-68%
Le deal à ne pas rater :
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
47.59 € 149.99 €
Voir le deal

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par fp74 le Jeu 31 Mai - 13:38

Ouverture du topic concernant la saison à venir.
fp74
fp74

Messages : 1782
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 48
Localisation : ALBI

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par fp74 le Jeu 31 Mai - 14:54

Sacko passe pro à Bordeaux

Après Maxime Poundje (trois ans) et Evan Chevalier (un an) il y a une dizaine de jours, les Girondins de Bordeaux enregistrent la signature d'un nouveau pro. Auteur de trois buts en quatre matches sous les couleurs de la réserve bordelaise (groupe C de CFA), l'attaquant Hadi Sacko (18 ans) a paraphé ce jeudi un premier contrat professionnel de trois ans (soit jusqu'en juin 2015) en faveur des Aquitains.
fp74
fp74

Messages : 1782
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 48
Localisation : ALBI

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Sam 30 Juin - 20:57

Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Dim 28 Oct - 8:44

Gillot trouve ça très bien


Les Girondins sont invaincus depuis 21 rencontres mais multiplient les matches nuls. Avant d'aller à Bastia, ce dimanche (17h00), Francis Gillot a mis les choses au point.


[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 60938
Francis Gillot ne s'inquiète pas de la série de matches nuls. (L'Equipe)


Combien de points vont prendre les Bordelais à Bastia ? Celui qui répond un, comme d'habitude, risque fort de s'attirer l'oeil noir de Francis Gillot. Il ne faut plus parler de matches nuls aux Girondins. En faire leur suffit. Ils ont, en neuf journées, partagé six fois les points (à Paris, Valenciennes et Brest et à domicile contre Nice, Ajaccio et Lille). A ce rythme - une victoire à Lyon (2-0) et six nuls sur les sept derniers matches - ils risquent fort « de descendre très vite au classement » admet Grégory Sertic. Une évidence.

Gillot : « On reste sur 21 matches avec une seule défaite. Donc je trouve que ce n'est pas si mal que cela avec tous les problèmes qu'on a. »

Pourtant, les Girondins trouvent ce constat trop réducteur. « Il faut quand même savoir qu'il y a un an jour pour jour, on était dernier, aujourd'hui on fait la coupe d'Europe, s'est agacé Francis Gillot vendredi face à la presse. J'ai l'impression que dans ce club on n'est jamais content. Aujourd'hui, on ne peut pas faire beaucoup mieux. Je vous dis ma façon de penser et celle de mes joueurs et du staff. Le problème, c'est qu'on balance des choses, toujours la même question, après Valenciennes... Déçu de ce nul ? Et ben non, on n'est peut-être pas déçu parce que derrière, Marseille en a pris quatre et Lorient en a pris six ! Donc ce n'était pas si mal que ça de faire nul ! Le constat, c'est qu'il y a un décalage entre ce que vous pensez de l'équipe et nous, qui sommes à l'intérieur, ce qu'on en pense. Et malgré cela, on reste sur 21 matches avec une seule défaite. Donc je trouve que ce n'est pas si mal que cela avec tous les problèmes qu'on a. »

Un brin chonchon, le technicien girondin, au retour de Maritimo Funchal (1-1)... « Quand on fait nul, ça ne va pas et quand on gagne, comme à Lyon, c'est le jeu qui ne convient pas », appuie Sertic. Un sentiment que ne partage pas Maurice-Belay, qui juge que le standing du club appelle cette exigence. « Je compare avec l'OM, Paris, où c'est la crise pour une défaite. On n'est pas trop exigeant avec Bordeaux. » En cette période de vendanges, l'histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide est très bordelaise. L'important, finalement, c'est d'avoir de la bouteille, et Francis Gillot n'en manque pas.

L. LEENHARDT, à Bordeaux (L'Equipe)
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Dim 28 Oct - 20:34

Bordeaux n'était «pas dedans»

Francis Gillot avait du mal à trouver des explications à la faillite de son équipe, dimanche à Bastia (1-3). Pour son entraîneur, Bordeaux n'avait pas réalisé «une aussi mauvaise prestation depuis longtemps».

Battus pour la première fois de la saison, dimanche à Bastia (1-3), les Bordelais faisaient grise mise après la rencontre. A commencer par leur entraîneur Francis Gillot, incrédule face à la pauvre prestation de ses joueurs. «Je n'avais pas vu une aussi mauvaise prestation de mes joueurs depuis longtemps, a-t-il confié dès le coup de sifflet final. A 2-0, le match était plié. C'était mission impossible avec deux de retard. Nous n'étions pas dedans que ce soit dans les actes ou l'état d'esprit».

«Je ne pense pas qu'il y ait eu de la fatigue physique. Peut-être mentale mais j'en doute aussi. Et le problème est au-delà du système.» (Francis Gillot)

Incapable d'expliquer pourquoi son équipe a complètement manqué son entame de match, en encaissant deux buts en l'espace d'un quart d'heure, le coach girondin a tout de suite balayé deux hypothèses. «Je ne sais pas si notre déplacement en Coupe de l'UEFA (ndlr, en Ligue Europa jeudi face au Maritimo Funchal) a eu des conséquences sur ce match mais je ne pense pas qu'il y ait eu de la fatigue physique. Peut-être mentale mais j'en doute aussi, a-t-il expliqué. On a été en retard dans tous les duels et nous avons été en difficulté devant et derrière. Ici, si tu ne réalises pas un bon premier quart d'heure, cela ne sert à rien. On a été puni trop rapidement. (...) Le problème est au-delà du système».

Ben Khalfallah : «Un peu suffisants»

En acteur privilégié des débats pour son retour à la compétition, Fahid Ben Khalfallah a apporté son éclairage, sans concession à l'égard de ses partenaires. «C'est surprenant, j'ai l'impression que nous étions un peu suffisants», a-t-il lâché. «C'est un mauvais match. Nous n'avons pas relevé le défi de l'impact physique et il y a eu de l'usure mentale, a estimé pour sa part le président Triaud. Il y avait certainement moyen de faire mieux». Pour autant, «il n'y a pas le feu non plus», a noté Ben Khalfallah. Il faut tirer les leçons de ce match qui doit servir d'exemple». «C'est comme cela, c'est le football, a conclu David Bellion, fataliste. C'est une fin de série mais nous attendons les prochains matches, il y aura d'autres échéances à venir», notamment un huitième de finale Coupe de la Ligue dès mercredi à Montpellier. Le seul point positif de la soirée est bien là, dixit Ben Khalfallah : «Nous n'avons pas le temps de gamberger.»

(Avec AFP)
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par jeanjean le Ven 2 Nov - 9:37

Bordeaux - Toulouse : pour Plasil, «un derby ne se joue pas, il se gagne !»
ligue 1. 11e journée/ Le capitaine tchèque des Girondins - qui restent sur deux camouflets -, Jaroslav Plasil, annonce la couleur.

é légant avec son port de balle, ef- ficace avec ses deux pieds, infa- tigable avec 38 matches (!) de L1 disputés les 2 dernières saisons. Ainsi va Jaroslav Plasil, 31 ans en janvier prochain, milieu longiligne (1m83-71kg) des Girondins de Bordeaux. Meneur de jeu - un des rares numéros 10 restant, aboyeur de service - porteur du brassard pour la deuxième année. Plasil était au repos mercredi en Coupe de la Ligue mais ses partenaires n'auront pas été… ménagés par leur entraîneur Francis Gillot. «J'ai vu un match de DH» a lancé l'ancien coach sochalien à l'issue de la défaite à Montpellier (0-1).

Jaroslav, drôle de préparation cette élimination en Coupe…

Vous avez pu lire, entendre ou voir ce qui s'est dit sur notre prestation. Point barre.

En n'étant pas du voyage, perso vous avez échappé au naufrage.

C'est le coach qui avait décidé de me faire souffler.

Deux défaites d'affilée (après dimanche à Bastia 1-3), cela ne vous était plus arrivé depuis le 3 mars 2012 (1) !

Très embêtant, forcément. Faudrait pas qu'on commence une série négative. Pour cela, le match contre Toulouse tombe à pic. Il s'agit du derby de la Garonne et en plus, on reçoit. Comme une finale, j'ai l'habitude de dire qu'un derby ne se joue pas, il se gagne !

Sous peine que Bordeaux ne rentre dans le rang, non ?

C'est mathématique. En revanche, si on l'emporte, on revient à 1 point du TFC.

En tant que capitaine, avez-vous un rôle encore plus important en cette mauvaise passe ?

Mais toute l'équipe ! L'ensemble du staff y compris. On se doit de parler entre nous, évoquer ce qui ne marche pas. Ce qui a marché aussi. Il ne faut pas, pour autant, verser dans la sinistrose.

Mais vous, vous intervenez plus !

Cela dépend. Les parlotes, c'est bien beau ; ce qui compte, reste le terrain. Donner l'exemple en match : voilà ma fonction première.

Justement vous entamez votre 4e saison chez les Marine et Blanc, après avoir évolué 5 saisons pleines à Monaco et, entretemps, 2 à Osasuna. Vous êtes tout sauf un mercenaire. C'est rare de nos jours…

(sourire) Je n'ai connu que 3 clubs dans

ma carrière, j'avoue. J'essaye avant tout d'exercer mon métier correctement - je crois. Après, je fais peut-être partie d'une génération où la notion de respect était davantage ancrée dans les mœurs. Même si cet aspect-là n'est pas spécifique

au monde du foot ou du sport. Non, toute la société est touchée.

Si on prétend que vous êtes le gendre idéal, ça vous énerve ?…

ça me fait rire plutôt. Je vous le répète : je suis quelqu'un d'honnête, envers moi-même et les autres.

Au fait, droitier ou gaucher ?

Le droit est mon pied fort, cependant le gauche ne me sert pas qu'à monter dans l'autobus. Je reconnais que je suis assez à l'aise avec - enfin pas du niveau des purs gauchers qui, eux, ont carrément une patte gauche magique.

Bons pieds-bon œil : vous venez d'être convoqué par la République Tchèque pour la 80e fois (vs la Slovaquie, amical à Olomouc, le 14/11).

Oui, 79 sélections et 6 buts : je suis toujours là.

Que devient votre frère, Marek, qui avait fait un essai à l'AC Ajaccio l'été passé ?

Il joue au pays, en Gambrinus Liga (D1), dans le club où j'ai débuté : le FC Hradec Králové. Il peut doubler, latéral droit ou axial.

Revenons à nos moutons : les matches entre Bordeaux et Toulouse sont souvent spectaculaires.

Le TFC est l'une des formations très physiques du championnat ; c'est toujours un combat contre eux. Puis là, ils sont 2es, une place de dauphin qu'ils méritent.

Dimanche, il y aura aussi aux prises deux des plus gros milieux de L1...

ça, c'est à vous, observateurs, de le confirmer ou pas. Une chose est sûre, en tout cas : nous Girondins, on devra se montrer bien plus compacts que lors de nos dernières sorties.

Et culottés à votre image : en août 2010, vous aviez répondu à Braaten d'une Madjer ?

Dépassé par le centre de Cavenaghi, je ne pouvais tenter que ce geste. Mais j'aurais préféré ne pas marquer et qu'on gagne

(NDLR : le Tef qui s'était imposé à Chaban 2-1, avait fait coup double en s'emparant de la place de leader).

Vous êtes superstitieux ?

Non. Pourquoi ?

Parce que Bordeaux, pour ses deux rencontres de la saison en «prime time» sur Canal+, a ramené le nul de Paris (0-0) et 3 points de Lyon (2-0)…

Je vous le redis : on doit gagner.

(1)Défaite à Montpellier - déjà -, 0-1 (25 février, 25eJ) ; puis face à Nice, 1-2 (26eJ).
Souviens-toi… l'été dernier

Il n'y a plus de match amical, paraît-il. Raison de plus pour s'attarder sur la dernière confrontation entre les deux

rivaux du fleuve. C'était le 25 juillet, à Montauban, dans la touffeur de La Fobio. Bordeaux s'était imposé 2-1 grâce à un penalty de Bellion (faute d'Aurier sur Saïvet, 3e) et une lunette de Modeste (qui a depuis été prêté aux Bastiais, 73e). Entretemps, Didot, mis sur orbite par Ben Yedder (deuxième passe décisive de l'intersaison), avait permis à Toulouse de recoller d'un plat du pied (1-1, 41e).

Sinon : en 35 FCGB-TFC de Ligue 1, les Girondins mènent 20 à 6 pour 9 nuls.


Propos recueillis par Patrick Desprez

jeanjean

Messages : 4015
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 37
Localisation : RODEZ

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par jeanjean le Dim 4 Nov - 8:59

Temps de Toussaint à Bordeaux


Avec une victoire en deux mois, la sérénité bordelaise commence à s'effriter, lézardée par deux défaites consécutives. Contre Toulouse dimanche (21h00), les Girondins ne pourront pas se contenter de peu.


En refusant la conférence de presse, vendredi, Francis Gillot avait argué ne plus savoir quoi dire en venant tous les trois jours. «Peut-être ne voulait-il pas être encore plus méchant ?», avançait Ben Khalfallah avant de se lâcher sur certains partenaires. Finalement, ce rendez-vous inédit est quand même parti en live, laissant augurer d'une ambiance chargée dimanche soir à Chaban-Delmas face à des Toulousains qui vont bien, merci pour eux. Il a donc été question de métaphores ferroviaires, d'évocations érotico-anatomiques variées et quand même de football, un peu. Bordeaux ne sait plus gagner et cela commence à être un problème.

«Aujourd'hui, il pleut, tout le monde a la tête dans le cul mais moi, je ne suis pas si inquiet que ça.» Marc PlanusAinsi, Henri Saivet, des deux défaites, remplaçant à Bastia (3-1) et remplacé à Montpellier (1-0), évoquait l'enjeu de cette nocturne de la Garonne : «On se dit que si on continue comme ça, on peut revenir dans la même situation que l'année dernière. Le train est en train de partir sans nous, il faut s'accrocher à ces wagons là pour travailler sereinement.» Marc Planus, lui, cherchait surtout à dédramatiser : «Aujourd'hui, il pleut, tout le monde a la tête dans le cul mais moi, je ne suis pas si inquiet que ça. On peut toujours vouloir plus mais l'année dernière, on était tous en train de pleurer. La saison est encore longue, on peut changer beaucoup de choses. A commencer par dimanche. Ce match est le premier tournant de la saison. Du moins jusqu'à Noël. Ou bien on prend le premier wagon, ou on va s'installer dans celui qui nous amène vers le danger.»
Dehors, l'orage grondait. «Les touristes» de Francis Gillot s'habillaient pour une séance où l'on a pu entendre la pluie tomber sur les k-ways, à défaut de mouches qui volent. Cette fois, le coach, le visage encore plus fermé que d'habitude, s'est mis au coeur du jeu. «Il nous dit tout le temps qu'on est l'équipe qui récupère le moins de ballons, rapporte Henri Saivet. Il faut en faire plus.» Contre le deuxième de L1 (trois succès à l'extérieur), Bordeaux ne pourra «se contenter de peu», comme le dénonce F. Ben Khalfallah, qui aimerait bien retrouver le plaisir de la victoire, au propre comme au figuré. - Lawrence


LEENHARDT, à Bordeaux.

jeanjean

Messages : 4015
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 37
Localisation : RODEZ

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Lun 5 Nov - 18:09

Gouffran : «Pas des touristes»

Auteur du but victorieux contre Toulouse (1-0), dimanche en épilogue de la 11e journée, Yoan Gouffran estime que Bordeaux a «montré un autre visage». Les critiques de Francis Gillot ont «piqué» certains joueurs.

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 C0cb6
Yoan Gouffran n'a longtemps eu que des ballons difficiles à exploiter, dimanche face à Toulouse. Il a finalement marqué dans les dernières minutes sur une passe précise de Plasil. (L'Equipe)



«Yoann Gouffran, il fallait montrer à votre entraîneur que vous n'étiez pas, comme il l'avait déclaré après la défaite en Coupe de la Ligue, des joueurs de DH ?
(Rire) Ouais ! Ça nous a touché, quand même ! On a essayé de se dire les choses, dans le vestiaire. Après, il faut accepter la critique. Je pense que c'était bien vu de sa part, Il a sa façon de dire les choses et ça marche. Ça a piqué certains d'entre nous et c'est comme ça qu'on avance aussi.

«Cette victoire est méritée. On l'a eue au courage après un gros match dans l'engagement, avec l'envie de gagner ce derby et ça fait du bien.»

Les déclarations de Fahid Ben Khalfallah vous ont aussi piqués ?
Bon, ça a tourné à la rigolade, il nous a expliqué ce qu'il voulait vraiment dire et ce n'était pas méchant.

Des choses ont changé dans le jeu. Par exemple, vous n'avez pas reculé dans les dernières minutes...
Ça faisait aussi partie des choses qu'on s'est dites avant. Que même si on menait, il fallait continuer d'aller de l'avant, faire le pressing pour ne pas renouveler ces scenarii où l'on se fait égaliser voire ou on perd à la fin. Cette victoire est méritée. On l'a eue au courage après un gros match dans l'engagement, avec l'envie de gagner ce derby et ça fait du bien.

Les défaites à Bastia et Montpellier sont-elles oubliées ?
Non. On a simplement montré un autre visage. On sait qu'on peut faire beaucoup mieux, il fallait gagner ce derby pour montrer qu'on n'était pas des touristes. On a aussi en tête le classement, il était important de rester dans le bon wagon. Avec les nuls et les défaites, on était en train de lâcher la tête et il fallait absolument s'accrocher pour faire aussi bien que l'année dernière.

«Je n'avais eu que des ballons galère...»

Sur un plan personnel, vous marquez et délivrez Bordeaux. Parlez-nous de ce but.
Je vois Jaro (Plasil) qui repique dans l'axe sur son pied gauche. Même si je pense qu'au départ, il va décaler Ludo (Obraniak), je fais l'appel quand même et il me la met super bien. En fait, je ne vois pas le gardien, je me dis seulement qu'il va sortir vite sur moi et je la prends un peu du pointu.

Vous avez attendu tout le match pour marquer, sans jamais renoncer, seul devant...
Oui, d'ailleurs, à la mi-temps, j'étais un peu énervé car je n'avais eu que des ballons galère. Arriver à la pause avec zéro occase ou zéro frappe et seulement courir, je me sentais un peu frustré. Ce n'est pas le fait de ne pas marquer, mais au moins d'avoir des occases et donc des ballons pour. J'en ai parlé aux autres à la mi-temps, je leur ai demandé de faire un peu plus l'effort de me donner les ballons dans de bonnes situations.

Finalement, votre patience a été récompensée !
Justement, à la mi-temps, voyant ma colère, René Lobello (lentraîneur adjoint) m'a dit de conserver ma lucidité, que je pouvais avoir un ballon en toute fin de match, de ne pas lâcher et de garder la tête froide. J'ai donc suivi ses conseils.»

Recueilli par Lawrence LEENHARDT, à Bordeaux (lequipe.fr)
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Mer 7 Nov - 11:35

«Chamakh ? Très compliqué !»


Lundi soir, sur RMC, Marouane Chamakh s'est à nouveau interrogé sur son avenir à Arsenal où l'attaquant marocain de 28 ans, en mal de temps de jeu, est sous contrat jusqu'en juin 2014. A une question sur l'éventualité d'un retour à Bordeaux, le Gunner n'a «pas exclu» cette piste, mais sa «priorité» reste l'Angleterre, a-t-il dit. Interrogé mardi par Sud Ouest sur ses déclarations, le président girondin, Jean-Louis Triaud, n'a pas écarté complètement l'idée d'un prêt, mais sans y croire vraiment. «Ce n'est pas la peine de parler d'un transfert vu le salaire (Ndlr : 280 000 euros mensuels) et il faut voir les conditions pour un prêt, qu'il rencontre ses dirigeants, etc. C'est un garçon de talent mais c'est très compliqué.»

«Moyennement optimiste» pour Gouffran

Le premier chantier bordelais est plutôt de prolonger Yoan Gouffran, en fin de contrat en juin prochain, et libre de s'engager dans le club de son choix dès le 1er janvier. Comme il l'avait déclaré à L'Equipe le 23 septembre dernier, Jean-Louis Triaud souhaite trouver un accord avec le meilleur buteur du club (4 buts en L1). Mais le dirigeant est «moyennement optimiste» sur l'issue de discussions qui avancent «lentement». Sont-elles plus simples avec le coach, Francis Gillot, lui aussi en fin de contrat en juin 2013 ? «C'est dans l'air, répond le dirigeant au quotidien régional. On a commencé à parler du principe d'une prolongation. S'il est d'accord, on lui fera une proposition précise, qu'il examinera et on verra...»

lequipe.fr
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par jeanjean le Mer 7 Nov - 17:31

Obraniak forfait

Ludovic Obraniak manquera la réception du Maritimo, jeudi, lors de la 4e journée de Ligue Europa. Le milieu de terrain bordelais souffre d'une lésion à la cuisse droite, a annoncé mercredi son entraîneur, Francis Gillot. - L. L., à Bordeaux

jeanjean

Messages : 4015
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 37
Localisation : RODEZ

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Jeu 8 Nov - 19:19

Gillot vers la prolongation


Nicolas De Tavernost a annoncé jeudi que des discussions étaient en cours en vue d'une prolongation de Francis Gillot. Le président du directoire de M6, actionnaire majoritaire de Bordeaux, a notamment confié qu'une reconduction du coach girondin, en poste depuis l'été 2011, était un souhait du club. «Jean-Louis Triaud a entamé des discussions avec lui, nous suivons ça avec attention. Nous souhaitons en tout cas qu'une décision soit prise assez rapidement car c'est mieux de savoir comment les choses se passent. J'espère qu'on trouvera un accord», a confié De Tavernost, qui a aussi précisé qu «il n'y a pas dans les projets du club de recruter un grand attaquant au mercato» d'hiver car «on n'en a ni les moyens ni la volonté».

(Avec AFP)
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Ven 9 Nov - 9:48

Gillot pas pressé de prolonger


La prolongation du contrat de Francis Gillot est l'un des deux dossiers prioritaires des Girondins, avec celle de Yoan Gouffran. Nicolas de Tavernost est d'ailleurs à Bordeaux pour évoquer ce sujet avec son coach, ce qu'a confirmé le président bordelais, Jean-Louis Triaud, ce jeudi soir. «Nous avons la volonté de lui faire une offre et si ça lui convient, il faudra se mettre d'accord le plus rapidement possible.» Interrogé sur le sujet, Francis Gillot montrait lui moins d'empressement. «Ce n'est pas d'actualité, a-t-il répondu. J'ai déjà dit que j'attendrais après Noël et la fin de la première partie du Championnat.»

- L. L. à Bordeaux
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Sam 10 Nov - 14:11

@Nyko75 a écrit:Gillot pas pressé de prolonger


La prolongation du contrat de Francis Gillot est l'un des deux dossiers prioritaires des Girondins, avec celle de Yoan Gouffran. Nicolas de Tavernost est d'ailleurs à Bordeaux pour évoquer ce sujet avec son coach, ce qu'a confirmé le président bordelais, Jean-Louis Triaud, ce jeudi soir. «Nous avons la volonté de lui faire une offre et si ça lui convient, il faudra se mettre d'accord le plus rapidement possible.» Interrogé sur le sujet, Francis Gillot montrait lui moins d'empressement. «Ce n'est pas d'actualité, a-t-il répondu. J'ai déjà dit que j'attendrais après Noël et la fin de la première partie du Championnat.»

- L. L. à Bordeaux


M6 songe à Kombouaré dans le cas où Gillot ne prolongerait pas.
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par jeanjean le Dim 18 Nov - 7:49

Baup, le retour du champion


Désormais Marseillais après un long bail à Bordeaux ponctué d'un titre de champion de France, le Haut-Garonnais Elie Baup revient ce soir en Gironde où il a passé six saisons et où l'OM ne s'est plus imposé depuis 35 ans.

«C'est un peu comme un frère, on formait une équipe dans le staff. On partageait plein de trucs, même en dehors du foot, et on a eu des résultats»: Eric Bédouet, l'actuel préparateur physique des Girondins de Bordeaux, n'a rien oublié de ses années au côté de Baup, dont il était l'adjoint.

Champion de France en 1999, il remporte la Coupe de la Ligue en 2002 avant d'être évincé la saison suivante. Après un nouveau passage chez les Verts, puis à Toulouse et Nantes, l'entraîneur à la casquette, sans club, devient consultant pour la télévision avant de succéder l'été dernier à Didier Deschamps à la tête de l'OM.

«Elie a toujours rêvé d'entraîner Marseille», a encore révélé Eric Bédouet. «Quand il était à Bordeaux, il en parlait. Il a exaucé un petit peu tout ce qu'il voulait faire».

Engagé dans un nouveau défi, Baup sait que la tâche sera difficile, ce soir, d'autant que l'OM qui ne s'est plus imposé à Bordeaux depuis 1977 (2-1) sera privé de ses trois attaquants Gignac et Rémy, blessés, et Jordan Ayew, suspendu.

«35 ans, c'est beaucoup mais cette année, toutes les statistiques sont chamboulées avec notre équipe qui, pour la première fois, a remporté ses six premiers matches. Je souhaite qu'on continue à changer les statistiques, elles sont faites pour cela», a déclaré Baup.

L'OM devra digérer ses deux fins de match ratées, contre Mönchengladbach (2-2) comme contre Nice (2-2), où les Olympiens ont laissé revenir un adversaire à leur portée. «La saison dernière en L1, 24% des buts ont été inscrits dans le dernier quart d'heure, c'est donc un moment déterminant, dans les deux sens, et ça continue cette saison», a souligné Baup qui en appelle à «plus de vigilance et de concentration».

S'il y est déjà retourné et même si la rupture avec le président Triaud a été orageuse, le technicien marseillais, qui y a passé «un long bail», n'a gardé de Bordeaux «que de bons souvenirs, surtout à la lumière de ce qui se passe dans le football d'aujourd'hui où l'on connaît la durée de vie des entraîneurs...»

stade chaban-delmas, à 21 heures sur Canal+

GIRONDINS : Carrasso - Mariano, Sané, Henrique, Trémoulinas - Obraniak, Plasil, N'Guemo, Maurice-Belay - Gouffran, Jussié. Entr.: Francis Gillot.

MARSEILLE : Mandanda - Fanni, Diawara, Nkoulou, Morel - Kaboré, Cheyrou - Amalfitano, Valbuena, Raspentino - A. Ayew. Entr.: Elie Baup.

Arbitre : Lionel JAFFREDO.


La Dépêche du Midi

jeanjean

Messages : 4015
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 37
Localisation : RODEZ

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Dim 18 Nov - 8:55

Bordeaux en embuscade


La confiance revenue, les Bordelais ont des raisons de croire à un succès contre Marseille qui les placerait sur le podium (Chaban-Delmas, 21h00).


[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 F3145
Obraniak, avec la Pologne, et Trémoulinas, pour sa première en bleu, ont joué (et gagné) en sélection cette semaine. (L'Equipe)


Et soudain, Jean-Louis Triaud partit sur le bord de la touche du terrain d'entraînement. Il y a quelques jours, on se serait inquiété. Deux défaites consécutives, une grosse colère de Francis Gillot suivie de mots doux de Fahid Ben Khalfallah, Jean-Louis Triaud venait-il pousser un coup de gueule lui-aussi ? Mais cette semaine, c'était ballons, soleil, sourires. Taquin, le président était juste parti aux nouvelles pour essayer de comprendre de plus près un exercice tactique particulièrement complexe. Oubliée, la mini tempête ? «Les défaites restent dans un coin de la tête, le coach est là pour nous les rappeler. Il ne faut pas oublier malgré la série de trois victoires d'affilée» réfute Yoan Gouffran qui se réjouit de «l'implication, du sérieux ressenti pour ce rendez-vous».

«On est bien. Il fait beau, on a gagné trois matches et dimanche, c'est une fête programmée. A nous d'être au rendez-vous.»

Avec des matches tous les trois jours, Bordeaux a vite réagi. Et enchaîné (succès contre Toulouse, Funchal et Lorient). Conséquence directe et palpable, la semaine a été placée sous le signe du travail dans la bonne humeur. «C'est vrai qu'on est bien, renchérit un Cédric Carrasso souriant. Il fait beau, on a gagné trois matches et dimanche, c'est une fête programmée. A nous d'être au rendez-vous pour gagner.» Si l'absence de cinq internationaux a «enlevé de l'excitation» dans la préparation, Francis Gillot estime toutefois que l'appel inopiné de Benoît Trémoulinas et la bonne tenue des autres sélectionnés a eu un effet positif. «Ils sont là, Ludo (Obraniak) a marqué, Jaro (Plasil) a gagné 3-0. Attention à l'excès de confiance !»

Une série à défendre

Les signaux sont au vert pour les Girondins qui, tous, sont briefés sur les nombreux enjeux de la soirée. «Il y a les Ultras qui fêtent leurs 25 ans, ces trente-cinq ans d'invincibilité contre Marseille, le stade qui sera plein. Il paraît qu'il y a un challenge, quitter Chaban-Delmas (Ndlr : livraison du nouveau stade en 2015) sans avoir perdu contre l'OM ! C'est aussi une affiche de haut de tableau, c'est intéressant et ça rajoute un peu de piquant», récite Carrasso, qui ajoute sur un plan personnel la saveur de jouer contre son club formateur. Autant de raisons de se mobiliser pour relancer un peu plus ce Bordeaux nouveau.


Lawrence LEENHARDT, à Bordeaux

lequipe.fr
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Dim 18 Nov - 22:29

Marseille ne fait plus le poids

Battu dimanche soir à Bordeaux (0-1) où il n'a plus gagné depuis 1977, l'OM manque l'occasion de prendre la tête de la L1. Les Marseillais chutent au 4e rang, tandis que les Girondins grimpent à la deuxième place.


[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 B1b3d
Battu à Bordeaux, Marseille n'a gagné qu'un seul de ses huit derniers matches toutes compétitions confondues. (L'Equipe)



Marseille continue de toucher les limites de son effectif. Privés de Gignac, Rémy et Jordan Ayew, les Olympiens ont manqué l'occasion de s'installer en tête de la L1. Ils se sont inclinés dimanche soir à Bordeaux (0-1) où ils n'ont plus gagné depuis le 1er octobre 1977. Si la Gironde n'est plus une terre accueillante pour les Marseillais depuis longtemps, le mal qui touche actuellement les joueurs d'Elie Baup semble plus profond. Toutes compétitions confondues, ils n'ont remporté qu'un seul de leurs sept derniers matches. Rien de rassurant alors que se profilent la réception de Fenerbahçe, jeudi soir en Ligue Europa, et celles de Lille et Lyon (en match en retard) en Championnat.

Plus prompt que N'Koulou, Gouffran a inscrit son quatrième but consécutif en autant de journées. Meilleure série en cours.

Aligné en 4-4-1-1 avec André Ayew titularisé à un inhabituel poste d'avant-centre, l'OM a laissé trop d'espaces aux Bordelais en deuxième période pour ne pas s'exposer à une nouvelle contre-performance. Alors qu'ils avaient jusque-là plutôt bien cadenassé la partie, Steve Mandanda et ses équipiers se sont fait surprendre au retour des vestiaires. Amalfitano a laissé filer Trémoulinas, dont le centre a été coupé au premier poteau par Yoan Gouffran (52e). Plus prompt que N'Koulou, l'ancien Caennais a inscrit son quatrième but consécutif en autant de journées. Meilleure série en cours en L1 cette saison. Signe de sa confiance actuelle, il ne lui a manqué que quelques centimètres pour reprendre en ciseau, un centre de Saivet (68e).

Les difficultés rencontrées par l'OM après le repos ne résultent toutefois pas seulement du manque de profondeur de son banc de touche. Certes, les entrées des inexpérimentés Omrani et Apruzesse ne lui ont pas permis de peser davantage offensivement. Mais si le club phocéen s'est incliné, c'est aussi parce que Bordeaux a su hisser son niveau de jeu. Coupables d'un trop grand déchet technique en première période, les joueurs de Francis Gillot se sont montrés par la suite bien meilleurs dans leur expression collective. Avec quatre succès d'affilée, les voilà désormais positionnés à la deuxième place de la L1, un point seulement derrière l'Olympique lyonnais. L'OM, qui a fini la rencontre à dix suite à l'expulsion de Mendes (90e+3), chute, lui, au pied du podium.

E . T.

lequipe.fr
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par jeanjean le Jeu 22 Nov - 22:08

FC Bruges - Bordeaux : 1-2 Doublé de Jussié (3ème et 39ème)

Bordeaux se qualifie pour les seizièmes de finale de Ligue Europa au terme d'une prestation prometteuse. Bruges n'aura fait illusion qu'un quart d'heure à la reprise. Le but de Lestienne (85ème) ne change rien pour des Bleu et Noir éliminés de la compétition


jeanjean

Messages : 4015
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 37
Localisation : RODEZ

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par yvon81 le Ven 23 Nov - 10:22

C3

je dirais bonne opération pour les Bordelais à l'image du championnat

yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Sam 1 Déc - 21:05

Bordeaux 2-2 Sochaux

Alors que Bordeaux a dominé toute la rencontre, Sochaux a su profiter d'un coup de pied arrêté pour s'offrir un point précieux dans la course au maintien. Les Girondins peuvent s'en vouloir de ne pas avoir haussé plus le rythme quand ils menaient.
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par jeanjean le Dim 2 Déc - 9:01

Bordeaux se complique la tâche

Encore une occasion manquée pour Bordeaux. En concédant le nul sur sa pelouse face à Sochaux (2-2), les joueurs de Francis Gillot ont perdu des points et l'occasion d'être seuls deuxièmes du Championnat. « Cela fait trois ou quatre fois qu'on laisse passer des opportunités, soufflait, lassé, le technicien girondin. Quant à la deuxième place, ce n'est pas la première fois que j'entends qu'on la laisse filer ! Bon, d'autres aussi sont dans le même cas.» Dépité, il l'était surtout devant le scenario de cette rencontre. Car Sochaux a deux occasions et marque deux fois. «On doit gagner cent fois, maugréait Benoît Trémoulinas. C'est rageant. Que faut-il faire pour gagner, marquer trois ou quatre buts ? Carrasso n'a pas un arrêt à faire !»
Poujol : «Un match, ça dure quatre-vingt quinze minutes. Si on n'y a pas pensé dans le feu de l'action, on a tenu bon pour ramener ce point avec les tripes.»Comme Mariano, le latéral girondin avait passé la surmultipliée. Témoins ces 31 centres à eux deux en première période. L'ouverture du score, sochalienne, sur leur seule incursion, aurait peut-être dû les alerter. Le coup-franc de Boudebouz a trouvé la tête de Poujol au deuxième poteau qui jouait parfaitement le coup (34e). «J'avais vu Carrasso avancé, j'ai donc cherché à le lober» Le défenseur sochalien admettait sans difficulté la supériorité bordelaise. «Mais on y a toujours cru. On savait que Bordeaux s'était fait rejoindre en fin de match plusieurs fois. Un match, ça dure quatre-vingt quinze minutes. Si on n'y a pas pensé dans le feu de l'action, on a tenu bon pour ramener ce point avec les tripes.»
L'égalisation rapide des Girondins, également chanceuse puisque la tête de Jussiê n'était pas cadrée mais contrée par Roussillon, était quand même logique. On pensait le match plié quand Gouffran trompait Pouplin au retour des vestiaires. Sans se créer beaucoup d'occasions, Bordeaux avait la maîtrise du ballon. Et puis Planus attrapa le ballon de la main et Dias, qui venait de rentrer, transformait ce coup-franc en «superbe récompense» (Hély). «Quand on marque deux fois contre une équipe qui n'a pas d'occasion, on doit gagner» lâchait Gillot qui regrettait surtout «ces deux buts évitables». Comme le remarquait Lamine Sané après coup, Bordeaux «a encore loupé quelque chose».

L. LEENHARDT, à Bordeaux


jeanjean

Messages : 4015
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 37
Localisation : RODEZ

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Dim 2 Déc - 10:23

Gillot : «Deux points perdus»

Déçu par la scénario du match face à Sochaux (2-2), l'entraîneur de Bordeaux Francis Gillot assure que son équipe a gâché une belle opportunité. (Photo Presse-Sports)

Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) : «C'est dommage, on a fait un match plus que correct. Ce que je regrette, c'est qu'ils n'ont pas d'occasion et ils marquent deux buts. Cela fait trois, quatre matches qu'on laisse passer l'occasion de gagner. Il ne faut s'en prendre qu'à nous-mêmes. Par rapport à la physionomie du match, ce sont deux points de perdus, c'est une certitude.»

Eric Hély (entraîneur de Sochaux): «Je suis content car cela récompense tout l'effectif. On sentait que les Girondins avaient eu la possibilité de faire le break, ils ne l'avaient pas fait, il pouvait se passer quelque chose. 2-1 ou 3-1, on n'a plus rien à perdre. Tant mieux, cela nous donne un point pour espérer et travailler dans de bonnes conditions. Rafael Dias, quand il est rentré, il a pris le ballon, sa plus grosse qualité, ce sont les coups de pied arrêtés. Par rapport à la distance, c'était celle qui lui convenait.» (AFP)
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Jeu 6 Déc - 20:22

Bordeaux - Newcastle United : 2-0


Avec une équipe rajeunie, Bordeaux, mis sur orbite par Diabaté (doublé), a réussi son pari et signé un 4e succès dans le groupe J. Dominateurs face à Newcastle, les Girondins s'offrent la première place du groupe.

lequipe.fr
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Sam 8 Déc - 15:59

Obraniak forfait


En reprise après son entorse de la cheville, Ludovic Obraniak est encore trop juste pour le déplacement à Reims dimanche. Le Polonais restera en Gironde, tout comme Nicolas Maurice-Belay, blessé à la cheville face à Sochaux la semaine dernière. Dernier absent, Kevin Olimpa, titulaire face à Newcastle en milieu de semaine. Le gardien s'est envolé avec la Martinique pour la Coupe des Nations de la Caraïbe. Ménagés jeudi, Gouffran et Jussiê devraient animer l'attaque bordelaise.

Le groupe girondin
Carrasso, Keita - Henrique, Marange, Mariano, Planus, Sané, Tremoulinas - Ben Khalfallah, Nguemo, Plasil, Biyogo-Poko, Saivet, Sertic - Bellion, Diabaté, Gouffran, Jussiê.

lequipe.fr
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Nyko75 le Dim 9 Déc - 9:30

Jussiê : «Je me suis toujours adapté»

Deuxième plus ancien Brésilien de Ligue 1 après Hilton, Jussiê vit sa meilleure saison en Gironde. Certains disent même qu'il est le joueur le plus technique du Championnat. Avant son 200e match avec Bordeaux, dimanche à Reims (14h00), il nous en dit plus sur lui.


Jussiê le Brésilien

«Si je suis parti jeune, à 19 ans, au Japon, j'ai été pro vers 16-17 ans. J'ai été élevé au football au Brésil. Aujourd'hui, après huit ans en France, les gens me reconnaissent toujours. En ville, on me parle. Au Brésil, on est tellement passionné par le foot que l'on dit «une fois footballeur, toujours footballeur !» Mais je n'ai pas de contact avec un club. C'est une envie (de rentrer au Brésil), parce que c'est aussi mon pays et que j'y ai débuté ma carrière. Rien à voir avec la Coupe du monde 2014. Aujourd'hui, les Brésiliens ont de bonnes conditions financières pour rester au pays. J'ai dû m'habituer au championnat français difficile, physique. Pour nous les Brésiliens, les attaquants techniques, c'est très différent. J'ai dû trouver ma place. J'aurais pu renoncer et quitter ce championnat. Beaucoup de joueurs restent six mois ou un an et partent trouver mieux. Pas moi. J'ai voulu aller jusqu'au bout. Là encore, je me suis adapté. Je suis fier de ça.»

Jussiê le Français

«Au début, je n'aurais jamais imaginé demander la nationalité française. Il y a un côté affectif qui est venu avec le temps. Pour ma famille, c'est très important. Il y a une vraie signification. On est tellement bien intégrés à ce pays. Mes enfants n'ont connu que la France, les petits copains sont français. Même la nourriture. Au début par exemple, jamais je n'aurais imaginé goûter des fromages. On regardait ça comme... Aujourd'hui, on ne peut pas s'en passer à la maison ! Être Français, ce serait aussi une fierté, un aboutissement. Le Brésil, c'est les vacances et quelque part, depuis huit ans, la France c'est mon pays. Quel que soit l'avenir, je pense que je reviendrais vivre ici. Je dis ça par rapport à ma famille. J'ai trop de liens, d'amis, la vie de mes enfants est ici. Ils n'ont connu que Bordeaux.»

Jussiê le Bordelais

«J'ai tout vécu ici depuis janvier 2007. Jamais je n'aurais imaginé jouer aussi longtemps dans un club ! Mine de rien, j'ai construit une histoire avec les Girondins. Comme un mariage ! A Bordeaux aujourd'hui, il y a un collectif et il faut se focaliser dessus. C'est comme ça que je vois le foot. J'ai joué à beaucoup de postes, même milieu défensif ! Pour aider l'entraîneur. Une fois, Laurent Blanc me met en 6. C'était à Auxerre. Je perds deux ballons, deux buts. Ça a été le déclic, je suis allé lui parler. Je lui ai dit que ce n'était pas à cause de mon mauvais match mais que ce n'était pas possible, il fallait revenir à la réalité. Je ne pouvais plus l'aider, simplement. Tout ce qui se passe en ce moment avec Bordeaux me donne même envie de continuer. Si tout n'est pas parfait, comme le dernier match contre Sochaux (2-2), le travail est bien fait, le groupe est sain. Et surtout, avant de partir, je voudrais donner de la continuité à tout ça en gagnant un titre. Tout simplement parce que j'aime Bordeaux !»

Lawrence LEENHARDT, à Bordeaux. (lequipe.fr)
Nyko75
Nyko75

Messages : 2297
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par jeanjean le Dim 9 Déc - 17:11

Gillot: «On doit perdre ce match»

Les Bordelais ont concédé le nul sur la pelouse de Reims et auraient pu s'incliner selon les dires de leur entraîneur.

Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) : «Ça a été un match très compliqué. On s'est mis à l'envers tout le temps. On s'est fait battre dans les duels, dans l'impact physique. On s'en tire bien aujourd'hui. J'avais fait tourner (jeudi en Ligue Europa, ndlr), mais ce n'est pas parce que les joueurs sont reposés qu'ils sont plus impliqués. Il faudrait oublier ce match très vite, mais penser qu'on s'est fait un peu manger physiquement. On joue dans quatre jours contre Saint-Étienne, donc il faut passer vite à autre chose mais garder ce match dans un petit coin de notre tête. La satisfaction, c'est d'avoir un point, parce qu'on doit perdre ce match, Reims méritait de le gagner. Contre Saint-Étienne, si on gagne, ça bonifiera ce match nul. Mais si on joue comme ça...»

Fournier : «Pas le profil d'un candidat à la descente»

Hubert Fournier (entraîneur de Reims) : «Sur la première période, c'est un point pris, parce que les deux équipes se neutralisaient. Sur la seconde période, on perd deux points. J'ai revu les images, il y a pénalty sur Aïssa Mandi. Ça nous aurait fait du bien de marquer et de gagner. Quand je vois le contenu aujourd'hui, on n'a pas le profil d'un candidat à la descente. Ce match rappelle celui de Valenciennes, nous réussissons une belle prestation. Si on garde la même envie, nous réussirons à enrayer la spirale négative. Bien que ce match nul contre Bordeaux ne soit pas non plus un mauvais résultat. Il faut continuer, et les buts reviendront, les victoires aussi. On n'a jamais lâché, à part à Lyon. Ces vertus doivent nous permettre d'assurer notre survie en Ligue 1.»

lequipe.fr

jeanjean

Messages : 4015
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 37
Localisation : RODEZ

Revenir en haut Aller en bas

[ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013 Empty Re: [ F.C. DES GIRONDINS DE BORDEAUX ] Saison 2012-2013

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum