Le Deal du moment : -17%
TOSHIBA 43UA3A63DG TV 4K UHD – 43″
Voir le deal
305.99 €

[ EURO 2012 ]

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par fp74 le Mer 13 Juin - 21:27

Les résultats du jour :


PORTUGAL 3 - 2 DANEMARK

ALLEMAGNE 2 - 1 PAYS-BAS
fp74
fp74

Messages : 1782
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 48
Localisation : ALBI

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Jeu 14 Juin - 6:30

Mercredi 13 juin 2012

GROUPE B

L'Allemagne fonce vers les quarts

Après avoir dominé le Portugal samedi dernier (1-0), l'Allemagne l'a tranquillement emporté face aux Pays-Bas ce mercredi (2-1). Avec ce succès, la Nationalmannschaft a neuf orteils en quarts de finale de l'Euro 2012. (Photo Reuters)
La victoire de l'Allemagne face aux Pays-Bas, le 15 novembre dernier, était donc annonciatrice (3-0). Sept mois plus tard, la Nationalmannschaft a de nouveau pris le meilleur sur la sélection oranje lors de son deuxième match dans cet Euro 2012 (2-1). Grâce à l'excellent Mario Gomez, auteur d'un doublé sur ses deux seules actions du match, les vice-champions d'Europe en titre ont assuré le spectacle, notamment en première période où ils ont maîtrisé aisément leur adversaire. Plus doués techniquement et mieux organisés, les Allemands n'ont pas mis bien longtemps à trouver l'ouverture, grâce à l'arme fatale bavaroise, Super Mario (24e).

Des choix tactiques non payants

Moins d'un quart d'heure plus tard, l'attaquant du Bayern Munich a récidivé sur une nouvelle frappe chirurgicale au terme d'une action splendide (38e). De quoi mettre l'Allemagne sur les bons rails, et les Pays-Bas au fond du trou. Obligé de réagir, Bert van Marwijk a alors lancé dans la bataille Rafael van der Vaart et Klaas-Jan Huntelaar au retour des vestiaires. Un choix offensif qui s'est finalement révélé quasiment inoffensif, tant les deux entrants n'ont pas pesé sur la deuxième période.

Seul Robin van Persie a réussi à tromper la vigilance de l'excellent Manuel Neuer d'un tir puissant du droit (73e). Hormis ça, les Néerlandais n'ont jamais vraiment montré d'esprit de révolte et n'ont pas inquiété davantage Joachim Löw et ses hommes. Avec ce résultat, les Allemands sont presque qualifiés pour les quarts, alors que les Bataves, qui ne comptent toujours aucun point, devront remporter un match à trois avec le Danemark et le Portugal pour pouvoir passer la phase de poules. C'est pas gagné... - Tanguy LE SEVILLER (@TANG_foot)

FF
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par jeanjean le Jeu 14 Juin - 13:21

Euro-2012. Le milieu français récupère son socle, Mvila
groupe d. France-Ukraine J-1.


Blessé dès le début du match amical contre la Serbie, le 31 mai dernier, Yann Mvila a de très grandes chances d'effectuer son retour dans l'entrejeu des Bleus, demain contre l'Ukraine, dans un match déjà décisif.

Le Rennais va beaucoup mieux et participe normalement aux séances d'entraînement à Donetsk, effectuées sous une chaleur accablante (37° hier encore).

Mais ça ne devrait pas l'empêcher de retrouver une place de titulaire que Laurent Blanc lui a confié dès sa prise de fonction, en Norvège en août 2010, un gros mois après ses vingt ans.

Si Mvila n'a pas disputé les quatre derniers matches en date des Bleus, c'est essentiellement parce qu'il s'est tordu le genou contre la Serbie, après avoir été mis au repos juste avant, contre l'Islande.
Homme de base

Mais le sélectionneur ne l'oublie en principe jamais. Mvila s'est rapidement imposé dans une équipe rajeunie, comme un symbole peut-être, plutôt comme une pierre angulaire, un élément essentiel et indiscutable d'une colonne vertébrale qui part de Lloris, passe par Mexès et lui avant de se terminer avec Benzema.

Le Rennais, qui a débuté seize des vingt-quatre matches de l'ère Blanc, dont neuf matches de qualification disputés en intégralité (il est resté sur le banc en Biélorussie), a une petite préférence pour le poste de sentinelle, devant la ligne de défense. C'est son poste à Rennes, et c'est celui qu'il aime bien, où il a des repères.

Laurent Blanc l'a aussi testé, une seule fois, sur le flanc gauche d'un milieu à trois lors de ce que beaucoup considèrent comme le match fondateur des néo-Bleus, en Bosnie, où il était associé à Alou Diarra, en base, et Diaby, de l'autre côté.

Ce soir-là, les Bleus avaient rayonné et on attend encore de revoir cette triplette, brisée avec les blessures à répétition de Diaby.

Sinon, compte tenu de son intelligence de jeu, Mvila n'a jamais déçu quand il était associé à un autre « défensif », dans un 4-2-3-1 régulièrement utilisé par Laurent Blanc : on le retrouve à quatre reprises aux côtés d'Alou Diarra, à trois reprises avec Cabaye, une fois avec Marvin Martin, et même une fois avec Gourcuff (Luxembourg-France), quand l'idée de faire reculer le Lyonnais a été émise.

Quel que soit son poste, Yann Mvila est indispensable. Ce joueur propre, presque jamais sanctionné (un seul jaune en deux ans), toujours disponible quand il s'agit de donner le tempo aux Bleus, est une option tactique essentielle pour son sélectionneur. Il est même l'homme de base des Bleus. Qui en auront bien besoin demain soir.

jeanjean

Messages : 4015
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 37
Localisation : RODEZ

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par jeanjean le Jeu 14 Juin - 13:26

Euro 2012. Cette fois, Benzema devra s'y coller
groupe D. Le match nul contre l'Angleterre oblige les Bleus à prendre des risques


Selon les statistiques officielles de l'UEFA, Karim Benzema a parcouru 9602 mètres contre l'Angleterre. Il a cadré tous ses tirs (5/5), c'est tout de même celui qui a en a cadré le plus chez les Bleus, il a réussi deux tacles gagnants et n'a subi qu'une faute.

Mais ces chiffres ne révèlent pas sa grande solitude dans ce match.

L'avant-centre du Real Madrid, habitué à décrocher avec les « merengue », à aller sur les côtés, buteur contre l'Estonie il y a une semaine dans un angle inhabituel, a été contraint de le faire contre l'Angleterre, pour toucher le ballon, déçu d'attendre des ballons qui ne sont jamais venus des ailes (Ribéry et Nasri sont beaucoup rentrés, trop ?), qu'il a vainement attendus.

Mais les ballons qu'il a touchés ne se sont pas transformés en or. Benzema n'a pas délivré une grande production.

Il était promis à se faire… suer dans une défense regroupée, il n'a pas été déçu, et ses rares ballons n'ont accouché de rien. Une déception, à effacer au plus vite.

Olivier Giroud aurait-il fait mieux ? Le déménageur de pianos de Montpellier aurait rigolé mais serré les dents à l'idée des duels dans les airs et des coups tordus que lui promettaient Terry et Lescott, deux gaillards de sa taille, plus vicieux que lui, plus vigilants que tous les Français lundi soir.

Il est trop tard, aujourd'hui, pour discuter du sexe des anges. Les Français ont joué comme ils savent le faire, en tenant le ballon, mais ils n'ont pas assez écarté, et ils n'ont pas encore la capacité des Espagnols dans le jeu court, et aucune de ces deux sélections n'a de toutes les façons un Messi pour faire sauter la banque.

Le double rideau des Anglais, dont Laurent Blanc parie qu'il sera toujours d'actualité contre la Suède et l'Ukraine, rappelle que les Bleus sont en difficulté devant ce type d'opposition stérile : en poule de qualification, le Luxembourg et la Roumanie leur avaient posé les mêmes problèmes, et la troupe de Laurent Blanc avait ramé, à court d'idées et de solutions.

Même les corners (11 contre les Anglais) et les coups-francs (3 seulement dans un match où il y a eu très peu de fautes, signe que les deux équipes ont d'abord voulu se neutraliser et surtout ne pas perdre) n'ont rien amené.

Les Bleus ne maîtrisent pas cet aspect de leur jeu, ils n'ont inquiété Hart qu'une seule fois, quand Alou Diarra a voulu se racheter de sa boulette, avec une tête surpuissante. Trop peu, et même presqu'inutile devant une équipe anglaise dont le jeu de tête est une première nature.

Ce vendredi, contre une Ukraine qui a pris deux longueurs d'avance et qui peut se contenter de deux nuls pour atteindre son Graal, les quarts, les Français devront très nettement hausser leur niveau de jeu. Il ne sera plus temps de se regarder, de calculer, de faire attention à ne pas commettre l'erreur. Il faudra jouer.

jeanjean

Messages : 4015
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 37
Localisation : RODEZ

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Ven 15 Juin - 6:47

Jeudi 14 juin 2012

GROUPE C

Italie 1 - 1 Croatie

Espagne 4 - 0 Rép. Irlande


FFF
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Ven 15 Juin - 6:50

GROUPE C

Del Bosque : «Nous sommes ravis»

Le succès aisé de l'Espagne, ce jeudi, face à l'Irlande (4-0) a ravi le sélectionneur Vicente Del Bosque. «Cette rencontre nous a donné une bonne dose d'optimisme», a-t-il déclaré. (Photo Reuters)
«Vicente, qu'est-ce qui vous satisfait particulièrement dans cette victoire ?
Je trouve que nos deux défenseurs centraux nous ont beaucoup aidé sur ce match. Ils ont notamment été très bons dans les airs et ont aussi bien lancé les actions. Il y a eu des moments dans ce match où nous avons eu du mal à percer leur muraille défensive. Mais au fil des minutes et à mesure que le score s'alourdissait pour eux, nous nous sommes créé de plus en plus de possibilités. L'objectif était évidemment de gagner, mais cette rencontre nous a aussi donné une bonne dose d'optimisme et de moral.

Pourquoi avez-vous choisi de titulariser Torres en attaque et cela met-il fin au débat sur "le faux neuf"?
Sur ce match, nous pensions que nous allions dominer et avoir la maîtrise du ballon, ce qui s'est confirmé. Nous voulions donc utiliser la vitesse de Torres, sa capacité à partir à la limite du hors-jeu, à prendre les espaces. Tout cela, il l'a très bien fait. Ceux qui contre l'Italie auraient voulu qu'il joue auront certainement leurs raisons. Mais l'autre jour, nous avions choisi de faire confiance à Cesc, et il nous a aussi rendu cette confiance. Nous sommes ravis d'avoir autant de ressources dans ce groupe.

Un match nul 2-2 contre la Croatie vous qualifierait automatiquement avec la Croatie. Songez-vous à une sorte de pacte de non-agression ?
Je crois que le public irlandais nous a donné un exemple aujourd'hui de ce que c'est que de faire honneur au football. Ils n'ont pas arrêté d'encourager leur équipe, même à 0-4. Nous avons nous aussi l'esprit sportif. Evidemment, nous ne chercherons donc que la victoire lundi (contre la Croatie).» (Avec AFP)

FF
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Sam 16 Juin - 5:42

Vendredi 15 juin 2012

GROUPE D

Ukraine 0 - 2 France
Menez 53e et Cabaye 56e

Suède 2 - 3 Angleterre

FFF

yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Sam 16 Juin - 5:44

Les Bleus assurent et rassurent

Grâce à deux buts de Ménez et Cabaye peu avant l'heure de jeu, l'équipe de France a signé une victoire logique et ô combien précieuse face à l'Ukraine, vendredi (2-0). La route des quarts est plus que jamais ouverte pour les Bleus. (Photo Reuters)
Il a osé, et ça a payé. En remodelant quelque peu son onze de départ face à l'Ukraine, vendredi (Clichy pour Evra, Ménez à droite, Nasri reculé à la place de Malouda), Laurent Blanc avait décidé de prendre plus de risques que face à l'Angleterre, lundi (1-1). Force est de constater qu'il a eu raison. Virevoltants et résolument offensifs, ses protégés ont dominé le match de la tête et des épaules. Et on a enfin vu cette folie que l'on était en droit d'attendre d'eux au vu de leur potentiel offensif. Visiblement très peu perturbés par la coupure (le match a été interrompu pas loin d'une heure en raison de pluies diluviennes dès la 5e minute), ils se sont «lâchés», comme le leur avait demandé leur coach.

Avec un peu plus de réalisme, le score aurait pu être bien plus lourd. Mais Ménez a d'abord manqué de précision sur deux services d'un Ribéry absolument intenable (26e, 29e) et un autre de Nasri (49e). Mexès, de la tête, est lui tombé sur un très bon Pyatov (39e). Et Cabaye a touché le poteau (65e). A ce moment précis, les Bleus menaient toutefois au score par deux buts d'écart. D'un superbe enchaînement crochet - frappe du gauche, Ménez avait enfin ouvert la marque (53e). Et Cabaye avait doublé la mise dans la foulée en transformant du gauche un caviar de Benzema (56e). Le break était fait.

Les Bleus prennent la tête

Malgré dix bonnes minutes en début de seconde période, l'Ukraine s'est montrée bien trop faible dans l'ensemble, surtout défensivement où elle a laissé d'étonnants boulevards, pour espérer inquiéter ces Bleus-là. Seul Chevtchenko a surnagé en adressant deux frappes limpides pas loin de faire mouche (34e, bien repoussée par Lloris, et 49e juste à côté). Forcément insuffisant. Avec quatre points au compteur, l'équipe de France prend, au moins provisoirement, la tête du groupe D. Avant d'en découdre avec la Suède d'Ibrahimovic, mardi (20h45), pour son dernier rendez-vous des poules, c'est forcément rassurant. - B. Ro.


L'Angleterre renverse la Suède

Menée au score à l'heure de jeu, l'Angleterre a su sortir le bleu de chauffe pour renverser la vapeur et dominer la Suède (3-2) d'Ibrahimovic, d'ores et déjà éliminée. (Photo Reuters)
Roy Hodgson, le sélectionneur de l'Angleterre, est forcément passé par tous les états ce vendredi soir à Kiev. Si ses hommes ont fini par l'emporter face à la Suède (3-2), qu'ils n'avaient jamais battue jusqu'ici dans un match de phase finale d'Euro ou de Coupe du monde (2 défaites, 5 nuls), ils n'avaient visiblement pas l'intention d'épargner ses nerfs. Dominateurs avant la pause, ils ont assez logiquement ouvert la marque par Carroll, d'une tête superbe après un centre non moins parfait de Gerrard (23e). Un avantage qu'ils garderont jusqu'à la pause, malgré quelques offensives timides de leurs adversaires.

C'est au retour des vestiaires que les choses se sont corsées. En dix petites minutes, et deux coups de pied arrêtés, la Suède est repassée devant. Sur le premier, le malheureux Glen Johnson a dévié une frappe de Mellberg dans ses propres filets (49e). Puis ce même Mellberg a profité des largesses de la défense adverse pour placer une tête imparable (59e).

Walcott, le monsieur plus

Coulés, les Anglais ? Pas vraiment. En décidant de faire rentrer Walcott dans la foulée, Hodgson a signé un coaching gagnant. D'une jolie frappe du droit à l'entrée de la surface, l'attaquant d'Arsenal a d'abord remis les siens à hauteur (64e). Avant de délivrer un caviar à Welbeck, buteur sur une sorte de Madjer aérienne. Un véritable petit bijou (78e). La Suède ne reviendra pas et dit déjà au revoir à la compétition. L'Angleterre, en revanche, n'aura besoin que d'un nul, mardi face à l'Ukraine, pour assurer sa place en quarts. Comme la France, d'ailleurs...

FF
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par stef12 le Sam 16 Juin - 15:03

une victoire importante face à une équipe c'est vrai quand même faible. nos bleus vont monter en puissance et forcement benzema va sortir de l'ombre!!!!!
stef12
stef12

Messages : 146
Date d'inscription : 05/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par fp74 le Sam 16 Juin - 20:43

Les résultats du jour


REPUBLIQUE TCHEQUE 1 - 0 POLOGNE

GRECE 1 - 0 RUSSIE



La REPUBLIQUE TCHEQUE et la GRECE SONT QUALIFIEES POUR LES QUARTS DE FINALE


La POLOGNE et la RUSSIE sont éliminées.
fp74
fp74

Messages : 1782
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 48
Localisation : ALBI

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Dim 17 Juin - 5:52

Samedi 16 juin 2012

GROUPE A

Tchèques et Grecs au rendez-vous

Grâce à son succès sur la Pologne (1-0) ce samedi soir, la République tchèque a validé son billet pour les quarts de finale de l'Euro. Milan Baros et les siens terminent en tête du groupe A, talonnés par la Grèce, qui a dominé, et éliminé, la Russie (1-0). (Photo Reuters)
«C'est eux ou nous». En quelques mots, Michal Bilek avait parfaitement résumé la situation, incroyable de simplicité. Le coach tchèque le savait parfaitement, pour atteindre les quarts de finale de l'Euro, en ne dépendant que d'elle-même, son équipe n'avait d'autre choix que de l'emporter face à la Pologne (1-0), pays hôte, ce samedi soir. Le discours étaient sensiblement le même côté grec : Fernando Santos s'en était persuadé, quoi qu'en disaient les sceptiques, son équipe sera «celle qui fêtera la qualification à la fin du match» face à la Russie (1-0). Le sélectionneur grec avait vu juste.
Succès logique des Tchèques

Dans un groupe où le suspense a régné de la première à la dernière journée, la République tchèque et la Grèce ont répondu présentes. Après un début de rencontre décevant, lors duquel Boenish (21e) ou Lewandowski (12e) auraient pu ouvrir la marque, les Tchèques, plus incisifs, ont su imposer leur rythme au fil des minutes. Sur un contre rondement mené, Jiracek a concrétisé la domination des siens (72e). Malgré quelques frayeurs, Milan Baros et ses coéquipiers ont acquis un précieux succès, synonyme de qualification. Ils s'offrent même la première place du groupe, devant les champions d'Europe 2004. La Pologne, elle, quitte son Euro dès le premier tour, sans avoir remporté le moindre match.

La Russie peut s'en vouloir

Portés par d'inépuisables valeurs morales, les protégés de Fernando Santos n'ont, eux, pas laissé passer leur chance face aux Russes, éliminés malgré un parcours honorable et une victoire probante lors de leur premier match (4-1 contre les Russes). Dominés de bout en bout, ils ont ouvert le score grâce à l'inévitable Karagounis (45°+2) en toute fin de première mi-temps. Un hold-up parfait. Dans un match animé, où Tzavellas aurait pu doubler la mise sur coup franc (72e) sans la transversale de Malafeev, les Grecs se sont finalement attelé à conserver leur courte avance. Et ils s'en contentent largement. -P.J

FF
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Lun 18 Juin - 5:43

Dimanche 17 juin 2012

GROUPE B

Danemark 1 - 2 Allemagne

Portugal 2 - 1 Pays-Bas

Allemagne et le Portugal qualifiés pour quarts de Finale

FFF
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Lun 18 Juin - 5:59

GROUPE B

L'Allemagne dicte sa loi

Vainqueur du Danemark (2-1) ce dimanche soir, l'Allemagne a réalisé un sans-faute lors de sa phase de poules. La Nationalmannschaft, emmenée par Podolski, termine en tête du groupe B, talonnée par le Portugal. Danois et Néerlandais sont, eux, éliminés. (Photo Reuters)
S'il refuse de s'attarder sur «ce genre de statistiques», Lukas Podolski en tire tout de même «une certaine fierté». Appelé pour la première fois en équipe nationale en juin 2004, contre la Hongrie en match amical, le milieu de terrain allemand a fêté sa 100e sélection, ce dimanche soir face au Danemark. Un anniversaire qu'il a dignement célébré (2-1). Vainqueur du Portugal (1-0) en ouverture, puis des Pays-Bas (2-1) mercredi dernier, la Nationalmannschaft, portée par son redoutable milieu de terrain offensif, s'est assurée, non sans quelques frayeurs, la première place du groupe B, au terme d'un match intense. Et parfois même crispant. Alors qu'un nul leur suffisait pour rejoindre les quarts de finale, les protégés de Joachim Low ont d'entrée montré leurs intentions, imposant leur rythme au fil des minutes.
Face à la Grèce en quarts
Acculés en défense, les Danois, trop attentistes, ont cédé devant Podolski, parfaitement servi par Thomas Müller (19e), après les tentatives infructueuses de Mario Gomez (2e, 5e). Si Michael Krohn-Dehli (24e) a maintenu l'espoir des siens -et insérer le doute, le temps de quelques instants, dans le camp allemand- la Nationalmannschaft a su faire preuve d'opportunisme et de patience pour s'imposer, sur un contre fulgurant, conclu par Sven Bender (80e). Forts de ces trois probants succès, les Allemands pourront s'appuyer sur de belles certitudes au moment d'affronter la Grèce en quarts de finale, la semaine prochaine. Si les Grecs ont montré d'insoupçonnables valeurs morales lors du premier tour, il leur faudra décupler leurs efforts pour faire vaciller l'Allemagne. Plus que jamais favorite. -P.J

Ronaldo les a sauvés

Grâce à un Cristiano Ronaldo retrouvé et auteur d'un doublé, le Portugal a surmonté l'obstacle néerlandais ce dimanche à Kharkiv (2-1). Voilà la Selecçao en quarts de finale de l'Euro 2012 alors que les Pays-Bas quittent le tournoi tête basse et sans aucun point ! (Photo Reuters)
Le sort est conjuré ! En manque de réalisme depuis le début de l'Euro, Cristiano Ronaldo a réussi, ce dimanche, à retrouver le chemin des filets au meilleur des moments. Face aux Pays-Bas, contre qui il ne fallait surtout pas perdre, le capitaine du Portugal a -enfin- réalisé un match plein et inscrit un doublé qui permet à son pays d'accéder aux quarts de finale (2-1). Pourtant, ça n'a pas été simple pour le joueur du Real Madrid. Il a ainsi vu rapidement les Bataves ouvrir le score grâce à Rafael van der Vaart (11e), auteur d'une frappe imparable du pied gauche, justifiant au passage que sa titularisation n'était pas galvaudée. Ce but a finalement eu le don de réveiller la Selecçao, CR7 en tête.

Un travail de sape

Moins de six minutes plus tard, sur une percée dont il a le secret, il est parvenu à se faufiler dans la défense néerlandaise avant d'adresser une frappe du droit qui terminait sa course sur le poteau (16e). Première alerte. La deuxième n'a pas tardé avec un coup de tête rageur qui faisait passer un frisson dans les rangs oranje (23e). La troisième, elle, a finalement terminé au fond des filets après un service en or de Joao Pereira (28e). Jamais deux sans trois, le Ballon d'Or France Football 2008 ne connaît sûrement pas.

Les Tchèques désormais

Dans la foulée, il a poursuivi son festival, martyrisant notamment Gregory van der Wiel. Le défenseur de l'Ajax Amsterdam a ainsi pu admirer son principal adversaire adresser une nouvelle frappe monumentale (33e), repoussée par Marteen Stekelenburg, avant finalement de le voir de très près (il a terminé les fesses sur le sol après le crochet du Portugais qui amène son but) inscrire le but de la délivrance à un quart d'heure de la fin de la partie (74e). Avec ses deux buts, qui pourraient en appeler d'autres, Cristiano Ronaldo a répondu à tous ses détracteurs et, surtout, envoyé son pays en quarts où la République tchèque sera au menu. Pas un programme insurmontable quand on s'appelle CR7. - Tanguy LE SEVILLER (@TANG_foot)

FF
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par fp74 le Lun 18 Juin - 14:57

Bendtner sanctionné

Nikclas Bendtner, qui avait dévoilé son caleçon où figurait le nom d'un sponsor pour célébrer ses buts face au Portugal (0-1) la semaine passée, a écopé d'un match de suspension. L'attaquant du Danemark, éliminé de l'Euro, devra également s'acquitter d'une amende de 100 000 euros d'amende, a annoncé lundi l'UEFA. «Cette suspension est valable pour le Mondial 2014, à commencer par les matches de qualification», a précisé l'instance européenne dans un communiqué.
fp74
fp74

Messages : 1782
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 48
Localisation : ALBI

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par fp74 le Lun 18 Juin - 22:53

Les résultats du soir


ESPAGNE 1 - 0 CROATIE

ITALIE 2 - 0 IRLANDE



L'ESPAGNE et l'ITALIE SONT QUALIFIES POUR LES QUARTS DE FINALE


La CROATIE et l'IRLANDE sont éliminés

A noter que si la FRANCE se qualifie à la première place, elle rencontrera l'ITALIE en quart de finale. Si c'est en tant que second, elle rencontrera l'ESPAGNE. Tout autre place équivaudrait à une élimination. Donc pour demain, il faut gagner.
fp74
fp74

Messages : 1782
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 48
Localisation : ALBI

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Mar 19 Juin - 5:36

GROUPE C

L'Italie est toujours vivante

Vainqueur de l'Irlande (2-0), ce lundi, à Poznan, l'Italie a validé son billet pour les quarts de finale de l'Euro. La Nazionale peut dire merci à Antonio Cassano, auteur de l'ouverture du score, car il y a encore quelques semaines sa participation au tournoi n'était pas garantie. (Photo Reuters)
L'Italie est en quarts de finale de l'Euro et elle le doit en grande partie à un survivant. Petit retour en arrière. Il y a sept mois, Antonio Cassano est victime d'un accident vasculaire-cérébral et son avenir dans le football est alors plus qu'incertain. Aujourd'hui, c'est lui qui sauve son pays. Le destin sans doute. Ce lundi, au terme d'un match où il a encore été très précieux, c'est lui qui a délivré son équipe d'une tête décroisée sur corner (35e), après pourtant un échec quelques secondes plus tôt. Un but récompensant l'activité incessante du Milanais qui est l'un des meilleurs Italiens depuis le début du tournoi.

Balotelli enfonce le clou

Comme d'habitude, la Squadra Azzurra est donc au rendez-vous. Cependant, face aux Irlandais, elle a tremblé jusqu'au bout. Alors qu'un petit but encaissé les condamnait, les joueurs de la Nazionale ont pu compter sur Gianluigi Buffon, toujours au top et qui a répondu présent au moment où il fallait, notamment sur un coup franc signé Keith Andrews (79e). En fin de match, Mario Balotelli, entré en cours de jeu, a terminé le boulot en reprenant acrobatiquement un corner, au nez et à la barbe de John O'Shea, un ancien Mancunien (90e). De quoi rendre le sourire au Citizen ? Pas vraiment puisqu'il n'a pas fêté son but. Peut-être s'est-il dit qu'au prochain tour, affronter la France, l'Angleterre ou même l'Ukraine n'aurait rien d'une partie de plaisir. On ne peut pas lui donner tort. - Tanguy LE SEVILLER (@TANG_foot)

FF
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par david12 le Mar 19 Juin - 8:30

Michel Platini a demandé (et obtenu) à l'UEFA qu'une minute de silence soit respectée lors du match France-Suède en la mémoire de Thierry Roland.
belle idée...
david12
david12

Messages : 862
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 46
Localisation : rodez

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par stef12 le Mar 19 Juin - 17:19

et c'est bien mérité !!!!!
stef12
stef12

Messages : 146
Date d'inscription : 05/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par gilout le Mar 19 Juin - 17:40

david12 a écrit:Michel Platini a demandé (et obtenu) à l'UEFA qu'une minute de silence soit respectée lors du match France-Suède en la mémoire de Thierry Roland.
belle idée...

ces la moindre des chose qui peuvent faire quand même il y a même pas a le demander
gilout
gilout
Admin

Messages : 1041
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 52
Localisation : agen d'aveyron

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Mer 20 Juin - 6:29

Mardi 19 juin 2012

GROUPE D

Angleterre 1 - 0 Ukraine

Suède 2 - 0 France

La France est qualifiée malgré sa défaite décevante est sera opposé à l'Espagne en quart de Finale tandis que l'Angleterre rencontrera l'Italie

FFF
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Mer 20 Juin - 6:36

GROUPE D

Les Bleus passent par la petite porte

Battus par une équipe de Suède déjà éliminée mais bien plus motivée qu'eux (0-2), les Bleus accèdent tout de même aux quarts de finale grâce au succès de l'Angleterre face à l'Ukraine dans l'autre match du groupe (1-0). Mais que ce fut difficile... (Photo Presse-Sports)
Si l'équipe de France avait voulu se faire peur, elle ne s'y serait pas prise autrement. Incroyables de passivité, visiblement en manque de jambes mais surtout d'imagination, les Bleus se sont logiquement inclinés face à la Suède, ce mardi soir (0-2). Un adversaire qui ne les avait pourtant plus battus depuis... 1969. Repositionnés en 4-2-3-1 avec M'Vila aux côtés de Diarra à la récupération, Ben Arfa à droite et Nasri en numéro 10, ils n'ont tout simplement rien montré. Absolument rien. Même pas une once d'orgueil, ou d'envie, lorsqu'ils se sont retrouvés logiquement menés à la marque après une volée sublime d'Ibrahimovic (54e).

Heureusement pour eux, Hugo Lloris était lui dans un bon jour. Il était d'ailleurs le seul. Sans plusieurs parades de sa part (54e, 57e, 58e, 90e+3), l'addition aurait été bien plus indigeste encore pour ces Bleus-là, pourtant si séduisants face à l'Ukraine vendredi (2-0). Une nouvelle fois abandonné par sa défense, le gardien lyonnais n'a toutefois rien pu faire face à Larsson (90e+2). Que dire de plus ? Rien. Si ce n'est que la fameuse série de 23 matches sans défaite est bel et bien terminée. Et que l'équipe de France est tout de même qualifiée pour les quarts grâce au succès de l'Angleterre dans l'autre match du groupe (1-0). Elle termine à la deuxième place, et affrontera donc l'Espagne samedi à Donetsk. Si elle affiche ce visage-là, ça promet... - B. Ro.

FF
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Mer 20 Juin - 11:23

Défaite qu'on peut qualifiée décevante parce que je présume que dans leur tête ils étaient en quart ce qui a eu pour effet une baisse importante 'd'envie".
Bon je ne m'inqiete pas mais c'est difficile à digéré comment elle a été obtenue...
Maintenant les quarts étant là il faudra se réveiller se remobiliser des changements s'imposent .
Apres est ce que l'Italie aurait été mieux que l'Espagne je pense qu'à ce stade de la compétition toutes équipes ont le même impact.
Pour y voir mieux parlons d'abord de l'Espagne puisque nous les rencontrons . C'est donc une équipe qui joue le même football que nous mais avec une vitesse nettement supérieure à la notre qui va donc mettre notre défense ( un peu courte à mon avis) en alerte voire en danger.
L'Italie elle serait de ce côté là plus à la portée mais notre attaque se heurterait a une grosse défense il faudrait donc un système de jeu beaucoup plus offensif et le plus important c'est que nos amis Italiens sont tres tres malins...
Autant dire que la France a ses chances bien sûr mais il faudra que notre ami Laurent Blanc pratique un système de jeu beaucoup plus offensif que ce qu'il nous a mis jusqu'à maintenant. La formule est donc je prends un but j'en mets donc un.
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Jeu 21 Juin - 6:38

ILS L' ONT BIEN CHERCHE

Deuxième d'un groupe D pourtant à sa portée, l'équipe de France affrontera samedi à Donetsk l'Espagne, championne d'Europe et du monde en titre. À revoir la prestation des Bleus à Kiev, dépassés dans tous les compartiments du jeu et étouffés par la puissance suédoise (2-0), les joueurs de Laurent Blanc méritent une telle punition. Analyse, entre frustration et colère.

Difficile de faire pire. Dans les couloirs du Stade Olympique de Kiev, les visages fermés en disent long sur l'étendue de la déception. Ce dernier match contre une équipe de Suède déjà éliminée était censé permettre à l'équipe de France d'avancer avec encore un peu plus de certitudes vers les quarts de finale mais également de terminer à la première place du groupe D afin d'éviter une formation espagnole considérée par beaucoup comme la meilleure équipe du monde. Une motivation en soi qui n'a pas vraiment sauté aux yeux sur le terrain. A la place, les Bleus ont vécu un calvaire. Un vrai trou noir qui a mis fin à une série de 23 matches sans défaite. La manière de céder et l'absence de révolte ont apporté un surcroit de déception et de frustration qui s'est entendu dans le vestiaire.

"On est habitués à obtenir de bons résultats, alors quand ils sont mauvais il y a de la frustration et de la déception, c'est compréhensible. Il va falloir retourner au calme, aller à Donetsk. La tension est palpable quand on perd, on ne s'attendait pas à livrer un tel match, il y avait de la tension chez les joueurs et le staff, cela fait partie de la vie d'un vestiaire", a répondu Laurent Blanc questionné sur les propos d'Olivier Giroud qui avait préalablement parlé d'une grosse tension dans le vestiaire. Il s'agirait en fait d'une grosse colère, celle d'un Karim Benzema fâché, et qui l'a fait savoir au reste de l'équipe. Peu habitué à ce genre de coup de sang, le Madrilène sait à quoi s'attendre face à ses coéquipiers en Liga, samedi prochain. Il sait aussi qu'avec la même copie contre l'Espagne, la fessée risque d'être autrement plus douloureuse.

De Knysna à Kirsha

Contrairement à ses coéquipiers, Olivier Giroud s'est montré un plus loquace, allant un peu plus loin que l'argument du physique des Suédois ou de la fatigue: "Il y avait un peu de colère. Beaucoup ? Ouais, ouai... Maintenant, il faut essayer de se dire les choses plus à froid. En étant un peu plus réfléchi parce qu'à chaud tu dis souvent des bêtises... La déception domine, c'est quand même bizarre de se qualifier après une défaite. On a été insuffisant dans tous les secteurs, l'agressivité positive, parfois limite des Suédois, nous a fait mal. C'était un match piège."

Les hommes d'expérience vont donc entrer en jeu pour tenter de mettre en avant le positif de la qualification tout en cherchant "les explications car on n'a pas le droit de montrer un visage comme celui-là. Il y a peut-être eu un peu trop de décontraction", avoue Alou Diarra. Laurent Blanc va devoir trouver les mots aux maux dans un cocon de Kirsha qu'il maitrise parfaitement. Un an jour pour jour après Knysna, les Bleus ont sensiblement avancé. Ils s'attendaient cependant à fêter bien plus joyeusement leur qualification pour les quarts de finale. Après la logique déception, le groupe France n'aura guère de temps à perdre car samedi c'est l'Espagne qui leur fera face à la Donbass Arena.

CR Internet
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Jeu 21 Juin - 11:29

Bleus
«Une remise en question individuelle doit s'opérer»

Emmanuel Petit, champion du monde 1998, nous livre son sentiment sur le malaise français après le revers très décevant encaissé devant la Suède (0-2). L'ancien international pense que l'exploit est possible contre l'Espagne en quarts et propose quelques changements de joueurs à opérer. (Photo Presse-Sports)
«Emmanuel, qu'est-ce qui vous a marqué face à la Suède ?
Je ne voyais pas les Bleus perdre de cette manière après une énorme série d'invincibilité (23 matches sans défaite) face à un adversaire qui n'avait plus rien à espérer. On peut perdre, ce n'est pas le sujet, mais on ne peut pas perdre de cette manière. Même si les joueurs ont tenté, je n'ai pas eu le sentiment qu'ils étaient préparés physiquement et psychologiquement pour affronter la Suède.

On sortait pourtant de deux bons matches...
Les Français savaient qu'à 99%, il y avait un risque minime de se «faire taper». Automatiquement, tous les sens ne sont plus en éveil, ils sont moins aiguisés. Tu ne te mets pas la pression comme ça devrait être le cas comme contre l'Espagne. Le soir d'un match, on est retombés dans les travers qui nous caractérisaient bien par le passé. Heureusement, c'est une piqure de rappel sans sanction immédiate.

Ce match a également confirmé les difficultés de la défense, notamment centrale.
Ça a aussi confirmé certaines difficultés offensives. Mexès suspendu, la parole sera à Koscielny. Si ça peut être sa chance ? Je ne sais pas... Aujourd'hui, la grande majorité des joueurs de l'équipe de France sont sur la même ligne. S'ils veulent espérer tout au bout de cet Euro ou faire une remarquable compétition, il leur faudra prendre conscience, à l'image de ce qu'a fait Cabaye, que la destinée des Bleus est liée collectivement mais aussi aux performances individuelles. Il y a beaucoup de joueurs qui sont en deçà de ce qu'ils nous montrent normalement. A un moment donné, il leur faudra peut-être, pas plus tard que contre l'Espagne, montrer ce dont ils sont capables.

«Il faudra que la défense soit l'équivalent de l'attaque et réciproquement»

Notamment Samir Nasri, sur qui s'abattent les critiques...
Laurent Blanc s'est évertué à sortir une ossature sur ces derniers mois et lors des matches de préparation. Et il y est arrivé. Sur le match de mardi, on sentait à 90% qu'il y avait une équipe-type qui se dégageait. Et puis patatras. Le résultat avec les performances individuelles de la grande majorité des joueurs a remis le doute dans l'esprit de Laurent Blanc, je pense. Ce ne sera pas simple. Ce sera à celui qui montrera sur les quelques jours précédant le match à l'entraînement et dans sa vie quotidienne, dans son expression corporelle, le plus de sérénité et de préparation mentale. C'est sur ce tableau-là que Blanc doit absolument sélectionner ses joueurs pour l'Espagne.

Nasri pourrait «sauter» et Ménez prendre le côté droit ?
On a toujours l'incertitude... Hormis le match contre l'Ukraine où on a fourni une prestation pleine, équilibrée, où on a eu le sentiment que la défense était à l'image de l'attaque, c'est un match parmi tant d'autres sur les deux ans de Blanc. La France a eu ses matches de référence essentiellement lors de rencontres amicales. Dans les matches à enjeux, on s'est aperçus mentalement qu'on était friables, perméables. Que ce soit Nasri ou d'autres joueurs... C'est un casse-tête pour Laurent Blanc à l'heure actuelle pour savoir qui va débuter contre l'Espagne. Il faudra probablement s'inspirer de ce qu'ont fait les Italiens, voire les Croates qui ont été remarquables. Et en même temps, être performant offensivement. Il faudra un match de référence contre l'Espagne. Il faudra que la défense soit l'équivalent de l'attaque et réciproquement.

L'Espagne apparaît peut-être moins bien cette année...
Oui, mais elle gagne toujours et elle ne perd pas (rires). Il semblerait qu'elle soit moins impressionnante que par le passé, mais elle reste toujours aussi efficace. Même en jouant en demi-teinte, c'est une équipe très difficile à battre. Même si elle offre à son adversaire davantage d'opportunités pour marquer contre elle, qu'elle se procure beaucoup moins d'occasions pour marquer. Ça reste la référence en Europe et même au niveau mondial. L'Espagne parait moins impressionnante que par le passé, mais est-ce qu'on est capables de la battre sur un match ? Je pense que oui. Le problème, c'est qu'il faudra avoir une équipe de France extrêmement performante dans tous les domaines pour espérer que l'Espagne soit dans un jour en demi-teinte. Si l'Espagne est rayonnante samedi, je ne donne pas cher de notre peau.

«Blanc a des petits problèmes de coaching»

Voyez-vous la France bétonner comme Chelsea face au Barça par exemple ?
Franchement, est-ce qu'on a le choix à l'heure actuelle de prétendre pouvoir rivaliser avec les Espagnols en découvrant nos lignes, en faisant du un contre un, un marquage de zone ? Non, je ne pense pas. Quand on voit mardi la Suède, qui n'a pas bétonné derrière contre la Suède et l'Ukraine, on s'aperçoit que lorsqu'elle rencontre la France dans un match comptant pour du beurre pour elle, elle bétonne avec deux lignes défensives. C'est quand même surprenant. Quelque part, les adversaires nous craignent, ils sont conscients du potentiel individuel, voire collectif, qui est quand même assez éphémère. En même temps, il ne faut pas non plus nous mettre sur un piédestal dans la mesure où on est quand même très perméable. A la fois offensivement, on a un jeu qui devient de plus en plus facile à lire pour la défense adverse. Et défensivement, on peine dans l'impact physique et le un contre un, on est terribles, c'est dramatique.

Oui...
Laurent Blanc a un coup à jouer car je trouve qu'il a des petits problèmes de coaching, notamment en seconde période où il tarde, il fait toujours confiance quasiment aux mêmes joueurs en permanence, et il va jusqu'au bout de ses convictions, quitte à brûler ses jokers. Il faut peut-être revoir le choix des hommes. Pas fondamentalement, mais sur deux ou trois touches. Il faut nous apporter davantage de puissance offensive, de pénétration. Je pense à des joueurs comme Giroud, Ménez, Valbuena. On souffre cruellement de joueurs capables de prendre le ballon, c'était criant contre la Suède. On a eu beau essayer de développer un jeu collectif, on n'y arrive pas. Une fois qu'on arrive aux 20-30 derniers mètres, on a un jeu qui s'arrête. On n'a plus la profondeur souhaitée, le mouvement adéquat pour pénétrer et étirer la défense ou la perforer. Ben Arfa a été une déception mardi. Ménez et Valbuena sont capables de prendre le ballon, d'aller perforer en un contre un. Il faudra absolument être performant défensivement mais aussi amener de la folie offensive.

Vous qui avez côtoyé Laurent Blanc, dans quel état d'esprit est-il d'après vous ?
Cette défaite contre la Suède, elle ne peut pas arriver de plus belle manière. Parce que c'est un match qui comptait pour du beurre quasiment, qu'il n'y a pas de sanction immédiate derrière. Que tu joues l'Italie ou l'Espagne, l'équation est la même, il faut les battre. Les Italiens, quoiqu'on en dise, ça n'aurait pas été une partie facile non plus. Finir premiers ou deuxièmes, la différence n'est pas si énorme que ça. Ce qui s'est passé mardi est excellent. On a été dominés dans tous les compartiments du jeu, dans toute la philosophie de jeu. Quatre jours avant de jouer l'Espagne, c'est une excellente piqure de rappel sur des fondamentaux essentiels en football de haut niveau : l'abnégation, la solidarité, le sacrifice sur le terrain. Je sais comment ça se passe, depuis la douche, les joueurs ressassent le match en permanence, tu passes ton temps à culpabiliser, à avoir une critique même beaucoup plus importante que la presse voire les supporters. Une remise en question individuelle doit s'opérer pour régénérer mentalement chaque joueur. Le choix des hommes sera donc basé sur la fraicheur physique mais surtout aussi sur la fraicheur mentale, celui qui est apte à supporter la pression et à répondre aux exigences de ce match.»

Propos recueillis par Emmanuel Langellier de FF
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par yvon81 le Ven 22 Juin - 5:57

Jeudi 21 juin 2012

1er quart de Finale

Rép. Tchèque 0 - 1 Portugal

FFF
yvon81
yvon81

Messages : 2503
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 79
Localisation : Lavaur 81

Revenir en haut Aller en bas

[ EURO 2012 ] - Page 3 Empty Re: [ EURO 2012 ]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum