyable ?

Ce qui résume la saison et nous permet de souffler aujourd'hui puisque le maintien est acquis, ce sont l'abnégation et la solidarité dont les joueurs ont su faire preuve. à cet égard, l'essai marqué dans les dernières secondes du match victorieux à Châteaurenard est emblématique. On a vécu beaucoup de scénarios catastrophes cette saison mais, cette fois, à l'inverse des mauvais polars, les héros ne sont pas morts. Cet essai en Provence a entretenu l'espoir et nous a autorisés à y croire jusqu'au bout. Rodez, ce jour-là, a montré que c'est en puisant au plus profond de soi que l'on peut gagner. Dans le sport, comme dans la vie, tant que le coup de sifflet final n'est pas donné, il faut y croire. Après Châteaurenard, on s'est dit qu'enfin la roue tournait. Ce match a matérialisé les efforts consentis, nous a permis de sortir de la zone de relégation, a donné l'élan. C'est une équipe qui a gagné ce jour-là.


Ce scénario contre Châto a été favorable mais il y a eu beaucoup de déconvenues…

Oui et je retiens en particulier le match aller à Agde. Bien sûr, il y a notre mauvaise gestion puisque, à un moment, on mène de 17 points. Mais on prend des pénalités injustifiées et des cartons qui nous affaiblissent, sans compter des arrêts de jeu d'une longueur que rien ne justifie. Cette défaite a été synonyme d'une énorme frustration. Car, si on peut accepter de perdre contre plus fort et il faut alors faire preuve d'humilité, c'est rageant de perdre quand on a dominé l'adversaire. Après Agde, il y a donc eu beaucoup de frustration, mais aussi de la colère, alimentée par un fort sentiment d'injustice. Mais il ne servait à rien de pleurer et je me suis efforcé de garder un esprit critique sur cette partie.


On a eu, au moins un temps, le sentiment que même l'arbitrage s'en mêlait, c'est-à-dire rendait les choses plus difficiles ?

C'est vrai que l'arbitrage a pesé lors des matchs à Agde et à Lavaur et devant Valence-d'Agen à Paul-Lignon. Comme si c'était «malheur au petit». Et puis cela a tourné.


Le bilan sportif en berne, les finances en mauvais état. Tout cela est venu compliquer les choses ?

Dans ce contexte, il était important de se recentrer sur nous-mêmes. Il était clair qu'il ne fallait rien attendre de personne. En outre, des équipes concurrentes ont signé des résultats inattendus et en notre défaveur. Je pense à la victoire de Lavaur à Valence-d'Agen ou la performance de Blagnac à Lavaur. Il nous a fallu trouver des solutions alors que tout ce qu'on a pu lire dans la presse a gangréné la tête des joueurs, même si ces derniers ont toujours reçu leur dû. C'est si vrai qu'à un moment, on parlait moins de rugby que des problèmes du club et de toutes ces choses qui perturbaient l'équilibre. Le stage de cohésion, en janvier, a été positif puisqu'il a permis de dire des choses. La réunion avec les anciens, tous ceux qui avaient participé à la montée, a également été bénéfique. On ne pouvait s'offrir le luxe d'avoir deux clans. Quant à moi, il m'a fallu aussi me remettre en question : C'est d'ailleurs le propre d'un entraîneur. Je pense que j'ai alors à la fois fait preuve de plus de souplesse et de plus de fermeté. Gant de fer, main de velours. J'ai en outre fait des choix. Par exemple avec la transmission du brassard de capitaine de Franck Maréchal, avec lequel j'avais longuement conversé, à Nicolas Castan. Tout le monde a compris que soit on se lamentait et alors on allait tout droit à l'échec, soit on avançait à partir de la réalité qui était la nôtre.


La saison avait pourtant commencé sous les meilleurs auspices avec les deux victoires de rang contre Blagnac et La Seyne…

C'est vrai et je pense que la bonne préparation physique et l'enthousiasme des joueurs ont pleinement joué sur ces deux rencontres. Deux matchs qui ont donné les couleurs de toute la saison : difficultés en conquête, production de jeu. Ce constat dessine nos axes d'amélioration pour la prochaine saison.


Le match retour à Romans a avivé les inquiétudes du coach ?

Nous marquons un essai et, après, il y a un abandon des schémas de jeu qui avaient été arrêtés et une démobilisation inquiétante. à l'issue, les pendules ont été remises à l'heure et on a clairement dit aux joueurs qu'ils ont, certes, des droits mais aussi des devoirs, qu'il leur fallait donner pour recevoir. On a montré que nous étions en colère : puisque vous ne vous investissez pas en match, vous allez vous investir à l'entraînement. Ils ont eu des séances musclées.


Les difficultés financières ont amené le club à se séparer de joueurs en cours de route…

Cela a constitué un autre des tournants de la saison. Ces départs ont été douloureux puisque, derrière chaque joueur, il y a un homme. Ces départs n'ont pas été sans conséquences. Quand il y a moins de joueurs, il y a moins de concurrence et, parfois, moins de performances individuelles. Lors de la deuxième phase, les joueurs ont pris conscience de cette difficulté.


La saison a été épuisante ?

C'est vrai que les moments joyeux ont été rares, mais ils ont été intenses. Cette saison a été difficile. J'ai coutume de dire que je prends dix ans en une saison. Là…


Vous restez à Rodez ?

Oui. Et Jérôme Broseta aussi (l'intéressé opine du chef). Jérôme a accepté, au beau milieu de la saison, un challenge difficile et il a facilité la communion entre anciens et nouveaux.


Le championnat est fini mais tout le monde est sur le pont ?

Les joueurs ont quelques jours de vacances et l'on reprend l'entraînement le 21 avril. Il faut continuer de concerner les joueurs avec lesquels on va retravailler nos schémas tant offensifs que défensifs. Pour la mêlée, on n'aura pas tout le monde mais il y a le travail individuel de la technique au poste. Et puis, nous recevons le Stade toulousain le 26 avril, à 20 heures, à Paul-Lignon. Le travail, c'est aussi celui sur la configuration de l'équipe pour la prochaine saison. On va, bien sûr, partir de l'existant et agir en fonction des inévitables départs. Des contacts ont été pris, en particulier avec des avants puisqu'un objectif est de constituer un pack à plus fort tonnage. La période des mutations n'est pas ouverte et vous comprendrez que, pour l'heure, je ne veuille pas donner plus d'informations.

Propos recueillis par P. L

La Dépêche
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par Nyko75 le Mar 16 Avr - 7:57

«Quelle solidarité»


Jean Fabre. Le bilan de la saison.


La saison vient de s'achever par un maintien sportif en Fedérale 1. Quel mot utiliseriez-vous pour définir cette saison si longue et si compliquée ?

Je crois que «solidarité» est ce mot pour des tas de raisons. La première sans l'union de tous, de toutes, nous ne serions jamais parvenus à faire un club solide capable de résister à la tempête financière. La deuxième raison est l'attitude des joueurs qui ont su se réunir, s'aider, se soutenir sur le terrain pour se maintenir en gagnant des matchs malgré la difficulté d'un contexte néfaste pour eux. La troisième est l'apport financier de tous ces dons venus nous apporter des fonds capables d'éviter la liquidation du Stade Rodez.

Avez-vous douté de parvenir à sauver le club ?

Oui, franchement, car à certains moments cela n'a pas été simple ! Je me répète, sans les dons de toutes ces personnes qui sont venues au secours du club, nous n'aurions pas pu sauver le club.

Que garderez-vous comme souvenirs de cette période ?

L'idée que quand il y a des moments difficiles c'est aussi quelque chose de positif. Cela permet de faire le tri, de savoir ce qu'il y a à garder ou à ne pas conserver. Je retiens la générosité de beaucoup.

La venue du Stade toulousain sera une prochaine étape dans la vie du Stade Rodez ?

Oui, nous allons finaliser ce pôle de formation avec nos amis toulousains. Leur savoir-faire, leurs compétences, seront déterminants pour valoriser les jeunes rugbymen aveyronnais de tous nos clubs du département. Il faut promouvoir le travail des éducateurs, des clubs. Cela se fera avec la chambre de commerce, l'académie, la ville de Rodez, le club.

On sent que vous avez ce club de Rodez dans le cœur ?

Oui, je l'ai dans le cœur ! Cela a été renforcé par mon passage comme joueur. Le rugby crée des liens forts entre les joueurs habillés des mêmes couleurs. On a toujours ce sentiment de vouloir servir, aider, soutenir, travailler ensemble pour le bonheur des générations suivantes qui sont sur le terrain. Il s'agit d'aventures humaines. Enfin, l'environnement est déterminant pour qu'un club progresse. à Rodez, j'ai vu un public, un soutien des spectateurs. C'est fort. Comme la qualité de jeu produite. J'adore ce rugby dynamique que Patrick Furet et ses joueurs mettent en place.

Au cœur de la tourmente, un homme vous a-t-il impressionné ?

Oui, le président Norbert Fabre par sa volonté de ne jamais lâcher, de se battre, de conserver l'envie de sauver le club et de savoir fédérer toutes les forces positives.

Qu'avez-vous pensé de l'attitude de certains élus ?

Je veux saluer la mairie de Rodez qui a tenu sa parole. Au moment où elle l'a fait, c'était un engagement fort car nous étions au creux de la vague. Il fallait avoir du cran pour le faire à cet instant. Je ne comprends pas pourquoi la mairie d'Onet a expliqué vouloir nous aider puis n'a pas donné suite à ses déclarations. Il y a de nombreux jeunes Castonétois qui portent les couleurs du Stade Rodez. Je ne suis pas là pour juger les élus municipaux. Je le suis moi-même. Il y a une crise, des difficultés à maîtriser. Je ne suis pas un homme qui construit des bûchers. Je préfère regarder l'avenir, parler de projets, de ce plaisir de voir nos joueurs heureux de pratiquer leur sport favori.

Recueilli par Stéphane Hurel

La Dépêche
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Ven 19 Avr - 8:17

Un tournant : une cruelle défaite à Agde

Meilleurs ennemis du monde, Rodez et Agde semblent posséder la volonté commune d'offrir des scénarios d'enfer aux supporters des deux camps… La saison dernière, le quart de finale de fédérale 2 à Mazamet avait à cet égard été exemplaire, les Aveyronnais l'emportant sur le fil alors que les Héraultais, qui venaient de marquer, pensaient que les carottes étaient cuites. Les retrouvailles pour le match aller du championnat de fédérale 1 allaient confirmer la jeune tradition, les hommes de Patrick Furet échouant d'un rien (37 à 35) après avoir malmené et distancé le ROA grâce à des contres meurtriers.

Défaits à Aubenas puis par Romans à domicile, les Ruthénois voulaient absolument l'emporter au stade Michel-Millet : pour se refaire la cerise avec une victoire à l'extérieur effaçant le mauvais résultat contre Romans, pour enfoncer un concurrent direct au maintien, lui aussi promu.

Les Agathois roulaient d'emblée des mécaniques et tentaient d'intimider des visiteurs plus connus pour leur souci de produire du jeu que celui de déclencher les hostilités. Mais les troupes de Franck Maréchal ne se défilaient pas à l'heure des générales, opposant un front uni. Le pilier aveyronnais, Georges Podie, agressé dans une phase obscure, se rebiffait et clouait son adversaire au sol. Un carton jaune était donné au seul Podie, au grand dam des nombreux supporters stadistes qui allaient bientôt avoir maille à partir avec les supporters agathois.

Cette exclusion temporaire allait être suivie de beaucoup d'autres, Rodez, avec la sortie de Guillaume Martin, jouant à douze un final haletant où Agde, profitant de sa supériorité numérique, aplatissait les essais lui permettant de revenir avant que Vidal, d'un maître coup de pied sanctionnant une mêlée chahutée car réduite, ne ruine le fol espoir des Aveyronnais dont le seul défaut fut de ne pas assez tenir leur fin de match alors que le sort de la rencontre semblait scellé.

C'est avec un fort sentiment d'injustice que la colonie aveyronnaise a accompli le trajet retour. Cette défaite, qui a fait très mal aux joueurs, était, en effet, ressentie comme cruelle et injuste. Les arrêts de jeu hors normes et que ne justifiaient absolument pas les quelques algarades de la partie leur restaient en travers de la gorge. Il faut dire que tout s'était passé comme si le match avait été prolongé autant qu'il le fallait, c'est-à-dire jusqu'à la victoire des Agathois. Alors qu'ils avaient entrevu les portes du paradis, les Ruthénois venaient d'être expédiés en enfer, perdant le match et l'occasion de faire trébucher chez lui un rival. Cette défaite s'inscrivait en outre dans un contexte tendu puisque le SRA était alors en pleine tempête financière. Autant un bon résultat aurait requinqué le groupe et ses dirigeants, autant l'injuste défaite coupait un peu plus les jambes aux Aveyronnais au moral dans les chaussettes.

Pourtant, manifestant de solides vertus, les Ruthénois n'allaient rien lâcher, mettant à profit la venue d'un autre concurrent au maintien pour se venger du coup du sort d'Agde. Châteaurenard faisait ainsi les frais de la révolte ruthénoise, encaissant un cinglant 42-13, score synonyme de bonus offensif. Rodez ne voulait pas mourir.

ladepeche.fr


Dernière édition par jeanjean le Ven 19 Avr - 10:57, édité 1 fois

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Ven 19 Avr - 8:20

La spirale de la défaite

La large victoire contre Châteaurenard (42 à 13) le 21 octobre avait suscité beaucoup d'espoir. L'équipe coachée par Patrick Furet avait, en effet, dominé les Provençaux de la tête et des épaules, plantant des essais synonymes de bonus offensif. Déjà, à Agde, bien que battu, le SRA avait montré et séduit. Vaincre Châto et avec la manière laissait entendre que l'équipe avait trouvé la voie. Il n'en sera rien.

Les Ruthénois, qui ont perdu des joueurs et doivent compter avec des blessés dont l'emblématique Nicolas Castan mais aussi Dimitri Théron et Cyril Montet, vont, en effet, aligner cinq défaites de rang. Au résultat, un plongeon au classement et un moral en berne. Ils perdent à Lavaur sur un score (18 à 16) qu'ils avaient les moyens d'inverser. Puis c'est Valence-d'Agen qui réalise un petit hold-up à Paul-Lignon (30 à 26), les locaux se voyant refuser trois essais. Logiquement, le SRA s'incline à Bourgoin (47 à 16) après avoir tenu une mi-temps. Le match contre l'ogre, disputé le 24 novembre, siffle la fin de la phase aller, au terme de laquelle Rodez occupe la dernière place avec 16 points, devancé par Blagnac (17) et le trio Châteaurenard-Lavaur-Aubenas (18). Et le SRA n'a pas fini de manger son chapeau car, en décembre, deux nouvelles défaites viennent charger la barque : à Blagnac (17-10) et La Seyne (39-25).

Les résultats sportifs sont mauvais et le spectre de la relégation menace alors que le club n'est pas sorti de ses embarras financiers.
Une impasse ?

«Ca sent le sapin», écrira rudement un de nos confrères. En effet, le SRA semble alors dans une impasse : le sportif perd et perd encore alors que la bourse reste vide puisque l'agglomération, qu'imitera bientôt le département, répond «niet» à la demande d'aide (60 000 €). Les deux clignotants sont au rouge et dansent comme des diables, l'un semblant se nourrir des avatars de l'autre et vice-versa. Pourtant, les efforts de gestion commencent à produire leurs effets tandis que les fidèles partenaires du club consentent des efforts. Accablé un bref moment par la fin de non-recevoir de l'agglo, Norbert Fabre reprend vite ses esprits et fait le constat qu'il y a encore «de la lumière au fond du couloir». Reste que, en cette fin décembre, ils ne sont plus que quelques-uns à croire en un avenir pour le SRA.

La reprise du championnat va offrir un peu d'air. Le 13 janvier, le SRA a la bonne idée de l'emporter contre Aubenas (16-13). Mais la défaite concédée à Romans a tôt fait de doucher l'espoir. Là-bas, les Ruthénois ont été dépassés, hachés menu. L'heure est grave et chacun est rongé par la sinistrose. La spirale négative, qui tire tout le SRA vers le bas, semble imparable. Il faut dire que les Ruthénois jouent avec le couteau sous la gorge alors que la poisse s'en mêle.

Même l'arbitrage, comme à Agde ou devant Valence, semble les accabler. Comment sortir de cette spirale négative

ladepeche.fr


Dernière édition par jeanjean le Ven 19 Avr - 10:58, édité 1 fois

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Ven 19 Avr - 8:23

Stade Rodez rugby : le roman d'une saison

Quelle incroyable saison que celle vécue par le SRA ! Une saison placée sous le signe de la douche écossaise, avec ses hauts et ses bas, le club broyant longtemps du noir avant de s'octroyer un moment de pur bonheur grâce à un maintien acquis au bout du suspense et de la volonté collective.

L'entame avait été heureuse, ponctuée de deux victoires à domicile devant un public nombreux et enthousiaste. Avait alors suivi une impressionnante suite de défaites plongeant le club dans le doute et dans le fond du classement. Cette période noire sur le plan des résultats sportifs s'était, en outre, accompagnée de la mise au jour de très sérieuses difficultés financières qui firent craindre le pire. Le pire n'est cependant pas advenu.

La nouvelle équipe dirigeante, cornaquée par Norbert et Jean Fabre, épaulés par un comité directeur de combat, a pris les problèmes à bras-le-corps. Faire des économies, notamment en se séparant de joueurs venus à l'intersaison et en demandant à d'autres de devenir pluriactifs pour abaisser encore la masse salariale et rentrer dans les clous comme le demandait la DNACG, ce gendarme financier, ont été des décisions fortes et douloureuses.

La ville de Rodez agit

Finalement, le concours financier de la ville de Rodez séduit par la politique de rigueur du club, le tout allié à l'entregent de Jean Fabre, ancien président du Stade toulousain et ancien vice-président de la fédération, ont permis de maîtriser peu à peu le bateau ivre qu'était devenu le SRA.

Les joueurs, qui ont longtemps payé l'addition sur le terrain, celle de cruelles semaines d'incertitude marquées par l'inconnue du lendemain alors même que beaucoup d'entre eux sont des professionnels, ont eu la bonne idée de participer au rétablissement de la situation en signant des victoires déterminantes ; eux qui, à Romans où ils enregistrèrent une lourde défaite, semblaient désemparés, au fond du trou. Cette claque fut pourtant salutaire. Elle permit aux uns et aux autres de se parler, surtout de se convaincre que rien n 'était encore écrit.

Et bientôt, les lendemains vont chanter. Rodez, longtemps lanterne rouge de la redoutable poule 2, va, en effet, réaliser une formidable série, triomphant dans l'ordre d'Aubenas, prenant le meilleur sur Agde, gagnant sur le fil à Châteaurenard, s'imposant enfin contre Lavaur. Au final, les désormais «sang et or» vont assurer le maintien sur lequel bien peu auraient risqué un kopeck. L'importance de ce maintien, si précieux quand on sait combien il est difficile de monter ou remonter, ne vaut pas que sur le seul plan sportif.

Un pôle de formation

En effet, il permet que se concrétise le projet de pôle départemental de formation en lien avec le Stade toulousain. Il autorise aussi les dirigeants du club à solliciter, maintien en mains, des partenaires qui ont pu mesurer la combativité et l'efficacité des dirigeants. La grave crise traversée par le SRA peut avoir d'autres conséquences positives. On dit, en effet, que ce qui ne tue pas rend plus fort et l'on veut croire que dirigeants et joueurs, au travers de ces épreuves, ont acquis une sacrée force de caractère puisqu'ils ont su toucher au port malgré de terribles tempêtes. Il faut aussi souligner combien les difficultés ont rameuté et soudé plusieurs poignées de bénévoles dont le concours est et sera déterminant.

Nous nous proposons de vous faire revivre les grands moments de cette saison à l'incroyable scénario ou comment, moribond fin 2012, le club plus que centenaire a su se refaire une santé, offrant à ses supporteurs une fin de saison du tonnerre. Un vrai thriller que cette saison 2012-2013 !

ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par Nyko75 le Ven 19 Avr - 18:24

Le pain blanc puis le pain noir


Les Ruthénois promus en Fédérale 1 ont réussi à se maintenir au prix d'un incroyable parcours sportif et humain.

Caprices du calendrier, Rodez le promu débute son championnat par deux rencontres à domicile.

Premier adversaire, Blagnac fait peur, Blagnac et son expérience qui, pour bien débuter, voudra à n'en pas douter triompher d'Aveyronnais qui ne peuvent, faute de temps et conséquence des nombreuses arrivées, constituer encore une véritable équipe. Le SRA va pourtant l'emporter (15-9), grâce à des joueurs enthousiastes, pleins d'abnégation, dont la victoire va faire chavirer un stade Paul-Lignon des grands soirs. Si la première mi-temps est équilibrée, Blagnac prend peu à peu l'ascendant et accule les Ruthénois sur leur ligne. Des Ruthénois qui souffrent en conquête, notamment en mêlée. Blagnac, qui a compris le point faible, insiste lourdement mais commet des erreurs et fait plier mais pas rompre Rodez qui a eu la bonne idée de marquer bien plus tôt un essai par Vincent Favre-Trosson.

Le match contre La Seyne est un remake de celui face à Blagnac. Les Varois, plus puissants et plus lourds, ne réussiront pas à mettre à la raison un Rodez pourtant à portée. Une bonne dose d'héroïsme en défense et des lignes arrière fringantes (essai de De Barros) font échouer les plans seynois.

L'enseignement de ces deux premières journées victorieuses est clair. Encore balbutiants en conquête, les Ruthénois sont coriaces. Et au classement, Rodez caracole en tête. Qui l'eut cru ?

L'équipe et ses nombreux supporters viennent, sans le savoir, de manger leur pain blanc. Deux défaites, d'abord à Aubenas, puis contre Romans à Paul-Lignon, font rentrer le SRA dans le rang. Surtout, Philippe Laüt, le président, qui a fait monter le club en fédérale 1, tire sa révérence, annonçant son départ lors de l'assemblée générale. Pis, aucun repreneur ne s'est manifesté. Les nouveaux dirigeants potentiels s'interrogent sur la situation financière du club, et sur leurs capacités à prendre le relais. Ils consultent les exécutifs locaux (ville, agglomération, conseil général), lesquels exigent que la lumière soit faite sur la réalité du passif. Mais la chose n'est pas aisée et une période d'incertitude va s'ouvrir, pendant laquelle le club reste orphelin d'une équipe dirigeante. Il faudra attendre la fin octobre pour que le vide soit comblé, Norbert Fabre, président, et Jean Fabre, président du conseil de surveillance, formant l'attelage, aidés par un comité directeur de trente membres. Pour autant, les difficultés restent. «La trésorerie est très tendue», admettra Norbert Fabre qui annonce la couleur : il faudra des efforts de tous pour que vive le SRA. D'ailleurs, le successeur de Philippe Laüt montre la voie en réduisant le budget, en demandant à des joueurs de partir (ainsi de Peter Myburgh et Adriu Delai, de l'immense deuxième ligne polonais ou de l'Anglais Hill), et aux autres de consentir des efforts. Il espère l'aide des collectivités. On sait aujourd'hui que seule la ville de Rodez franchira le pas. L'agglomération dira «non» peu avant Noël, imitée un mois plus tard par le département. Les contacts noués avec le maire d'Onet ne donneront rien. Rodez mange alors son pain noir, écartelé entre un mince espoir de rétablissement et de très vives inquiétudes, les plus pessimistes envisageant une disparition pure et simple du club.


Châteaurenard, le match du maintien

Après la gifle reçue à Romans, début février (34 à 7), le SRA semble plus que jamais mal en point, glissant sur la pente savonnée de la rétrogradation en fédérale 2. C'est sans compter sur la farouche énergie du groupe et de son coach. Ces derniers savent qu'ils possèdent encore une infime chance en réalisant un sans faute sur un décisif bloc de trois matchs : Agde, Châteaurenard et Lavaur.

A la mi-février, les «sang et or» débutent bien en contrôlant Agde (21 à 9), s'adjugeant au passage un goal-average particulier favorable pouvant s'avérer décisif en cas d'égalité avec les Héraultais.


Un voyage à hauts risques

Deux semaines plus tard, les attend un voyage à hauts risques à Châteaurenard qui a certes laissé des plumes contre Romans (trois cartons rouges) mais va tout donner. Encouragés par une importante délégation, les Aveyronnais vont lutter pied à pied pour finalement signer une victoire capitale (28 à 25) en Provence, la première à l'extérieur. Assassinés par une pénalité adverse alors que le temps réglementaire est fini, les Ruthénois, très résolus, vont tout tenter dans les dernières secondes.

Ils récupèrent leur engagement et, au terme d'une très longue action et de nombreux temps de jeu qui les voient balayer tout le terrain, ils marquent un magnifique essai en bout de ligne.

Un peu plus tôt, au moment de la pénalité adverse réussie, le ciel était tombé sur la tête du président, Norbert Fabre, et du fidèle homme de terrain, Fernard Arguel, qui ne virent pas Jérémie Chaput s'écrouler dans l'en-but. Cet exploit fut dignement fêté sur le Larzac, les supporters offrant une collation à leurs héros, tard dans la nuit. Agde puis Châteaurenard mis à la raison, reste Lavaur où les hommes de Patrick Furet avaient laissé échapper une victoire à leur portée à l'aller.

Lavaur qui vient en costaud et au complet avec l'intention bien arrêtée de l'emporter pour assurer sa qualification. Mais Rodez, bousculé en conquête et héroïque en défense, parvient à l'emporter (18 à 13). Le SRA vient de signer une fameuse série qui, on le sait désormais, assure le maintien, ce maintien qui sembla si longtemps plus que compromis. Rodez était revenu de l'enfer et l'on gardera longtemps en mémoire cet incroyable essai sur le gong à Châteaurenard où, s'ils ont montré qu'ils ont des jambes, les joueurs ruthénois ont aussi montré qu'ils ont du cœur.

La Dépêche du Midi
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Ven 19 Avr - 18:57

C'est bon le SRA est passé devant l'URSSAF est il n'y a pas de problème tout est ok

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Sam 20 Avr - 5:12

Victoire étriquée du SRA face à l'URSSAF

Le tribunal des affaires de sécurité sociale de Rodez a débouté l'URSSAF de ses demandes dans le litige qui l'oppose au Stade Rodez Aveyron. Mais le club de rugby aveyronnais s'en tire plutôt bien car le jugement dit que les joueurs et les membres du staff technique sont bel et bien liés au club par une relation patron-employés… En revanche, il bénéficie de dispositions fiscales rendant le contrôle de l'URSSAF irrégulier.

C'est donc une courte victoire pour le Stade Rodez Aveyron dans le litige qui l'oppose à l'union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales (Urssaf) de Midi-Pyrénées. Certes, le tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass) de Rodez, dans sa décision rendue publique ce vendredi, a débouté l'organisme de sa demande de redressement de 374 630€, pénalités de retard incluses, suite à un contrôle portant sur la période allant du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010. Mais le jugement donne raison au club de rugby du chef-lieu uniquement sur la base de ses arguments développés à titre subsidiaire…

Car à titre principal, le tribunal dit que «les joueurs, entraîneurs et membres du staff technique de l'association Stade Rodez Aveyron sont liés au club par un lien de subordination.» En d'autres termes, le SRA - qui n'apporte pas la preuve du contraire - possède un pouvoir de contrôle, de direction et de sanction sur lesdits joueurs, entraîneurs et membres du staff technique. Ces derniers doivent donc «être assujettis au régime général de la sécurité sociale» et le club doit régler des cotisations liées au versement de primes de match et de divers avantages (en nature ou en espèces) perçus par les joueurs, coaches et membres du staff technique.

Mais ce qui permet au SRA d'éviter de régler cette «ardoise», c'est que l'URSSAF n'apporte pas la preuve que le SRA, en tant qu'association à but non lucratif employant moins de dix salariés permanents, à l'exclusion des joueurs, ne peut pas bénéficier d'un régime fiscal dérogatoire, dont le cadre est défini par un texte législatif de 1994. C'est un principe du droit français : le doute profite à l'accusé… qui, en l'occurrence, fournit des documents comptables prouvant que le club, depuis 2003, a «sectorisé» ses activités : celles qui rapportent de l'argent sont séparées, et taxées, de celles qui ne constituent pas de revenus.

C'est uniquement ce point-là qui rend «irrégulier» le contrôle de l'URSSAF opéré entre le 1er janvier 2008 et le 31 décembre 2010. Le redressement réclamé se trouve donc annulé par la justice.

ladeepeche.fr

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par george de la jungle le Sam 20 Avr - 9:02

Ca serai étonnant que l'urssaf ne fasse pas appel de cette décision.

george de la jungle

Messages : 294
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par yvon81 le Sam 20 Avr - 12:54

george de la jungle a écrit:Ca serai étonnant que l'urssaf ne fasse pas appel de cette décision.

Tout à fait !!!!
avatar
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 77
Localisation : Lavaur 81

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par george de la jungle le Dim 21 Avr - 8:56

Efectvement l'URSSAF devrait faire appel de la décision du tribunal des affaires sociales qui malgré tout a reconnu le lien de subordination entre les joueurs et le club.La cour d'appel de Monpellier devrait être saisi du dossier, pas de quoi rassurerjean et Norbert FABRE.

george de la jungle

Messages : 294
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Lun 22 Avr - 10:04

Vendredi prochain 26 avril, à partir de 20h 30 au stade Paul-Lignon de Rodez, les espoirs du Stade Toulousain rugby viendront s'opposer à l'équipe fanion du Stade Rodez dans le cadre d'un match amical. Entrée au stade 10€. Ce match s'inscrit dans la cadre du rapprochement existant entre les deux clubs depuis quelques mois. Prochainement naîtra un pôle de formation à Rodez pour les jeunes joueurs aveyronnais, projet dans lequel le Stade Toulousain apportera son expertise et son expérience

ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Mar 23 Avr - 5:43

Rodez. «Ardoise» du SRA : l'Urssaf va faire appel

Norbert Fabre, président du Stade Rodez Aveyron, n'en a pas fini avec l'Urssaf. Déboutée en fin de semaine dernière par le tribunal des affaires de sécurité sociale, celle-ci va interjeter appel cette semaine./ Photo DDM

Finalement, le litige entre le Stade Rodez Aveyron et l'Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociales et d'allocations familiales (Urssaf) de Midi-Pyrénées, n'est pas achevé. Certes, le tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass), dans son jugement rendu vendredi dernier (cf. «La Dépêche du Midi» de samedi), a débouté l'organisme en jugeant que le contrôle opéré entre le 1er janvier 2008 et le 31 décembre 2010 était «irrégulier». La dette de 374 630 €, pénalités de retard incluses, a donc été annulée.

Mais, sans réelle surprise, l'Urssaf va interjeter appel de cette décision. «Ce sera matérialisé d'ici la fin de la semaine», annonce Me Christiane Randavel, ce lundi après-midi. L'avocate représentant l'administration explique, en effet, avoir trouvé une faille dans le jugement rendu par le Tass. «En premier lieu, le tribunal a reconnu l'existence d'un lien de subordination entre les joueurs, les entraîneurs et le staff technique, d'une part, et le SRA d'autre part. Ensuite, le jugement dit que le SRA peut bénéficier de dispositions fiscales spécifiques et que l'Urssaf n'apporte pas la preuve du contraire», indique l'avocate.

Pour l'Urssaf, le SRA ne prouve pas ce qu'il avance

Or, cette dernière soutient que «le club ne prouve pas que ce régime dérogatoire, basé sur un système de franchise et d'assiette forfaitaire, peut lui être appliqué. Car, à aucun moment, le SRA détaille le nombre manifestations mensuelles (cinq, N.D.L.R.) qui sont dispensées de cotisations et n'indique pas, non plus, que les joueurs perçoivent moins qu'un certain pourcentage du SMIC (70 %, N.D.L.R.) prévu pour cette base forfaitaire», détaille Me Randavel.

Ce qui, selon elle, est suffisant pour que la cour d'appel rende un jugement en sa faveur. D'autant qu'à l'audience du Tass du 22 février, l'avocat du Stade Rodez Aveyron, Me Pellier, avait plaidé que «le SRA, comme d'autres associations sportives, bénéficie de dispositions particulières» avant de reconnaître : «S'il y a des charges à payer - et le club est prêt à le faire - il faut que l'Urssaf vise les bons textes. Et la dette ne s'élèvera pas à 370 000 €».

La justice sera donc amenée, une nouvelle fois, à examiner ce litige. L'audience devant la chambre sociale de la cour d'appel de Montpellier devrait avoir lieu en décembre prochain, voire en janvier 2014.

ladepeche.fr

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par jeanjean le Mar 23 Avr - 7:38

Classement final

Poule 2 - Fédérale 1

Pts J G N P p c +/-
1 Bourgoin 79 18 17 1 0 608 244 364
2 Valence d'Agen 51 18 11 0 7 392 327 65
3 Romans 49 18 10 1 7 432 352 80
4 La Seyne sur Mer 45 18 9 0 9 430 390 40
5 Aubenas 44 18 8 1 9 367 343 24
6 Blagnac 39 18 8 0 10 325 389 -64
7 Lavaur 36 18 7 0 11 292 376 -84
8 Rodez 33 18 7 0 11 354 455 -101
9 Agde 30 18 6 1 11 288 432 -144
10 Châteaurenard 26 18 5 0 13 311 491 -180

jeanjean

Messages : 3976
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 34
Localisation : RODEZ

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par Nyko75 le Mar 23 Avr - 8:14

jeanjean a écrit:Classement final

Poule 2 - Fédérale 1

Pts J G N P p c +/-
1 Bourgoin 79 18 17 1 0 608 244 364
2 Valence d'Agen 51 18 11 0 7 392 327 65
3 Romans 49 18 10 1 7 432 352 80
4 La Seyne sur Mer 45 18 9 0 9 430 390 40
5 Aubenas 44 18 8 1 9 367 343 24
6 Blagnac 39 18 8 0 10 325 389 -64
7 Lavaur 36 18 7 0 11 292 376 -84
8 Rodez 33 18 7 0 11 354 455 -101
9 Agde 30 18 6 1 11 288 432 -144
10 Châteaurenard 26 18 5 0 13 311 491 -180

Mieux vaut tard que jamais!
avatar
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rugby SRA (Saison 2012-2013)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 31 sur 32 Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum